Un des harceleurs de Nikita Bellucci condamné à de la prison ferme

Nikita Bellucci, l'actrice de films X récemment « retraitée » qui en a assez de devoir faire l'éducation à la sexualité et au respect des ados, a porté plainte : elle reçoit de nombreux messages d'insultes et de menaces.

Un des harceleurs de Nikita Bellucci condamné à de la prison ferme

Le 6 juillet 2018

Un des harceleurs de Nikita Bellucci était au tribunal. Il a écopé d’une peine de prison ferme et de plus d’un an de sursis.

L’homme souffre de troubles mentaux et avait également insulté des policiers. Vous pouvez suivre le compte-rendu du procès en déroulant le tweet ci-dessous :

Je suis contente de voir que le cyberharcèlement de Nikita Bellucci, après celui dont Nadia Daam a été victime, est reconnu par la justice.

Nikita Bellucci porte plaine

Le 4 mai 2018

Nikita Belluci, ancienne actrice de films pornographiques qui fait l’objet d’un cyberharcèlement, a porté plainte.

C’est ce qu’elle communique sur Twitter, histoire de rappeler qu’un délit commis en ligne reste un délit.

Qu’a-t-elle bien pu faire pour mériter des menaces de mort ? Elle a utilisé son compte Twitter pour alerter les parents au sujet de la consommation de porno par leurs enfants. (Lire ci-dessous).

Depuis, l’actrice est harcelée sur ses réseaux sociaux, elle reçoit des messages allant des insultes aux menaces, dont elle a également publié un échantillon édifiant.

J’espère que sa plainte sera effectivement instruite, et que les auteurs des messages incriminés — ou plutôt, leurs parents, vu l’âge moyen de ces jeunes, auront à répondre de ces actes devant la justice.

Le 13 février dernier, Nikita Bellucci a accordé une interview à ViceElle y revient sur les ados qui la harcèlent, et le silence de l’industrie du X. Je vous recommande cette lecture !

Nikita Bellucci, actrice porno, en a « marre d’éduquer vos gosses »

Nikita Bellucci, actrice de films X récemment « retraitée », a poussé une gueulante : elle en a assez de devoir faire l’éducation à la sexualité, et au respect, d’ados voire de pré-ados qui s’en prennent à elle.

Le 16 janvier 2018

Le traitement réservé par la société aux actrices (et dans une moindre mesure acteurs) de films pornographiques reste souvent désastreux.

Pour bien des gens, il semble inimaginable de faire du X, d’aimer ça, et d’être une personne tout à fait comme les autres, avec ses passions, ses émotions, ses valeurs, ses combats, ses proches…

Comme si choisir de gagner sa vie en ayant des relations sexuelles devant la caméra était « déshumanisant », faisait perdre le droit au respect.

À lire aussi : Une étudiante et actrice porno répond à ceux qui la harcèlent

Nouvel exemple aujourd’hui avec Nikita Bellucci, une actrice de films pornographiques qui s’est récemment retirée du milieu.

Elle a pris la parole sur Twitter pour évoquer un sujet important : l’éducation au respect, et à la sexualité.

« C’est pas à nous de faire l’éducation de vos gosses »

La jeune femme a posté ce message sur Twitter :

Je commence à en avoir marre de faire l’éducation de vos gosses. Arrêtez de décharger vos responsabilités sur les travailleurs du sexe.

Oui l’accès aux contenus pornographiques est malheureusement pas assez contrôlé, pour autant vous trouvez ça normal de recevoir régulièrement des messages de gosses demandant des photos, de leur faire leur premier rapport sexuel, ou autre « Je veux te baiser » ?!

Il y a un manque total de pédagogie, de prévention, et c’est pas à nous de faire l’éducation de vos gosses.

Déjà vous trouvez ça normal qu’à 13 piges ou même avant ils aient des chaînes YouTube, Snapchat, Instagram, Facebook, Twitter ?

Là on me répondra « c’est de leur âge ». La grosse blague. Il n’y a aucun contrôle, aucune surveillance sur rien, et ensuite on accuse toujours les mêmes.

Oui les gosses tombent sur du porno trop facilement, mais la communication pour éviter certaines dérives, elle est où ?

Mais je ne m’arrêterai pas de vivre, et je ne baisserai pas la tête sous prétexte que JE devrais avoir honte. Ce n’est pas à moi de me poser des questions.

Au risque une fois de plus d’être insultée, et traînée dans la boue, réfléchissez à ce que votre gosse fait en cachette, et aux conséquences que ça a.

Suivent des captures d’écrans de messages envoyés à Nikita Bellucci par des ados.

— J’ai 12 ans mon rêve c’est te bouffer la schnek
— J’ai 13 ans et je suis fan de toi pourrais tu m’envoyer des nudes s’il te plaît
— Ça te dit de baiser avec un mec de 12 ans petite chaudasse

À lire aussi : Un réalisateur de films X agresse une actrice porno en public pour Cam Clash

Quand une actrice porno prend la parole…

Vous vous en doutez probablement, les réactions n’ont pas toutes été respectueuses.

Nikita Bellucci soulève un réel problème de société : le fait que les plus jeunes ont accès au porno, ont une vie sur Internet que leurs parents ignorent, manquent d’éducation sexuelle…

Et qu’est-ce qu’on lui répond ?

— Tu montres ta chatte sur les réseaux sociaux c’est ta faute.

