Les astuces cuisine de nos parents

Les astuces cuisine familiales, c'est souvent un secret bien gardé qui se transmet de parents à enfants et qui rend chaque recette un peu unique. Voici ce que les membres de la rédac ont pu apprendre de leurs familles !

Les astuces cuisine de nos parents

Quand on a des parents, des oncles, des tantes, des cousin-e-s ou des grands-parents qui aiment cuisiner et partager, on apprend souvent de petites astuces qu’on reproduit chez nous. C’est probablement pour ça qu’on entend souvent « La blanquette de veau de ma grand-mère est la meilleure du monde », « Personne ne fait un fondant au chocolat meilleur que celui de mon frère » ou « Si tu veux manger le plus délicieux des couscous, viens chez ma tante  » (faux : il faudrait aller chez ma maman), et la raison pour laquelle les plats familiaux ont souvent un effet madeleine de Proust ! Puisque chez madmoiZelle, on aime le partage, la générosité, l’amour et surtout la bouffe, voici une petite compilation des astuces cuisine héritées de nos parents ! N’hésitez pas à partager les vôtres dans les commentaires !

Sauces et viandes : relever le goût en toute simplicité

Au rayon sauces, Naïma vous propose une petite astuce toute simple : elle cuisine toujours beaucoup de Béchamel, qu’elle sépare ensuite en petites doses dans les pots transparents fournis avec les sushis ou les frites de certains kebab. Elle colle tout ça au congélateur, et peut ainsi s’en servir quand elle veut, sans avoir besoin d’en refaire ! Le père de Sophie-Pierre Pernaut, quand il veut accompagner ses steaks de sauce au poivre, les retire de la poêle et flambe le jus de cuisson avec un peu d’alcool : c’est avec ça qu’il prépare son nappage (évidemment, selon SPP, « le meilleur du monde »). Quant à la mère de Myriam H., lorsqu’elle veut alléger une sauce chaude, elle la met dans un bol ou un Tupperware qu’elle oublie quelques heures au frigo : le gras se solidifie sur le dessus et il suffit d’en retirer la majorité avec une cuillère avant de réchauffer la sauce pour qu’elle redevienne homogène ! D’ailleurs, niveau « épuration du gras », dès qu’elle fait frire des légumes ou de la viande, elle pose les morceaux sur une assiette couverte de plusieurs morceaux d’essuie-tout, qui vont absorber l’excédent d’huile. Enfin, la soeur de Joséphine, en bonne scandinave, ajoute de la confiture de cranberry à ses sauces pour viandes, pour un mélange sucré/salé tout à fait savoureux.

Pour les viandes, quelques astuces : le père de Sophie-Pierre Pernaut (toujours lui) ne pique jamais les merguez avant de les mettre sur le barbecue, sinon la graisse, en tombant, fait des grandes flammes et « les merguez sont cramées et plus sèches que ma gorge un lendemain de soirée » (sic). La mère de Myriam H. (toujours elle) ajoute du citron confit, qu’elle a toujours en gros bocaux – ça se trouve chez les épiceries arabes – à son poulet, qu’elle fait cuire longtemps au faitout avant de le mettre à rôtir ; quand elle prépare de la viande hachée avec des épices et des herbes pour ses keftas, elle la laisse au frigo dans le Tupperware le plus petit possible pour qu’elle soit compressée et que les saveurs se mélangent bien.

En bonus: la recette de poulet mariné de tata SPP ! Pour changer des escalopes sèches et fades, votre rouquine préférée coupe sa viande (crue, hein) en lamelles, la fait mariner dans un Tupperware avec du jus de citron, des graines de sésame, de la sauce soja ou Maggi, un peu d’huile (de tournesol ou de sésame les jours fastes), et une demi-cuillère à soupe de sucre. Pas besoin d’oublier ça longtemps : une demi-heure suffit pour une viande bien plus tendre et juteuse. Ajoutez des nouilles ou des légumes sautés et voilà un plat sain, pas cher et rapide !

Pommes de terre, pâtes et autres joyeusetés

Spoiler alert : cette photo est totalement mensongère

La mère de Naïma a appris une méthode pour cuire les patates très, très vite : il faut les enfermer dans un sac plastique (comme ceux où on entasse nos fruits et légumes au supermarché), bien fermer et les coller au micro-ondes (une minute par pomme de terre environ). Quelques instants plus tard, vous voilà avec des patates bien cuites, sans goût de plastique ni quoi que ce soit, prêtes à manger telles quelles avec un peu de sel et de crème, ou à faire sauter avec des oignons !

