Mes amis, mon copain sont très différents de moi, et ça m’a ouvert l’esprit !

Par  |  | 2 Commentaires

Les opposés s'attirent, paraît-il... Des madmoiZelles très différente de leurs ami•es ou encore de leur moitié nous racontent comment leurs différences les enrichissent !

Mes amis, mon copain sont très différents de moi, et ça m’a ouvert l’esprit !

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec KMBO.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

*Certains prénoms ont été changés

Parfois, on se surprend nous-mêmes quand il s’agit de nos fréquentations. On se retrouve proche de gens différents de nous, qu’on aurait à peine pu imaginer croiser.

C’est ce qui se passe dans Walk With Me, un film danois dont madmoiZelle est fière d’être partenaire, qui sort ce 26 juillet !

Sofie et Thomas n’étaient pas destinés à se rencontrer, mais quand le jeune soldat revient d’Afghanistan en ayant perdu ses deux jambes, c’est la danseuse qui va l’aider dans sa rééducation.

Les deux protagonistes principaux recherchent le réconfort et ont besoin d’être rassurés. Walk With Me montre que parfois, il faut sortir de sa zone de confort pour trouver de nouvelles fréquentations bienveillantes et essentielles.

On vous a demandé si vous aviez des gens très différents de vous dans votre entourage, que ce soit vos amis ou votre moitié.

Vous avez été nombreuses à nous répondre et malheureusement, on n’a pas pu retenir toutes vos participations. Mais merci pour tout !

Tes amis et toi, malgré la différence

Pour beaucoup d’entre nous, ce n’est pas évident de sympathiser avec les autres. Peut-être qu’instinctivement on a tendance à aller vers les gens qui nous ressemblent, pour être rassurés… mais parfois, la vie n’est pas aussi prévisible.

Marie, du haut de ses 19 ans, remarque que ses amis sont vraiment différents d’elle et que c’est un grand avantage.

À lire aussi : Un(e) vrai(e) ami(e), c’est quoi ?

« Mes amis ont tous le crâne rasé ! Cheveux colorés, tatouages, piercings, et  au milieu il y a moi… Ce sont des métalleux alors que moi j’écoute plutôt du Ed Sheeran.

J’ai un look passe-partout, mais eux on les voit de loin !

Je les ai rencontrés en seconde, tout à fait par hasard. Une des nanas m’avait complimentée sur mes chaussures et m’a présentée à tout le monde. C’était comme une famille ! »

Malgré toutes ces différences, Marie se sent intégrée. C’est un échange permanent ; elle ne regrette en rien son groupe d’amis.

« Au lycée j’avais l’habitude de traîner avec d’autres personnes, des groupes de filles qui parlaient vêtements, garçons et ragots, le cliché, et ça ne m’allait pas du tout…

Au fur et à mesure je me suis rapprochée de ce groupe marginal.

Il y a eu davantage de partage de culture. Ils m’ont appris à avoir confiance en moi, à arrêter de me fixer sur mon poids. Ils m’ont appris a faire confiance aux bonnes personnes.

Quant à moi, je leur ai appris à moins juger les personnes qui n’avaient pas le même style qu’eux ! »

À lire aussi : Qu’est-ce que tes potes pensent de toi ? Fais le test !

Stéphanie aussi avoue que la rencontre avec ses amis, c’était la grosse surprise.

« Je suis partie en septembre en Norvège pour être jeune fille au pair.

J’ai eu pas mal de difficultés à me faire des amis. Un jour, j’ai vu des affiches pour un concert gratuit dans la ville où je vis, quelque chose fait pour les jeunes, je me suis dit que ça pouvait être un bon endroit pour faire des rencontres.

En me renseignant sur Internet, je me suis rendu compte que c’était un concert chrétien. Du coup, j’étais pas trop chaude au début, étant donné que je ne suis pas croyante du tout.

Mais je me suis dit que ça pouvait être l’occasion de casser les clichés, de découvrir un nouvel « univers ».

Après cette soirée, il y a eu un petit after, et c’est là que j’ai rencontré plein de gens. Ils sont tous extraordinaires, et m’ont donné envie de rester en Norvège un an de plus. »

La différence, une force dans le couple

C’est important dans un couple de trouver l’équilibre. Si parfois qui se ressemble s’assemble, les contraires s’attirent aussi !

Alexia l’a bien compris.

« Avec mon copain, nous avons une manière quasiment opposée de percevoir et d’aborder le couple, nous n’avons absolument pas les mêmes attentes.

