La femme de Chester Bennington (Linkin Park) partage la dernière vidéo du chanteur pour sensibiliser

Par  |  | 8 Commentaires

Chester Bennington, le leader de Linkin Park, s'est suicidé le 20 juillet 2017. Sa femme, Talinda, a partagé la dernière vidéo prise de lui avant son décès, et c'est poignant.

La femme de Chester Bennington (Linkin Park) partage la dernière vidéo du chanteur pour sensibiliser

Au moment où je tape ces lignes, ça fait deux mois que Chester Bennington, le chanteur de Linkin Park, s’est donné la mort — et deux mois que j’ai le cœur serré en y pensant.

À lire aussi : Comment Linkin Park a sauvé l’ado que j’étais

Je n’ai pas été la seule à être prise totalement au dépourvu par ce décès. La seule autre fois où la mort d’une célébrité m’avait autant heurtée, c’était quand Robin Williams avait, lui aussi, choisi de quitter ce monde.

La dernière vidéo de Chester Bennington

La femme de Chester Bennington, Talinda, a décidé de partager sur Twitter la dernière vidéo de son époux, filmée moins de deux jours avant qu’il ne mette fin à ses jours.

On y voit le chanteur s’amuser avec son fils à goûter des Jelly Beans, bonbons au goût surprise, soit délicieux soit dégoûtant, comme des Dragées Surprise de Bertie Crochue. Il sourit, rit, semble… heureux. Épanoui.

« C’est à ça que la dépression ressemblait, pour nous, 36h avant sa mort. Il nous aimait TELLEMENT, et on l’aimait aussi. »

Avant de partager cette vidéo, Talinda Bennington avait annoncé qu’elle allait poster un contenu très personnel, « pour montrer que la dépression n’a pas de visage, ni d’humeur ».

Que le décès de Chester Bennington serve à lutter contre les idées reçues

En effet, la dépression n’a pas de visage, ni d’humeur. La dépression, ce n’est pas être tout le temps triste, être incapable de sourire ou de ressentir de la joie.

La dépression, c’est une maladie, et elle va avec de « bons » comme de « mauvais » jours. Il n’est pas toujours possible d’en guérir. Certaines personnes touchées, fatiguées de lutter, finissent par mettre fin à leurs jours.

À lire aussi : Je suis dépressive — Témoignage

On ne peut pas toujours « repérer » les gens en dépression. On ne peut pas toujours identifier les signes alarmants, avant-coureurs d’un drame.

Mais il est important de ne pas nier les maladies dont peuvent souffrir certaines personnes, au prétexte que « elles sont souriantes » ou « elles sont si positives ». Personne ne sait vraiment ce qui se passe dans la tête des autres.

De nombreuses personnes ont répondu au tweet de Talinda Bennington en la remerciant de sensibiliser le grand public.

« Les gens pensent que si une personne rit, alors elle ne peut pas être en dépression. Il faut changer ces idées reçues.

Je suis en dépression depuis tant d’année. Je ris, je fais rire les autres. Mais je sais ce qu’il y a dans mon esprit. »

Des ressources pour comprendre la dépression, le suicide

À lire aussi : Chris Martin rend hommage à Chester Bennington en transformant Crawling en ballade

7 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu’elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.


Tous ses articles

Commentaires
Forum (8) Facebook ()
  • Ailaeen
    Ailaeen, Le 20 septembre 2017 à 21h06

    Soomaya
    Il faut aussi noter que dépression et comportement suicidaires sont des choses bien différentes, et que l'un n'implique pas forcément l'autre ( les femmes souffrent d'ailleurs plus de dépression que les hommes, pourtant les hommes se suicident plus... ).
    Désolée de pinailler sur des détailles mais je voudrais juste bien faire la différence entre tentative de suicide (qui n'abouti pas forcément au décès) et suicide (sous-entendu suicide "abouti") parce que techniquement si les hommes décèdent plus par suicide que les femmes, celles-ci font quand même plus de tentatives de suicide (qui aboutissent moins souvent au décès).

    Mais sinon je suis entièrement d'accord avec ta remarque qui est très pertinente, se n'est pas parce qu'on est dépressif qu'on veut se tuer et se n'est pas parce qu'on veut se suicider qu'on est dépressif (d'ailleurs tous les troubles psychiatriques augmentent le risque de suicide).

    P.S : Je vous fais grâce des chiffres XD

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!