5 albums de gens connus qui sont passés inaperçus

Quand les célébrités s'essaient à la musique ou que des groupes oubliés ressortent des albums, ça passe bien souvent à la trappe. Et c'est parfois dommage !

5 albums de gens connus qui sont passés inaperçus

Les stars et autres personnalités percent dans des milieux bien différents. Musique, comédie ou léchage de glotte dans un loft, tout est bon pour être (re)connu ! Cependant, si certains groupes et chanteurs ont bien marché en 2001, pas dit qu’en 2013 ça passe encore. Avec la montée de Psy et du Harlem Shake, les temps sont durs pour nos petits musiciens. Comme Fumseck il s’agit de renaître de ses cendres. Parfois ça marche, parfois ça passe un peu inaperçu et c’est (quelquefois) dommage.

Empyr – The peaceful riot

2003. T’as pas trop d’amis. Regarde en classe, c’est pas l’extase. Tu as beaucoup d’espace. Tu es seul-e, mais personne à qui le dire. Certes, mais Benoît et ses copains de Kyo sont là pour t’aider. Si comme moi et 98% des Français-es tu as fredonné Le chemin et dansé des slows sur Dernière danse, tu as été sans doute éploré-e quand le groupe est sorti de la circulation.

Ce que tu ne sais peut-être pas, c’est qu’entre-temps, le chanteur au bouc n’a pas chômé. En 2007, lui et des copains de Vegastar, Pleymo ou encore Watcha s’expatrient à Los Angeles pour former un nouveau groupe baptisé Empyr. Un album tout en anglais sort en mai 2008. Malgré des chansons pas mal ficelées et toujours dans une veine un peu dépressive qui leur collait bien, Empyr ne remporte pas le succès de Kyo. Ok, mais moi j’avais quand même le poster dans ma chambre.

Pourtant la cohabitation homme-animal est très aboutie !

Lindsay Lohan – Speak

http://youtu.be/9BEDR5335BA

Te souviens-tu encore du temps jadis où Lindsay Lohan ne faisait pas toutes les couvertures de magazines trash, arborant une duckface et un titre avec au moins un « OMG », « CRACK » ou « ALCOOL » ? Ces années où elle débutait une carrière grandissante et commençait à pousser la chansonnette dans Freaky Friday avec une robe d’une couleur indéfinissable (rose saumon, lila moisi ou blanc sale ?). Bref, un jour Lindsay fut fraîche et pimpante.

Et en ce temps-là, la jeune actrice s’est essayée à la chanson. Eh oui, la demoiselle a sortit en 2004 un album intitulé Speak. La critique a été mitigée et Lindsay a été qualifiée de « bonne mais pas extraordinaire non plus . Bref, l’album n’est pas une catastrophe interstellaire, mais pas un chef d’oeuvre du pop-rock. En 2008, elle devait renouveler l’expérience mais son album Spirit the dark ne verra finalement jamais la lumière du jour (merc… mince).

Belle maîtrise des brushs de Photoshop.

Evanescence – Evanescence

Pour toi, l’année 2003 a été aussi marquée par une chanson bien précise. Dans le clip, une jeune femme sort de son lit et se balade sur les corniches de son immeuble, manquant d’être emportée par le vent. Sa nuisette ressemble à une blouse d’hôpital et son khôl coule un peu (c’est pas bien de s’endormir sans se démaquiller). Avec les prémices du rock « emo » (tu sais, ces gens qui se coupaient les cheveux bizarrement et qui croisaient des barrettes fluo pour tenir leur mèche), le groupe Evanescence arrive pile à temps. Amy Lee, chanteuse à la voix puissante et au teint diaphane arrive à placer son groupe au plus haut. Leur titre Bring me to life gagne le Grammy Award du meilleur morceau de hard rock en 2004. Bref, le metal symphonique a plutôt la cote et pour Evanescence c’est un peu la fête du slip.

Mais depuis Fallen en 2003 et The Open Door en 2006, à vrai dire le grand public n’en a plus vraiment entendu parler. Et c’est plutôt dommage car en 2011 le groupe a sorti un album éponyme vraiment pas dégueulasse ! Plus rock et un peu moins proche des instrumentaux grandiloquesques à la Nigthwish, il est pourtant passé un peu inaperçu en France. ET C’EST DOMMAGE.

Marky Mark and the Funky Bunch – Music for the people

http://youtu.be/-eSN8Cwit_s

Mark Wahlberg en chanteur de hip-hop tu situes ? Non ce n’est pas pour les besoins d’un film ni une blague d’un goût aussi douteux que celle du radio-cassette d’Adibou, mais bien une histoire-vraie-de-la-vraie-vie. Sous le pseudonyme de Marky Mark (ça sonne pas mal !), l’acteur des Infiltrés a créé dans les années 90 le groupe Marky Mark and the Funky Bunch (atchoum). Music for people, leur premier album sortit en 1991, reçut tout de même un disque de platine aux États-Unis.

Laissez-moi défaillir un instant.

Mypollux – Contraires

À plus petite échelle bien entendu, te souviens-tu de Lussi ? En 2010, quand le concours de chant Nouvelle Star était encore l’un des programmes phares de M6, la jeune nancéienne avait ébloui Philippe Manoeuvre (oui elle est trop facile celle-ci, ça va, oh). Elle n’avait pas gagné, mais ce que tu ne savais peut-être pas, c’est qu’en participant au casting Lussi était déjà une chanteuse semi-professionnelle.

Elle était la voix d’un groupe de metal français nommé Mypollux. Un visuel très gothic lolita et des textes forts faisaient de ce groupe une référence dans le monde des habitués du rock underground français. Trois albums plus tard, Lussi a préféré une carrière solo. Mouais.

Penses-tu à d’autres albums de gens connus qui sont passés un peu trop inaperçus ? 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 18 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Karbankoojay
    Karbankoojay, Le 29 janvier 2014 à 17h17

    hailwidis;3962854
    "Bref, le metal symphonique a plutôt la cote et pour Evanescence c’est un peu la fête du slip."

     Je vous demande pardon si je me trompe alors, mais en quoi peut-on considérer que ce groupe fait du metal symphonique?
    Je pense que les gens font un raccourci entre les deux à cause des orgues (enfin du Clavinova :cretin:)

Lire l'intégralité des 18 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)