Alors que je suis romantique et en demande d’attention, il cherche une forme de liberté sans prise de tête.

Il ne comprend pas pourquoi les petits cadeaux sont importants et je ne comprends pas pourquoi lui n’aime pas qu’on lui en fasse. Il me trouve trop sensible, et je ne le trouve pas assez sensible.

En gros, notre couple, c’est un peu comme dans Big Bang Theory. Je lui ai d’ailleurs déjà dit. Sauf que nous sommes en réalité un mélange de chaque couple de la série.

Howard et Bernadette pour le côté gamin face au côté responsable. Leonard et Penny pour le côté geek face au côté plus pieds sur terre, car je sais très bien faire la part des choses au niveau de mes passions.

Et enfin, Sheldon et Amy, pour le côté insensible face à mon aspect sentimental et attentionné ! »

À force de communication, elle conclut qu’il n’y a pas de mal à s’adapter à l’autre.

« Avec lui, j’ai dû changer ma manière de me comporter en couple. J’étais très dépendante avec mes anciens partenaire et j’ai très mal vécu beaucoup de choses.

Mon copain a instauré cette notion d’espace et je me suis rendue compte qu’il fallait d’abord savoir vivre seule pour réussir à bien vivre ensemble. C’est moins prise de tête, et on se sent mieux tout simplement.

Notre différence m’a appris à être plus sereine en couple, et c’est vraiment un miracle pour moi. Même si je ne suis bien sûr pas la seule à faire des efforts ! »

Charlotte* explique, elle aussi, que jamais elle n’aurait pu imaginer sortir avec un homme comme son copain.

« J’étais persuadée que cette histoire était impossible, nous étions beaucoup trop différents.

Je ne pensais pas qu’il puisse s’intéresser à une fille comme moi. J’étais encore à l’époque dans mon petit lycée de campagne et lui la fac de sport de sa ville. Nous ne nous ressemblions en rien.

Sur le plan physique tout d’abord, notre couple peut prêter à sourire. »

« Alors que je suis plutôt petite et ronde, il est à l’inverse très grand et mince. Blonde, pâle, aux yeux bleus ; il est noir comme l’ébène. Culturellement, également, ce n’était pas une mince affaire.

Vivant à la campagne au sein d’une famille traditionnelle et lui de la vie citadine, nous avons eu des modèles familiaux différents. Mais tel le yin et le yang, nous arrivons à nous équilibrer.

Il m’a démontré qu’il suffisait d’y croire pour que ça fonctionne. Nos différences, parfois difficiles à surmonter, nous ont consolidés.

Il m’a permis de grandir, d’élargir mes horizons, de me montrer qu’il n’y avait pas qu’un seul moule et qu’il était bien au contraire beaucoup plus intéressant de s’en construire un sur-mesure ! »

Ce que ces différences vous ont appris

Qui dit différences, dit nouvelles perspectives. Et c’est ce que Sophie* a embrassé à bras ouverts.

Elle reconnaît que ses amis l’ont « dévergondée (dans le bon sens) », mais elle n’a pas été la seule à évoluer !

« Je pense pouvoir dire qu’ils ont également évolué à mes côtés.

Ils viennent régulièrement m’encourager lors de mes compétitions [sportives], quelques-uns d’entre eux m’ont accompagnée à des entraînements, et une de mes amies court même avec moi tous les dimanches matins.

On a également pris l’habitude de faire des soirées plus « sages » et ils me demandent régulièrement des recettes pour des repas ou snacks plus sains.

Je ne pense pas qu’on ait fondamentalement changé, c’est même une certitude !

Je prends plaisir à faire ou regarder du sport et eux le font par bonne conscience. Ils aiment faire la fête et passer tout leur temps ensemble alors que je ne peux m’empêcher de rester « sérieuse ».

Pourtant je sais pertinemment que je suis différente, plus épanouie et plus ouverte. »

C’est ça aussi d’être avec des gens avec lesquels tu n’es pas forcément d’accord, comme l’explique Matouh qui trouve que l’honnêteté, ça n’a pas de prix.

« J’adore débattre : je trouve que ça permet d’avancer dans son cheminement de pensées et de se poser des questions.

Je ne sais pas vraiment ce qui me séduit chez mon ami, peut-être le fait de pouvoir réellement rentrer dans les débats (sans pour autant aller dans le conflits) ?

La liberté qu’il m’offre de s’exprimer librement, peut-être (c’est quelqu’un de très franc qui ne va pas hésiter à dire des choses assez provocantes).

