Les agressions sexuelles entre enfants : vers la fin du tabou ?

Par  |  | 13 Commentaires

Les agressions sexuelles sont un fléau dont l’ampleur est actuellement démontrée par le hashtag #MeToo. Et ça commence parfois dès l’enfance. Une enquête menée par Esther Meunier.

Les agressions sexuelles entre enfants : vers la fin du tabou ?

Mise à jour du 11 janvier 2018 – Il y a environ deux mois, nous avions publié tout un dossier au sujet des agressions sexuelles entre enfants. Cet éditorial, suivi de 7 articles mêlant témoignages et expertises juridiques et psychologiques.

Si cette publication avait suscité si peu de réactions, je commence aujourd’hui à voir le sujet émerger dans d’autres médias, et je ne peux que m’en réjouir car ça signifie que le tabou qui l’entoure s’effrite.

Ainsi, dans Le Figaro, ce 10 janvier, paraissait l’article « Ces violences sexuelles entre enfants », relayé dans une revue de presse sur RTL.

Le journal relaie les propos de l’association Stop aux violences sexuelles, selon laquelle on « dénombre de plus en plus [de violences sexuelles entre enfants] depuis 2 ou 3 ans ».

Il pointe le problème majeur qui se pose : le tabou, les institutions telles que l’école qui préfère fermer les yeux, parfois même exclure les enfants victimes comme ce fut le cas d’Arthur, le garçon dont l’histoire ouvre cet article du Figaro.

Et le second problème majeur que révèlent ces articles, ces témoignages, ce sont les conséquences de telles agressions sur leurs victimes :

« D’après l’association Stop aux violences sexuelles, cela représenterait 10 milliards d’euros chaque année pour l’Assurance maladie, 100 milliards si on intègre les coûts médicaux sociaux. »

Le Figaro n’est pas le seul à faire émerger cette parole. Le 12 janvier, un nouveau journal se lance : Ebdo.

Dans les dernières pages du premier numéro, se trouve une rubrique « Paroles », qui comme notre rubrique Témoignages, permet au lectorat de s’exprimer.

Le premier article publié en son sein est celui de Charlotte GLG, qui raconte un souvenir d’enfance, remonté à la faveur de la diffusion d’une émission consacrée aux agressions sexuelles. Elle y parle d’un camarade de classe.

« Je revois ce jour. On est enfermés dans les toilettes, il me dit qu’il veut voir sous ma jupe. »

Un témoignage comme j’en ai reçu des dizaines. Une parole qui commence enfin, peut-être, à être audible ?

Pour retrouver l’intégralité du dossier et les éclairages d’expertes sur le phénomène, voir ci-dessous.

— Article publié le 8 novembre 2017 – 

Les agressions sexuelles entre enfants :
notre dossier en 7 parties

Les agressions sexuelles sont un problème de société majeur.

Ces dernières semaines, l’ampleur de ce problème a été démontrée de manière extensive, notamment à travers les hashtags #MeToo, #MoiAussi, #balancetonporc ou encore #MyHarveyWeinstein.

Ces témoignages qui défilent sur nos timelines donnent des tas d’exemple, et illustrent la diversité des types d’agressions subies par les victimes.

Du harcèlement de rue au viol lors d’une soirée, en passant par le harcèlement sexuel au travail : c’est dans toutes les sphères de la société, dans tous les milieux, à tous moments et à tout âge que ces agressions sont commises.

Y compris dès l’enfance, comme en témoignent certaines victimes.

Et c’est ici que l’actualité rattrape un travail que j’ai mené depuis plusieurs mois, précisément sur le sujet des agressions sexuelles entre enfants.

Agressions sexuelles entre enfants : un état des lieux préoccupant

En juillet 2017, nous publiions sur madmoiZelle un témoignage qui allait ouvrir une brèche : « le jour où l’un de mes élèves de maternelle a agressé sexuellement sa camarade ».

Dans les commentaires, nous avons très vite remarqué que le sujet faisait réagir, et surtout, il semblait avoir déclenché des souvenirs, et appeler d’autres témoignages.

C’est face au nombre de ces histoires, et à leurs similitudes, que j’ai publié un appel à témoin, avec en tête l’idée d’écrire un nouvel article, plus large, plus exhaustif sur le sujet.

Agressions sexuelles dans l’enfance : des témoignages par dizaines

Je ne m’attendais pas à recevoir 70 témoignages en l’espace de quelques jours.

70, c’est un chiffre que je n’avais jamais atteint suite à un appel à témoin. C’est une participation énorme, et qui s’est faite très rapidement.

Capture d’écran de la boîte mail dédiée aux témoignages, le soir de la publication de l’appel à témoin.

Pour vous donner une idée, le seul appel à témoin ayant à ma connaissance généré autant de réponses en si peu de temps concerne la pilule contraceptive : un sujet qui touche a priori 60% des jeunes filles de 15 à 19 ans.

Une série de témoignages pour parler des attouchements et agressions sexuelles commises entre enfants

Une fois cette masse d’informations reçue, je me suis rendu compte qu’il y avait tellement de matière et que le sujet était tellement grave, qu’il méritait non pas un article mais une série d’articles.

L’objectif étant de mettre en évidence la fréquence, la gravité de tels faits, mais aussi leurs racines, leurs causes, leurs conséquences sur la vie des personnes touchées — et en premier lieu, des victimes.

J’ai donc sélectionné parmi les témoignages reçus des textes qui à mon sens étaient représentatifs de la diversité des situations rencontrées, qui soulèvent chacun certaines questions spécifiques.

Des histoires multiples complétées par les éclairages d’expertes

L’idée est, comme le travail que j’ai effectué sur le premier témoignage datant de cet été, de venir enrichir ces textes d’éclairages d’expertes, pour répondre aux questions qui se posent d’une part, et proposer des pistes de réflexion et des solutions de l’autre.

Je tiens à remercier ces dernières ici, pour leur disponibilité, leur aide, leur confiance également. Margaux Collet, du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes, Isabelle Aubry, fondatrice de l’Association Internationale des Victimes de l’Inceste, Catherine Brault, avocate à l’antenne des mineurs du Barreau de Paris, Emmanuelle Piet, présidente du Collectif Féministe contre le viol, Laure Salmona de l’association Mémoire Traumatique, Christine Barois, pédopsychiatre, Sonia Lebreuilly, socio-sexologue et éducatrice en santé sexuelle. Elles m’ont été d’une grande aide.

J’espère que ce travail réalisé grâce à leur concours contribuera à briser un tabou et à ce que ce type de traumatismes cesse d’être minimisé.

Vous pourrez retrouver ces témoignages dans les jours à venir. En voici le sommaire, qui sera actualisé à chaque publication.

Agressions sexuelles dans l’enfance — Témoignages

6 surprises valant + de 50€
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
  • Clemence Bodoc
    Clemence Bodoc, Le 11 janvier 2018 à 11h03

    Du nouveau dans la presse : d'autres en parlent. (Article mis à jour).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!