On reste dans le domaine PATATE (la vie quoi) avec la fameuse maman de Myriam H. qui, non contente de mettre du citron confit avec son poulet, en ajoute également à ce divin féculent. Une casserole, un peu d’huile, des oignons râpés, un ou deux morceaux de citron confit, des olives vertes et des pommes de terre coupées en quatre ; vous laissez fondre, et ça vous donne un accompagnement pas cher, très savoureux et bien nourrissant. Tadam !

Comme vous pouvez le voir, si la rédac de madmoiZelle ne mange que peu de légumes verts, c’est pas notre faute : c’est nos parents. Encore de la patate avec le gratin dauphinois des parents de Sophie-Pierre Pernaut, qui, contrairement à toutes les sacro-saintes règles de la « VRAIE » recette, précuisent leurs pommes de terres coupées en lamelles dans du lait assaisonné d’ail, de sel et de muscade, avant de les mettre au four, saupoudrées de fromage râpé. De quoi avoir un gratin moelleux et fondant sans attendre 3h ! (J’avoue, je fais pareil et j’étais un peu rassurée de savoir que je n’étais pas la seule.)

Le père de Lady Dylan a une astuce pour les spaghettis ne se collent pas entre eux dans la casserole : au moment de les plonger dedans, il faut les tenir verticalement dans son poing, se placer pile au milieu et les lâcher dans l’eau bouillante. Ils prendront une forme d’entonnoir, et s’ils dépassent au début, c’est normal : en mollissant et en cuisant, ils finiront par glisser entièrement !

En bonus : l’assaisonnement mystère de la maman de Myriam H. ! C’est tout bête : achetez une botte de persil, lavez-la bien, puis coupez les feuilles au-dessus d’un mixeur. Ajoutez-y quatre à cinq gousses d’ail grossièrement coupées et mixez. Mélange à enfermer dans un Tupperware au congélateur : pour vos légumes, viandes, riz sauté, etc., prenez-en quelques pincées, et vos plats ne seront plus jamais fades !

Des desserts tout en douceur

Joséphine nous indique que sa soeur remplace, dans le glaçage de ses gâteaux, le beurre par du Philadelphia aromatisé, mais en France, on est malheureusement limité-e-s à la version Milka pour l’instant – des glaçages au chocolat donc ! Le père de Myriam H., spécialiste familial des desserts, a deux astuces : lorsqu’il fait des tartes, il précuit toujours la pâte une dizaine de minutes pour qu’elle ne ramollisse pas en absorbant le jus des fruits (ou des légumes, ou le liant de la quiche, d’ailleurs). Il l’étale dans le plat à tartes, la pique avec une fourchette, la couvre de noyaux d’abricots pour éviter les bulles et attend qu’elle soit bien dorée pour y ajouter la garniture. Dans sa pâte à crêpes, là où certains ajoutent une lichette de rhum, il verse un peu de jus de citron (pour contrebalancer le sucre) et surtout quelques bouchons d’eau de fleur d’oranger, pour un dessert subtilement parfumé (et les meilleurs crêpes de l’univers, forcément) !

Et vous ? Quelles sont vos astuces cuisine ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 34 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Freehug
    Freehug, Le 30 septembre 2013 à 23h13

    Oh oh oh je viens de découvrir cet article! @yuna elle veut juste dire les mettre au micro-ondes

    Ma seule astuce cuisine perso c'est de systématiquement tout découper en tout petits morceaux, et plus l'aliment met longtemps à cuire, plus les morceaux sont petits! Comme ça les saveurs sont mieux mélangées et la cuisson plus courte.

    Sinon les astuces de mon papa et de ma maman (la cuisine chez nous c'est génétique presque): pour épaissir une sauce, on peut faire "fondre" les tomates ou les courgettes, c'est-à-dire enlever leur peau et les faire cuire longtemps, ça fait un genre de purée juste sous l'effet de la chaleur. Si ça reste trop liquide, de la crème fraîche épaisse et/ou de la farine. Et voilààà :top:

Lire l'intégralité des 34 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)