Live now
Live now
Masquer
grossesse-anxiete
Grossesse

Vous avez peur de transmettre votre stress à votre bébé in utero ? Cet article devrait vous rassurer…

28 juin 2021
L’anxiété et le stress pendant la grossesse ont-ils un réel impact sur la santé mentale des bébés ? Une méta-analyse rassurante donne quelques éléments de réponses.

Il y a une phrase très énervante qu’on peut entendre quand on est enceinte et qu’on verbalise une certaine angoisse : « Faut se détendre ! Le bébé ressent tout dans le ventre et c’est mauvais pour lui ! ».

Non seulement suggérer à quelqu’un qui stresse de se détendre est à peu près aussi efficace que de conseiller à quelqu’un qui s’est cassé la jambe de marcher, mais en plus, cette idée selon laquelle le stress et l’anxiété ressentis pendant la grossesse peuvent avoir des conséquences sur le fœtus est hyper angoissante (MAIS FAUT PAS STRESSER HEIN !).

Le bébé n’est pas encore né et l’on est déjà une mère indigne, merci la culpabilité !

Non, les mères anxieuses pendant la grossesse ne font pas nécessairement des bébés anxieux

Si vous vous reconnaissez dans cette situation, vous serez peut-être heureuse d’apprendre qu’une méta-analyse parue au printemps dernier dans le Journal of the American Academy of Child & Adolescent Psychiatry s’est penchée sur l’anxiété maternelle pendant la grossesse et après, pour vérifier si celle-ci avait un impact sur les enfants : sont-ils plus susceptibles d’être anxieux s’ils ont une mère qui a souffert d’anxiété pendant ces périodes clés ?

La méta-analyse a identifié huit études menées en Europe et en Amérique du Nord qui écartent la composante génétique des troubles anxieux, en se basant sur des cohortes formées parmi des parents ayant eu recours au don de gamètes, mais aussi parmi des familles avec plusieurs enfants, dans laquelle un seul a été exposé à un fort niveau d’anxiété maternelle in utero.

Une fois la composante génétique des troubles anxieux écartée, l’étude ne met pas en évidence de lien entre l’anxiété maternelle pendant la grossesse et d’éventuels troubles anxieux chez les enfants. On repassera pour le « bébé qui ressent tout dans le ventre ». L’étude précise également que les mêmes résultats ont été trouvés dans le cas de dépression prénatale (avant la naissance) : elles n’ont pas eu de conséquences directes sur la santé mentale des enfants une fois nés.

De quoi rassurer les futures mères qui vivent des événements difficiles pendant leur grossesse (deuil, harcèlement, agression, rupture, etc.). Ou tout simplement toutes celles pour qui la grossesse provoque du stress (menace d’accouchement prématuré, historique de fausses couches, anomalies ou infections repérées lors du suivi médical, etc.).

Un lien entre l’anxiété des parents et les troubles anxieux chez les enfants

Les chercheurs et chercheuses derrière la méta-analyse expliquent que ce lien qui était jusqu’ici fait entre anxiété maternelle pendant la grossesse et anxiété chez l’enfant s’appuyait uniquement sur des études menées sur les animaux et sur des études observationnelles, ne prenant en compte ni la composante génétique des troubles anxieux ni le fait que les mères pouvaient continuer d’être anxieuse après la naissance, et avoir un impact sur leurs enfants à ce moment-là.

Sur ce point d’ailleurs, la méta-analyse relève un lien entre l’anxiété chez les parents après la naissance, et l’anxiété chez leurs enfants. Ces derniers auraient un peu plus de chances de développer des troubles anxieux s’ils sont élevés par un ou deux parents qui en souffrent eux-mêmes.

De quoi encourager les parents à chercher de l’aide auprès d’un ou une psy pendant les premières années, surtout que l’anxiété des enfants peut aussi aggraver l’anxiété des parents, créant une forme de cercle vicieux, selon les chercheurs et chercheuses.

À lire aussi : L’anxiété et la dépression, racontées par celles qui les vivent

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Grossesse

Daronne
Crédit : Jonathan Borba / Pexels

Dans les maternités, la lente évolution de la place du coparent

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Grossesse
accouchement-domicile-verticale

Pourquoi j’ai choisi l’accouchement à domicile pour mon premier enfant

Une madmoiZelle

02 sep 2022

7
Grossesse
Vanessa / unsplash

Je suis enceinte et ça ne devrait pas me rendre spéciale

Une madmoiZelle

29 août 2022

65
Grossesse
femme-enceinte-allongee

Dernière ligne droite : à quoi s’attendre pendant le 3e trimestre de la grossesse ?

Manon Portanier

27 août 2022

Grossesse
Crédit : Pexels / Shvets production

Grossesse gériatrique : pourquoi ce terme est inacceptable ?

Grossesse
josephine-sarrondit

Tout ce qu’il faut savoir sur le deuxième trimestre de grossesse

Manon Portanier

24 août 2022

Parentalité
rachel-emma-friends

« Alors, vous le faites quand le petit frère ? » Mais vos gueules !

Manon Portanier

23 août 2022

25
Parentalité
test-de-grossesse

Suivi médical et démarches administratives : tout savoir sur le premier trimestre de grossesse

Manon Portanier

22 août 2022

2
Grossesse
premier-trimestre-aspects-chelou

Addiction au Kiri et ballonnements à gogo : le 1er trimestre de grossesse et ses effets chelou

Clémence Boyer

20 août 2022

Parentalité
trouble-bipolaire-maternite-verticale

« Ça m’inquiète de faire subir ça à mon enfant » : les mères bipolaires témoignent

Clémence Boyer

18 août 2022

23

Pour les meufs qui gèrent

1 2 3 4 5 6 7 8 9