Live now
Live now
Masquer
whos-next-2013
Arts & Expos

Who’s Next 2013 : la révolution industrielle à l’honneur

Le Who’s Next 2013 s’est transformé en gare rétro futuriste, avec trains à vapeur, horloges métalliques et mécaniques bruyantes… Perrine vous raconte tout ça !

Le salon du Who’s Next, c’est l’évènement incontournable de la sape. Vêtements, chaussures, bijoux, accessoires… Du 19 au 22 janvier dernier, plus de 2 000 marques ont présenté leur collection Automne-Hiver 2013-2014 aux professionnel-le-s de la mode, journalistes, étudiant-e-s et autres curieu-x-ses. Chaque année, le thème du salon varie. Pour cette édition d’hiver, le comité a décidé de rendre hommage à la révolution industrielle (genre métaphore des grandes avancées textiles quoi).

02 Le décor du Parc des Expositions, Porte de Versailles

De grosses cheminées qui crachent de la fumée blanche, des bruits métalliques et des petits trains qui baladent les visiteurs entre les pavillons : la scénographie steampunk est soignée au millimètre. Comment ne pas penser au film Metropolis de Fritz Lang devant tout ça ?

Le long de l’allée centrale, sept écoles de mode ont présenté pendant quatre jours des créations conçues sur place autour du thème. La Parsons School de Paris, Esmod, Helmo, IES Moda Casa de Franciaau (Mexique), Art Future Saint-Pétersbourg, l’École de la maille et l’Instituto Marangoni de Paris ont pondu leurs plus jolies pièces dans l’espoir de remporter le prix de la plus belle silhouette et de la meilleure installation.

Schools

Le salon est immense. Autant vous dire que 2 000 créateurs en deux jours, c’est du sport. J’ai bravé les 4 halls gigantesques, les escalators interminables et la température ambiante de 28 degrés pour dénicher les tendances de l’hiver prochain. En exclusivité intergalactique, voilà les trois axes présentés par le bureau de style Nelly Rodi :

  • La tendance « maximaliste » : des formes enveloppantes inspirées de l’architecture urbaine, des influences du vêtement de travail et des matières très techniques.
  • La tendance « modeste » : un retour à la sobriété et à l’essentiel avec des gammes colorées sages, des matières brutes façon « fait main » et des inspirations folk.
  • La tendance « fantasmagoria» : des expérimentations excentriques entre baroque et modernité, aux touches fluo et des motifs sophistiqués.

Salon

Mais le moment que tout le monde attend secrètement, c’est le fashion shoooooow (le Who’s Next est un amateur du « franglais de modasse » : j’ai même entendu sur place parler du « faux real », tout un concept). Chaque saison, le salon propose un défilé original autour du thème. Cette année, les 13 tableaux ont mélangé modernité, technologie et musique électro dans une ambiance très mine de charbon !

  • La lumière : chorégraphie de néons, lampe frontale, ampoules autour du cou et LED à la cheville, la lumière était le fil conducteur entre les tableaux.

Défilé 3

  • Le métal: en coiffe à pointes, en plastrons de 8kg, en lamé sur des leggings, ou en empiècement sur des manteaux, quoi de mieux pour symboliser l’industrie ?

Défilé 5

  • Des vêtements prolétaires: les modèles sont inspirés des bleus et des combinaisons de travail et du vestiaire outdoor (environnement urbain dans le jargon Who’s Next).

Défilé 2

  • La nouvelle technologie : la pièce phare du défilé, c’était une veste aux manches à sequins, phosphorescente dans la nuit, dont les traces laissées par des LED créaient des motifs sur le dos, le tout agrémenté d’un masque fluo qui clignote. On n’a malheureusement pas réussi à la prendre en photo !

Défilé 1

Ce salon m’a permis de rencontrer tout plein de nouveaux créateurs et de nouvelles créatrices plus intéressant-e-s les un-e-s que les autres, dont je vous parle très bientôt !

Que pensez-vous de l’ambiance générale ? Aimez-vous les tendances présentées ?

– Photos par Diane Sagnier


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

2
Avatar de Faith.
24 janvier 2013 à 18h01
Faith.
C'est marrant, ma boss a une vision totalement différente (et pas attractive) du Who's Next
Encore heureux que madz me donne envie d'y aller !

Les tendances me plaisent surtout celle avec les empiècements inspirations métal, J'EN VEUX.
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Arts & Expos

Source : ildipapp / Canva
Culture

La culture de la diaspora maghrébine célèbre sa richesse au salon du monde arabo-amazigh

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
« Cosmic Latte se demande à quoi ressemblerait le monde sans racisme » : Sonya Lindfors, chorégraphe // Source : Uwa Iduozee / Zodiak - center for new dance, UrbanApa, Sonya Lindfors
Arts & Expos

« Cosmic Latte se demande à quoi ressemblerait le monde sans racisme » : Sonya Lindfors, chorégraphe

Le photographe de mode Paolo Roversi s’expose au Palais Galliera, et c’est hypnotique
Mode

Comment l’expo photo de Paolo Roversi au Palais Galliera va vous hypnotiser

Dolorès Marat, "La femme aux gants", 1987. Tirage pigmentaire Fresson Collection MEP, Paris, acquis en 2006. // Source : © Dolorès Marat
Arts & Expos

Annie Ernaux, en textes et en photos, s’expose à la MEP jusqu’au 26 mai 2024

MAD paris
Arts & Expos

Paris : Avant les Jeux Olympiques 2024, 5 expos autour du sport, au musée et ailleurs

Berthe MORISOT (1841-1895) Autoportrait, 1885 Huile sur toile, 61 x 50 cm Paris © musée Marmottan Monet, Paris
Culture

Berthe Morisot : à la découverte de la peintre invisibilisée du mouvement impressionniste

Rocky 6 sera joué du 31 janvier au 4 février 2024 au Lavoir Moderne Parisien // Source : Madeleine Delaunay
Culture

« Pour sortir l’intersexuation du seul champ de l’intime, j’ai écrit la pièce de théâtre Rocky 6 » : Alice Etienne

Giselles Photo Pascal Elliott 7
Arts & Expos

Trois raisons de découvrir Giselle(s), le ballet romantique remis au goût du jour

Source : affiche officielle de l'expo avec une oeuvre d'Annette Messager
Culture

L’exposition Affaires personnelles explore les liens entre art contemporain et solidarité

Léa MKL // Source : Cactussand
Culture

Léa MKL : « C’est important d’exprimer ce qu’on a sur le cœur et d’en faire des archives »

La pop culture s'écrit au féminin