Le dab, d’où vient-il et quand l’utiliser ? — Petit guide si t’as pas eu le mémo

Par  |  | 13 Commentaires

Le dab expliqué aux non-initiés par Jean-Monique, car elle vit avec son temps. Elle. Pas comme d'autres. Genre les vieux.

Le dab, d’où vient-il et quand l’utiliser ? — Petit guide si t’as pas eu le mémo

— Initialement publié le 5 juillet 2016

Si comme certaines personnes de mon travail dont je ne citerai pas les noms, tu es un•e jeune déjà vieux/vieille et que tu ne connais pas le dab, voici une petite leçon en express.

Le dab, la danse de la street cred

Arrivé des States comme toutes les choses cool et chelou, le dab n’est pas un distributeur automatiques de billets comme pourraient le penser les darons, mais une danse qui consiste à se sentir une aisselle tout en pointant l’avenir avec son autre bras.

Petite démo si vous voulez vous entraîner devant votre miroir avant de sortir clubber au Macumba.

Clairement, au risque de vous choquer, je préfère être honnête avec vous, le terme « dabbing » se rapporte à une certaine façon de consommer de la drogue (drogue douce ça va, pas de drama) (et comptez pas sur moi pour vous faire un tuto, j’ai une famille qui me regarde et on n’est pas dans Plus belle la vie). La chorégraphie du dab est inspirée de l’état dans lequel tu es quand t’es tellement défoncé•e que tu te déplaces comme Doc Gynéco.

À lire aussi : Comment planer en toute légalité ?

D’après des sources incertaines, des chercheurs islandais affirmeraient que cette danse aurait été popularisée par Migos en rap, avant d’être repris en célébration par les sportifs américains, et ça serait Paul Pogba qui aurait porté au grand jour le geste dans le football français avant qu’il soit repris à l’échelle européenne.

Moi perso je pense que les Américains l’ont carrément péta aux mouvements de la tektonik.

À lire aussi : Trois phénomènes de mode éphémères : aussitôt nés, aussitôt disparus

Pour mieux comprendre l’origine du dab, je me suis permis de vous faire une petite infographie avec mes talents en Photoshop :

theorie-dab

Cas pratique : « Dois-je dabber ou dois-je bien me la fermer ? »

Maintenant, vous êtes certes incollable sur le sujet (ok j’ai peut-être sauté des étapes, mais je suis pas là pour vous faire une conférence sur le dab, allez faire vos recherches si vous voulez en savoir davantage), mais je sens que quelque chose ne va pas… je vous vois hyperventiller parce que vous aimeriez commencer à dabber cependant vous n’arrivez pas encore à bien distinguer les situations où le dab est bienvenu de celles ou il vaut mieux l’éviter.

Pour vous, lectrices, j’ai préparé quelques mises en situations de moments où le dab est approprié et d’autres où il vaut mieux l’éviter.

Marcher sur la lune 

neil-armstrong-moon

  • Oui si tu es la première personne à le faire car c’est historique et que ça mérite une célébration digne de ce nom.
  • Non si ça s’est passé dans des studios d’Hollywood.

Signer un C.D.I

entretien-embauche

  • Non si tu es en présence de personnes hostiles au dab comme ton boss par exemple. Tu risques le licenciement, ne déconne pas.

Chopper la dernière pizza Ristorante Mozarella chez Carrefour City

pizza-ristorante-mozarrella-oetker

  • Oui de ouf. Ce genre de coups de bol (plus proche du miracle que du coup de chance d’ailleurs) n’arrivent pas tous les remaniements. Alors dab jusqu’à la mort.

Trouver 20€ par terre

billet-20-euros-jean-monique

  • Alors là effectivement on serait tenté•e de dabber…
  • … Mais non. Mieux vaut éviter car c’est trop risqué, un coup de vent et ton billet se retrouve dans la poche de je ne sais quel fils de poulpe.

Finir le thermos de café au travail

camera-cafe-sylvain

  • Non. Risqué également, car dans l’euphorie il y a de grandes chances que tu renverses ta tasse de café et que tu en foutes partout. ET T’AURAS BIEN L’AIR CON DEVANT LES COMMERCIAUX.

Appliquer ton vernis sans déborder

vernis-ongles-fail

  • Non, car tu vas t’en foutre sur les cheveux et ça va faire des petits traits de merde, du coup tu vas devoir tout enlever et recommencer et alors là je te dis pas le gaspillage, pas sympa pour la planète.

Se réveiller pile au bon moment dans ton cycle de sommeil

goeffrey-secret-story

  • Oui. Dans cette situation, un dab n’est jamais de trop, puisqu’il te permet de t’étirer en douceur en plus de célébrer ce beau moment. (tu peux aussi dabber en sortant d’une sieste éclair)

Réussir à t’échapper du tram avant que les contrôleurs ne t’atteignent quand tu as fraudé

controleurs-tram

Réussir ton trait d’eyeliner du premier coup

lady-gaga-make-up

  • Non car tu risques de déborder et d’avoir le même maquillage de schlag que Lady Gaga.

Voilà, maintenant vous pouvez nous montrer vos dab et le meilleur d’entre vous aura la chance de tourner la Skyroulette pour tenter de gagner le CD 2 titres du feat. entre Jul et Vitaa.

À lire aussi : JPP de « JPP », et autres tendances à bannir en 2017

Jean-Monique

Le film « Yes Man » a rendue Jean-Monique, jeune effrontée de l'an 2000, totalement YOLO. Elle n'a aucun scrupule à continuer « as a free user » et sa devise est « On ne sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher ».

Tous ses articles

Commentaires
Forum (13) Facebook ()
  • Gytha-Ogg
    Gytha-Ogg, Le 20 mars 2017 à 15h08

    y'à t'il que moi qui trouve ça franchement débile et encore plus que des "vieux" (gens sensé être réfléchis et avoir passé l'age de reprendre bêtement les geste à la mode chez les 10-12 ans) reprennent ce truc ?
    Et les gosse en primaire me casse tellement les c*** avec leurs machin, ça m'exaspère...

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!