Je trouve aussi qu’il a un côté rassurant : il ne va pas hésiter à me dire ce qui ne va pas, à ne pas être d’accord avec moi, à affirmer ses positions… alors s’il me dit que ça va, c’est que ça va ! »

Charlotte qui avait parlé de son copain, conclut que leur différence n’apporte que du bon pour être la meilleure version de soi-même.

« Nous n’avons pas la même façon de penser et nous nous sensibilisons mutuellement aux causes qui nous tiennent à cœur.

J’aime discuter avec lui pendant des heures sur nos désaccords, et être avec lui a réussi à me prouver qu’il n’y a jamais qu’une seule vérité.

J’ai toujours pensé que la différence est positive, mais elle est cependant difficile à accepter au commencement de toute histoire. Certaines choses ou façons de penser peuvent être incompréhensibles voire choquer…

Il est donc primordial d’être ouvert•e d’esprit et à la discussion. C’est à mon sens, la seule manière de surmonter des différences pouvant être trop lourdes.

Il faut aussi pouvoir trouver ses marques, c’est parfois difficile mais ça en vaut la peine. »

Et enfin, comme Stéphanie s’en est rendue compte, côtoyer des gens différents permet de s’ouvrir l’esprit !

À lire aussi : La religion, l’enfant que j’étais… et l’adulte que je suis devenue

« Mes amis ont carrément changé ma vision de la religion. Ils sont ultra ouverts sur tous les sujets, Et je trouve ça vraiment beau de les voir croire en quelque chose si fort.

Je vais les voir aux rassemblements, je chante avec eux, je vais à l’église le dimanche parfois.

Je ne suis pas devenue chrétienne. Mais si je ne crois toujours pas, je ne me dis plus que ce ne sont que des inventions.

Peut-être qu’il existe un Dieu, peut-être pas… difficile d’avoir des preuves de toutes manières. Mais rien que pour avoir réussi à changer mon avis sur le christianisme, je les remercie 1000 fois ! »

En conclusion, il ne faut pas avoir peur de partir à la rencontre des gens qui peuvent sembler différents de vous au premier abord, car ils peuvent enrichir votre vie.

Walk With Me va au-delà des différences, et c’est une belle leçon d’amour et d’ouverture d’esprit. Le film sort en salles le 26 juillet !

À lire aussi : Comment faire de sa différence une force ? (+ concours Miss Peregrine — 20 DVD à gagner)


Aki

Aki était un panda dans une vie antérieure. Elle a découvert les séries et les films un peu tard mais s'est bien rattrapée depuis et œuvre désormais chez madmoiZelle dans ces rubriques. Fana de comédies musicales et de Joss Whedon, elle partage aussi la passion globale de la rédac pour la nourriture.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Destiel Mok´
    Destiel Mok´, Le 28 juillet 2017 à 7h56

    Il y a différences et différences a mon avis. Par exemple la différence physique ou de milieu social ou culturelle n'implique pas forcément une différence de valeurs et vice versa. En tant qu'expatrié qui a essentiellement été en couple mixte je suis revenue de la différence a tous prix après une expérience amoureuse avec quelqu'un qui ne partageait pas mes valeurs humaines et le problème n'avait rien a voir avec le fait qu'il venait d'un autre pays ou avait eu une enfance différente. Mon copain actuel avec qui je vais avoir un bébé a lui aussi une autre culture et si je trouve ca super enrichissant d'avoir un enfant qui aura une double nationalité et un héritage culturel double ca reste superficiel car au dela de son apparence physique, de sa langue ou de sa culture assez différente de la culture latine les valeurs humaines sont les mêmes : on a beaucoup de centres d'intérêts en commun, le même humour (hyper important), la même vision de la religion, on conçoit la société a peu prêt pareil (même si le poid de la culture est fort ;) ) on se comprend bien, on a des caractères compatibles et plutot similaires. J'ai trouvé ca trop dur dans le passeo d'être avec quelqu'un a qui il fallait s'adapter (et vice versa) en permanence, on ne se comprenait pas parceque nos visions des choses étaient trop différentes et pour des amitiés profondes ou pour construire un couple ou une famille je veux quelqu'un qui me ressemble sur le fond mais je me fou de la forme, grand, petit, blanc ou pas, français ou non, citadin ou campagnard, venant d'un milieu aisé ou pas, ces différences présumées n'en sont pas pour moi par contre pour la vision de la vie ou pour les valeurs ou sur la vision du couple je n'ai plus envie d'être avec quelqu'un de trop différent.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!