Barock !

Cette tendance est l’une des tendances mode automne-hiver 2006. Ce troisième volet de la tendance « spécial rebelle » s’inspire de la période victorienne, très puritaine, pour donner à nos tenues un air néo-gothique et décadent. C’est d’un romantisme sombre dont il s’agit ici, abreuvé d’histoires de vampires amoureux, de dandys anglais malheureux, de Lorelei, Ophelia, Jane […]

Cette tendance est l’une des tendances mode automne-hiver 2006.

Ce troisième volet de la tendance « spécial rebelle » s’inspire de la période victorienne, très puritaine, pour donner à nos tenues un air néo-gothique et décadent. C’est d’un romantisme sombre dont il s’agit ici, abreuvé d’histoires de vampires amoureux, de dandys anglais malheureux, de Lorelei, Ophelia, Jane Eyre, et autres filles trahies se jetant dans l’océan de leurs propres larmes. Bref, frustration, exaltation, fétichisme… le bon vieux refrain légèrement pervers de l’amour à mort.

Les couleurs sont principalement sombre s: beaucoup de noir bien sûr, du prune, du bleu nuit ou orage et du gris, qui seront contrastées par des pointes de tons clairs brouillés et mystérieux : du beige abricoté, du parme grisé, du taupe.
On joue encore une fois sur le mélange de matières, mais on met l’accent sur le côté précieux. Mousseline, dentelle, voile, satin, velours côtoient jersey de laine, gros tricot, cuir et flanelle.

Les formes sont austères, couvrantes, la peau est presque entièrement recouverte, comme mise en scène, pour mieux se laisser imaginer, mais chaque détail est délicat et soigneusement étudié : une multitude de petits boutons ferment les blouses et les robes, des jabots habillent les chemises, drapés et manches ballons agrémentent de simples tops en maille. Description :

« 1) La robe austère et les bottes rétro

Décidément, les robes sont une valeur sûre ces derniers temps! Mais la spécificité de celle-ci est de ressembler à une tenue de bigote protestante de la fin du 19ème siècle. Drapée, blousante, large, presque monacale (Mexx, Maje, Sophia Kokolaski), elle ne laisse rien voir de l’ardente jeune fille qui est cachée à l’intérieur.
Souvent, elle remonte jusque dans le cou. Tu peux la porter avec une paire de botte lacées rétro (KG, Irregular Choice, Ash) ou avec un escarpin et un caleçon, pour un effet gothique et sophistiqué.

A noter, l’abondance de « sous-pulls » en maille améliorés par des manches bouffantes et des systèmes de fronces ou de drapés (Tara Jarmon, Zara, Mexx)

2) Le top dentelle et la jupe informe »

La dentelle, c’est cacher pour mieux montrer. Tout à fait l’esprit de cette tendance compliquée…
Tu trouveras de somptueuses robes en dentelles (Les Petites, Zara, Morgan) à décaler avec des bottes de moto (Morgan, Carvella, Bata) et un cache cœur en grosse laine (Les Petites, Kookai, Mango).
Mais l’association idéale et facile, c’est le top en dentelle à minuscules boutons en tissus (Les Petites, Morgan, H&M) et le jean slim version noire, ou comme sur le dessin, la jupe en maille un peu molle (Tara Jarmon, Kookai, Zara) les mi-bas et les babies 1900 (Jonak, Mellow Yellow, André).

Pour les plus frileuses… ou les plus timides, il est toujours possible d’ajouter à la tenue un pull en cachemire à décolleté profond (Kookai, Maje, Sandro) qui laissera voir un tout petit morceau de dentelle.

 

« 3) La chemise à jabot + le pantalon de dandy

Débordants, sages et plissés ou à dentelles délicates, il existe cette saison autant de chemisiers à jabot que de marques (Camaieu, Kookai, Tara Jarmon).
Comme elle est déjà plutôt baroque, tu peux te contenter de la porter avec un jean et pourquoi pas un gilet d’homme (Mexx, Naf-Naf, Esprit). Mais pour jouer sur une allure de dandy masculin-féminin, il y a le pantalon d’homme, très large (Mango, Et Vous, Tara Jarmon).

Et puis il y a encore plus spécifique : le pantalon de costume à bretelles incorporées (Tara Jarmon, Kookai, H&M). Il faudra le porter avec une derby plate pour un côté garçon (Zara, Repetto, André) ou à talon pour une allure un peu dangereuse (Tara Jarmon, Chie Miyara, Carvella).

Une précision pour finir : ces trois volets ne forment qu’une tendance et sont tout à fait combinable. Il suffit quelquefois d’un détail pour passer de l’un à l’autre. Il faut surtout retenir le mélange masculin-féminin, le côté « mix & match » et le contraste des matières.

 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Cassandre
    Cassandre, Le 29 septembre 2006 à 2h14

    J'aime bien les deux premiers, pas du tout le troisième ! :eek:

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)