Comment agir, à notre échelle, pour un monde meilleur ?

Comment agir, même à sa petite échelle, pour faire du monde un endroit plus beau ? Comment faire avancer la société dans un sens positif ? Voici quelques pistes.

Comment agir, à notre échelle, pour un monde meilleur ?

Quand la nouvelle de l’élection de Donald Trump est tombée, on était sonnées, au bureau. On avait peur, aussi. On s’est demandé ce qu’on ferait si on vivait aux États-Unis, comment on continuerait à essayer de faire du monde un endroit meilleur, de ne pas baisser les bras (comme l’a dit Hillary Clinton dans son premier discours post-défaite).

On s’est réunies et on a échangé des idées, pour vous aider si vous aussi, vous vous demandez comment améliorer la société.

Et je vous rappelle que le meilleur moyen de lutter contre la gueule de bois électorale, c’est d’aller voter ! Voici donc notre rappel Comment s’inscrire sur les listes électorales, ainsi que les explications des madmoiZelles s’apprêtant à voter à la primaire de droite qui désignera le/la candidat•e de la droite et du centre aux présidentielles 2017.

Faire du monde un endroit meilleur par le débat

Louise, notre responsable podcasts, rappelle qu’il est important d’échanger pour comprendre les autres. Même ceux et celles qui ne sont pas d’accord à la base. Par exemple, quand j’étais plus jeune, j’étais une fille qui n’aime pas les filles, et je n’avais pas conscience de la gravité du harcèlement de rue, entre autres.

C’est par l’échange que j’ai pu me confronter à d’autres opinions et voir les miennes évoluer !

big-phrases-sexistes-repartie

Faire du monde un endroit meilleur… en commençant par son quartier

Encore une fois, c’est l’idée de Louise ! Elle renvoie à cet épisode de DataGueule qui parle des Smart Cities.

Un intervenant, à 5 mn. 58, y explique avoir créé un système pour convoquer des réunions citoyennes lorsqu’un problème est détecté. Pourquoi ne pas s’inspirer de cette idée pour mieux connaître les gens qui vivent près de vous ?

Et au fait, si on commençait à se sourire dans la rue, dans les transports en commun, aussi ?

À lire aussi : Lettre ouverte à la dame du RER B qui m’a redonné foi en moi

Faire du monde un endroit meilleur… en échangeant des compliments

Fanny, alias Fannyfique, notre mirifique nouvelle vidéaste, insiste sur l’importance des compliments.

« C’est con mais souvent on pense des trucs gentils sur quelqu’un, son travail, sa personne, ses activités, etc. Et on n’ose pas le dire parce que c’est pas trop dans notre culture de faire des compliments gratuits à des gens, surtout si on n’est pas ultra proches d’eux. Je trouve ça dommage.

On devrait aussi répandre de la bienveillance, des pensées positives, ça coûte vraiment juste… rien. Et la personne sera d’abord étonnée puis après elle fera la même chose avec quelqu’un d’autre !

En résumé : normaliser la bienveillance. Complimenter les gens. Dire quand les choses sont chouettes. »

big-compliment-question-reddit

Faire du monde un endroit meilleur en limitant la négativité gratuite

Laïla, notre développeuse, encourage à la communication nonviolente en rebondissant sur une nouvelle suggestion de Louise. Cette dernière encourage à réfléchir avant de parler. L’idée est de ne pas faire de commentaire négatif sur une personne ou une production sans que ça soit constructif.

À lire aussi : Violence « virtuelle » pour conséquences trop réelles — Le dessin de Mr.Q

Ça marche sur Internet mais aussi dans la vie, en gros si c’est juste pour dire « C’est de la merde ce que tu fais », « C’est nul ce que tu dis » sans rien ajouter, bah autant se taire, potentiellement. Le monde survivra.

Faire du monde un endroit meilleur en s’intéressant aux autres cultures

Louise (encore elle) est athée, et n’a reçu aucune éducation religieuse. Du coup, elle a parfois peur d’être maladroite parce qu’elle ne connaît pas bien les croyances, les traditions liées à la foi. Pour régler ce problème, elle s’est mise à lire des livres sur le sujet afin d’en apprendre davantage.

big-islam-religion-amalgame-petit-journal

Ce n’est pas grave d’être maladroit•e tant qu’on est de bonne foi et qu’on veut vraiment comprendre, que le sujet nous intéresse. Je vous rappelle que sur notre forum, on a tout un segment dédié à ce thème : les Questions (pas si) cons !

Faire du monde un endroit meilleur grâce au service civique

Anouk, rédac feel-good, tape un peu plus dans l’engagement concret en louant le service civique, un concept plutôt récent.

« Ça peut vraiment permettre de se rendre compte de son utilité pour faire changer les choses. Beaucoup sont accessibles sans conditions de diplôme ou d’expériences, et en plus ça permet de prendre un temps pour réfléchir à ce que l’on souhaite faire après. »

big-service-civique-2016

Faire du monde un endroit meilleur en intégrant une association

Esther est notre rédac société/politique. Ce n’est donc pas étonnant qu’elle vous conseille de donner sa chance au monde associatif !

« Des associations, il en existe des tas, sur tous les sujets, on peut se saisir facilement des questions qui nous concerne.

Ta préoccupation du moment, ce sont les réfugié•es ? Parfait, des tas d’assos, comme Wintegreat, recherchent des bénévoles. Mais ça marche aussi avec l’environnement, le féminisme, le logement

Il suffit souvent de faire une petite recherche Google du type « Association protection environnement Saint Clochette des Prés », il y aura sans doutes des résultats près de chez vous. Sinon, vous pouvez aussi vous renseigner auprès de votre mairie sur les initiatives existantes voire… Créer votre asso ! »

big-benevolat-genial-temoignage

Lina, de notre régie commerciale, comprend que s’engager dans une association puisse faire peur (ça prend du temps, notamment). Elle rappelle donc que s’intéresser simplement aux associations autour de vous, en allant à leurs conférences ou en parcourant leurs sites Web, peut déjà être un début pour se forger une opinion !

En plus, vous savez quoi ? Le bénévolat, ça rend heureux.

Faire du monde un endroit meilleur en répandant de l’amour

Laïla conseiller de prendre un peu de temps chaque jour pour se déconnecter des réseaux sociaux, de la télé, des infos… et de savourer ces instants passés avec des gens qu’on aime.

Laisser son portable dans son sac au restaurant, éteindre la radio pour parler à cœur ouvert avec vos proches, ça fait du bien ! Louise note aussi que c’est très chou d’envoyer des mots d’amour aux gens qui nous sont chers.

Je rappelle que vous pouvez également vous mettre au PostCrossing ou profiter d’instants de désœuvrement pour écrire des lettres manuscrites… à la laverie par exemple !

Et toi, comment tu fais du monde un endroit meilleur ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Cendriyon
    Cendriyon, Le 11 novembre 2016 à 12h06

    Le service civique, c'était une belle idée au départ mais ça fait déjà un moment qu'elle a été détournée (spéciale dédicace au secteur de la culture, coucou !).
    On ne compte plus aujourd'hui le nombre de structures qui proposent des services civiques à la pelle pour ne pas avoir à payer un salarié. C'est devenu un joli dérivé du stage pour exploiter les jeunes diplômés.
    Il me semble également que cela avait été créé à la base avec l'idée de permettre à des jeunes sans diplôme d'avoir une première expérience professionnelle, de trouver leur voie, etc. Sauf qu'aujourd'hui, dans les faits, comme les services civiques remplacent certains salariés, faut un Master pour décrocher la mission.

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)