TEXTO hein. Y a vraiment un mec qui a pris son p’tit téléphone, tapoté sur son p’tit clavier, et qui lui a répondu ça.

Alors rappelons quelques bases, voulez-vous ?

Ce n’est pas aux actrices porno d’éduquer les ados

Ce n’est pas de la faute des actrices de films X, ou autres travailleuses du sexe, si les gosses ne respectent pas les femmes.

Ce n’est pas leur métier d’éduquer les enfants : c’est celui des parents, de l’école, de la société.

C’est encore MOINS leur métier quand on prend en compte le fait que les gosses ne sont pas censés regarder leurs productions. « Veuillez certifier que vous avez plus de 18 ans », et mon cul sur la commode, hein.

À lire aussi : L’outil d’éducation à la pornographie pour les 12/15 ans créé par des étudiantes

Quant aux réseaux sociaux, la plupart des « gros » sont interdits aux moins de 13 ans, ce qui ne veut pas dire qu’au-delà, c’est open bar : à la charge des parents de surveiller ou non ce qu’il s’y passe.

Quand tu penses que ton fils regarde Squeezie jouer à PUBG et qu’en fait il écrit « mon rêve c’est te bouffer la schnek » à une actrice de films X, c’est pas la faute de l’actrice. Ni celle de Squeezie.

Pour une vraie éducation sexuelle en France !

Il y a des années, plusieurs lectrices avaient raconté sur madmoiZelle ce qu’elles avaient appris en cours, au niveau de l’éducation sexuelle.

Les mots d’ordre étaient « santé », « contraception », « MST », « préservatif », « prudence »… et non « plaisir », « consentement », « désir », « pornographie ».

Ce n’est pas forcément de la faute des personnes dispensant ces cours : leur temps est limité, leur marge de manœuvre aussi.

Au-delà du fait que certaines des réponses qu’elle a reçues sont vraiment navrantes, Nikita Bellucci a mis le doigt sur un vrai sujet, qui mérite d’être évoqué.

Au printemps 2017, Anouk publiait sur madmoiZelle Les adolescents consomment davantage de porno… mais n’ont toujours pas plus d’éducation sexuelle. Quelques chiffres :

« […] la moitié des adolescents de 15 à 17 ans (51 %) déclare avoir déjà surfé sur des sites pornographiques en 2017, contre 37% en 2013, soit une augmentation de 14 points.

68% d’entre eux voient leur premier film X entre 13 et 15 ans. […]

53% des garçons estiment qu’ils étaient trop jeunes lorsqu’ils ont vu leur premier film pour adultes, contre 59% des filles.

Plus de 50% ont expliqué être tombés sur un extrait vidéo à caractère pornographique par hasard.

45% de garçons et 43% de filles ont tenté de reproduire des pratiques qu’ils avaient vues en ligne. »

Il est compliqué, quasi-impossible, et pas forcément souhaitable d’interdire la pornographie aux plus jeunes. Elle fait partie de leur vie, à présent.

Par contre, il est possible de leur dispenser une éducation à la sexualité positive, qui remettra les contenus X à leur place : celle de fiction, de fantasme, de support à la masturbation souvent très loin de la réalité.

Le respect des femmes, ça s’apprend, alors enseignons-le

L’autre souci relevé par Nikita Bellucci, au-delà de l’accès des ados à la pornographie, c’est la façon dont ils lui parlent. Dont ils la traitent, alors qu’ils ne la connaissent pas.

Car une femme qui vit de sa sexualité, selon la société, ce n’est pas une femme respectable. Alors à quoi bon la respecter ?

Nikita Bellucci n’en est pas à son premier clash avec les bas du front qui voudraient la déshumaniser : elle a déjà évoqué les insultes qui la visent, les préjugés autour des actrices porno

Elle se décrit comme ayant « un caractère assez fort » et n’hésite pas à riposter. Mais les insultes peuvent avoir des conséquences dramatiques, comme dans le cas d’August Ames, actrice porno qui s’est suicidée après une polémique sur Internet…

À lire aussi : Pourquoi « La mort d’August Ames doit nous alerter »

Dans une de ses réponses à un ado qui lui demande des nudes, Nikita Bellucci dit « Je pourrais envoyer les captures d’écran à tes parents ».

Peut-être qu’il faudrait faire ça, au fond : mettre les parents devant la réalité de ce que fait leur enfant, en cachette.

Et au niveau du pays, arrêter de croire que le sexisme, c’est fini, pour plutôt l’affronter en face, expliquer aux plus jeunes ses mécanismes, et les façons de s’en défaire !

Car bizarrement, je doute que beaucoup d’acteurs porno reçoivent des messages de Noémie, 12 ans, voulant vraiment s’assoir sur leur bouche…

À lire aussi : À quand une véritable éducation sexuelle pour les jeunes en France ?

Galveston, en salles le 10 octobre, présenté par Kalindi !

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Nienke
    Nienke, Le 7 juillet 2018 à 13h44

    En dehors du débat sur la sanction qu'il écope, je suis très contente de voir que son harcelement a été reconnu et porté devant la justice. Pour moi, c'est ce genre d'histoires qui finiront par faire comprendre à certains que non, ils ne sont pas à l'abri derrière leur écran. Et c'est vraiment tant mieux.

    Et puis bravo à Nikita Bellucci de ne vraiment pas se laisser impressionner par tout ça.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!