[MAJ] Clara Morgane dans une campagne contre le viol

Le comité féministe contre le viol (CFCV) vient de lancer sa première campagne nationale de sensibilisation contre les violences sexuelles, appelée « Kan c non, c non ». L’info passe à travers un spot vidéo, qui met en scène Clara Morgane dans un scénario typique de film porno : un plombier, une fuite d’évier et des plans […]

[MAJ] Clara Morgane dans une campagne contre le viol

Le comité féministe contre le viol (CFCV) vient de lancer sa première campagne nationale de sensibilisation contre les violences sexuelles, appelée « Kan c non, c non ». L’info passe à travers un spot vidéo, qui met en scène Clara Morgane dans un scénario typique de film porno : un plombier, une fuite d’évier et des plans sur fond de souffle saccadés. Et puis finalement non, Clara dit non et conclut la dessus : quand c’est non, c’est non. Un spot simple qui va aider à transformer les mentalités ?
(Petit rappel, : 0 800 05 95 95 c’est le numéro à composer en cas d’agression sexuelle)

Chargement du lecteur...

[MAJ 29/05/09] Suite à vos nombreuses réactions à propos de cette news, on a contacté Emmanuelle Piet, instigatrice de la campagne et présidente du Collectif Féministe Contre le Viol (CFCV) afin de lui poser quelques questions. Elle nous parle des objectifs de l’association, du travail sur les mentalités, et de Clara Morgane, son actrice bénévole pour ce spot.

madmoiZelle.com : Pourquoi avoir lancé cette campagne ?
Emmanuelle Piet : Pour faire connaître le numéro de téléphone de la permanence du CFCV. Même si depuis sa création en 1986, nous avons reçu 40 000 appels, on considère qu’on n’en fera jamais assez.

madmoiZelle.com : Et pourquoi avoir choisi Clara Morgane comme personnage central ?
Emmanuelle Piet : Parce qu’elle représente tous les stéréotypes que nous voulons casser. C’est pas parce que c’est Clara Morgane et qu’elle a un passé dans le milieu du porno que ça légitime l’action du violeur.

madmoiZelle.com : Sur le sujet de réaction, certaines réactions sous-entendaient que dans le spot, Clara "cherchait un peu", parce qu’elle accueille le plombier en nuisette, c’est fait exprès ?
Emmanuelle Piet : Bien sûr ! C’est aussi fait pour parler ! Les gens pensent que les femmes se font violer dans les parkings, ou à Pigalle, ou parce qu’elles sont en mini-jupe et décolleté. Mais 83 % des viols sont commis par un proche de la victime. Les femmes n’y sont pour rien…

"83 % des viols se font dans l’entourage proche, pas dans un parking souterrain"

madmoiZelle.com : "83 % de viols dans l’entourage proche" : les femmes en parlent-elles facilement ?
Emmanuelle Piet : Certaines femmes nous appellent et nous racontent des choses vraiment terribles, en nous disant " Est-ce que vous croyez que c’est un viol ?". Le problème, c’est qu’en général et encore plus quand c’est quelqu’un de proche, le violeur essaie de faire croire à la victime que c’est sa faute, qu’elle a envoyé des signaux.

madmoiZelle.com : Le problème, c’est donc que la notion de viol n’est pas bien déterminée, c’est ça ?
Emmanuelle Piet : Exactement, la preuve, c’est que le viol conjugal n’est considéré comme tel depuis 1992. Avant cette date, si tu disais oui à la mairie, ça voulait dire oui n’importe quand, n’importe comment pour le reste de la vie. La notion de viol n’existe que depuis 35 ans, pourtant tu t’imagines bien que c’est pas un truc qui est né d’avant hier…

madmoiZelle.com : Le viol, qu’est ce que c’est ? Une pulsion sexuelle ? Une maladie ?
Emmanuelle Piet : Je dirais qu’il y a toujours eu un archaïsme de domination. Culturellement, les hommes ont toujours voulu avoir le dessus. Certains bandaient les pieds de leurs femmes pour qu’elles n’aillent pas voir ailleurs, d’autres les excisaient, bref, c’est vieux comme le monde. Quelques uns de ces archaïsmes perdurent, bien que les mentalités se transforment doucement. Il faut que le regard social change, et fasse que le viol ne soit plus quelque chose de légitime.

"Même si c’est Clara Morgane, c’est con mais il FAUT demander la permission !"

madmoiZelle.com : A votre avis, quel impact aura cette campagne ?
Emmanuelle Piet : Je ne le sais pas, mais je surf sur la vague du buzz qu’elle suscite. Plus on vulgarise les discussions, plus facile ça sera de faire changer les choses. Je pense que 90 % des mecs vont changer de regard en la regardant. Bien sûr je ne m’imagine pas que les violeurs qui font ça depuis 35 ans vont regarder la vidéo et tout arrêter, mais au moins, on essaie de faire un pas.

madmoiZelle.com : Justement, sur le forum, certaines filles ont dit que la campagne ne toucherait que les garçons qui respectent déjà les filles. Votre avis ?
Emmanuelle Piet : Cette campagne elle touche tout le monde. En 15 ans de métier j’ai vu des violeurs de 10 à 80 ans et de tous les milieux sociaux, des docteurs, des gendarmes, des professeurs, etc. On mise sur les jeunes parce qu’on pense qu’il est plus facile de les éduquer, mais tout le monde est concerné.

madmoiZelle.com : A quand la prochaine campagne, et sur quel sujet ?
Emmanuelle Piet : Ca serait bien que de nouvelles camapagnes voient le jour, mais ça coûte cher ! Je rappelle que tout le monde est bénévole sur ce coup : Clara Morgane, l’agence de pub Young & Rubicam, les photographes, etc. On ne peut pas les solliciter tous les deux jours !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 77 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bulle mousseuse
    Bulle mousseuse, Le 11 juin 2009 à 17h18

    Naked City Spleen;1061527
    Mais ça c'est une question d'appréciation en fonction de l'éducation qui a été assénée depuis des décennies.
    Qu'est ce qui est sexuel ? Qu'est-ce qui attise la convoitise ? C'est le genre d'arguments qui sert aux intégristes pour voiler les femmes (désolée si j'en choque certaines mais je suis violemment anti-voile, question de vécu). Dans certaines cultures on considére que les cheveux sont des outils de séduction et que c'est une question de bienséance que de les cacher.
    Ca commence par les genoux, par le décolleté et ça finit on ne sait où...
    Je ne m'y connais pas trop sur le sujet des voiles mais ce sont les femmes muslmanes qui en portent, non? (Il est fort possible qe je me trompe)
    J'ai toujours entendu qu'elles le faisaient par respect pour Dieu ou quelque chose du genre, bref, une question de religion.

    Ce qui est sexuel ou de séduction peut varier fortement d'une culture à l'autre et ca fait partie des ennuis de la vie en société.

    Si on vivait dans une autre époque, le seul moyen de se mettre en jupe courte serait peut-être de vivre complètement seule à 10 000km de toute civilisation.

Lire l'intégralité des 77 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)