Live now
Live now
Masquer
enceinte-medicament
Santé

Un entretien avec un pharmacien est désormais proposé aux femmes enceintes

Depuis le 7 novembre 2022, les pharmaciens sont autorisés à réaliser des entretiens avec les femmes enceintes pour les aiguiller sur leur consommation de médicaments.

Après les vaccins, les entretiens. D’après l’Ordre national des pharmaciens, depuis le 7 novembre, ces derniers sont autorisés à pratiquer de brefs entretiens avec les femmes enceintes, quel que soit le stade de leur grossesse.

Le but ? Les sensibiliser à la prise de médicaments potentiellement dangereux pour le fœtus.

Les pharmaciens peuvent guider les femmes enceintes

Les femmes enceintes ne peuvent pas consommer n’importe quel médicament pendant la grossesse. Si, pour certains, un encart le précise directement sur la boite d’emballage, ce n’est pas forcément clair ou inscrit pour d’autres.

Ainsi, grâce à cet entretien court proposé directement dans l’officine, les femmes enceintes pourront être guidées quant à leur consommation de médicaments, savoir si elles doivent, ou non, arrêter un traitement en cours, et leur parler de l’importance de la vaccination.

Concrètement, lors de cet entretien, le pharmacien pourra notamment :

  • Réaliser un bilan des médicaments prescrits ou pris en automédication
  • Informer des risques de la prise de certains médicaments sur le fœtus
  • Évoquer les risques liés à la consommation ou à l’utilisation d’autres substances comme l’alcool, les compléments alimentaires, la phytothérapie, l’aromathérapie
  • L’orienter vers la documentation de l’ANSM intitulée « Médicaments et grossesse, les bons réflexes » disponible sur les sites du Cespharm et de l’ANSM, ainsi que lui envoyer par messagerie sécurisée le lien vers la page « Femme enceinte » du site ameli.fr, et le guide réalisé par l’Assurance Maladie intitulé « Ma maternité »

Cet entretien sera facturé à 5 euros TTC, et sera majoré, dans les départements et régions d’outre-mer, d’un coefficient de 1,05.

enceinte-medicament

Après la campagne de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) en juin 2022, faite pour sensibiliser les personnes enceintes quant à leur consommation de médicaments pendant la grossesse, cet entretien avec un pharmacien pourra probablement aider un grand nombre de personnes et limiter les risques encourus par la prise de médicaments dangereux.

Pour rappel, un médicament, même sans ordonnance, ne doit jamais être pris sans l’avis d’un médecin, d’une sage-femme ou d’un pharmacien lorsque l’on est enceinte. Alors que sept femmes sur dix se disent informées et conscientes des dangers du tabac ou de l’alcool pendant la grossesse, beaucoup sont celles qui n’ont pas cette même prise de conscience quant à l’usage de médicaments.

À lire aussi : Topiramate : l’ANSM alerte les femmes enceintes sur de possibles risques

Crédit photo image de une : Syda Productions

Les Commentaires
10

Avatar de Gringo
14 novembre 2022 à 19h34
Gringo
@Sylvestrum Je suis d'accord avec toi, demander aux pharmaciens un temps privilégié, au calme (parce que un entretien d'explications sur la pharmacopée en général, ça ne se fait pas au comptoir dans un brouhaha) avec les patientes enceintes, ça ressemble vraiment à faire en sorte que les femmes enceintes sans médecin traitant ou sage-femme (oui il y a des départements où c'est très très chaud d'avoir l'un ou l'autre) puissent poser leurs questions et s'automédiquer de manière plus fiable (parce que sans médecins traitants ou SF, elles s'automédiqueront quoi qu'il arrive).
En l'état je ne trouve pas ça mauvais, on peut râler que les déserts médicaux ne devraient pas exister mais c'est le cas et il faut bien trouver des solutions rapides.
Mais bon, le pharmacien va vite être à court de solution, les médocs sans prescriptions efficaces, il n'y en a pas tant que ça.
4
Voir les 10 commentaires

Plus de contenus Santé

pexels-anna-shvets-vih ruban rouge
Société

C’est quoi la sérophobie, la discrimination à l’encontre des personnes vivant avec le VIH ?

Maëlle Le Corre

01 déc 2022

Lifestyle
Sponsorisé

J’ai découvert trois films féministes géniaux grâce à un VPN

Humanoid Native
Femme dans un lit d'hôpital devant une IRM
Santé

Non, nous ne sommes pas toutes et tous égaux face au cancer 

Camille Lamblaut

29 nov 2022

pexels-daria-liudnaya-8166408
Body positive

On vous emmène dans un institut de beauté différent, qui prend soin de tous les corps

Anthony Vincent

25 nov 2022

6
bebe-vaccin
Santé

40 millions d’enfants dans le monde sont privés de vaccins contre la rougeole

luis-melendez-Pd4lRfKo16U-unsplash
Santé

Au Royaume-Uni, les infirmières annoncent une grève historique

Camille Lamblaut

25 nov 2022

Psychologue-gratuit-cheque-psy-etudiant
Actu en France

Pédopsychiatrie : les professionnels de la Seine-Saint-Denis sonnent l’alarme 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

1
pexels-mart-production-violences conjugales
Féminisme

Mon copain m’a frappée : comment réagir, que faire quand on est victime de violences dans son couple ?

Chloé P.

23 nov 2022

44
ok-2
Beauté

Une étude montre que 70% des shampoings secs testés contiennent du benzène et c’est un problème

Barbara Olivieri

23 nov 2022

4
adrien-olichon-JwYtRXTtZBQ-unsplash
Santé

Qu’est-ce que la « 3-MMC », cette drogue populaire présentée comme la nouvelle cocaïne en moins cher ?

Camille Lamblaut

22 nov 2022

volodymyr-hryshchenko-e8YFkjN2CzY-unsplash
Santé

Sur TikTok, une tendance promeut l’utilisation d’un antidiabétique pour maigrir (et c’est dangereux)

Camille Lamblaut

22 nov 2022

4

La vie s'écrit au féminin