Un documentaire sur le « Nipplegate » arrive, on espère qu’il rendra justice à Janet Jackson


L'équipe derrière Framing Britney Spears n'a pas l'intention de laisser Justin Timberlake respirer : c'est maintenant au « Nipplegate », incident qui a mit la carrière de Janet Jackson à l'arrêt, qu'elle s'attaque dans un documentaire qui devrait sortir bientôt.

Janet Jackson

Les enfants des années 90 parmi nous se souviennent sûrement du Nipplegate, scandale dont la portée avait traversé l’Atlantique… et injustement frappé Janet Jackson à grands coups de sexisme.

Le téton qui traumatisa les États-Unis

En 2004, lors du concert de mi-temps de la finale du Superbowl, les deux superstars de la pop américaine Janet Jackson et Justin Timberlake avaient interprété ensemble Rock Your Body, grand banger du chanteur et égérie du mauvais goût des années 2000.

Lors de la chorégraphie savamment travaillée, Justin Timberlake était censé retirer un morceau de la tenue de Janet Jackson au niveau de sa poitrine, découvrant un soutien-gorge rouge. Or, sur scène, c’est le drame : Justin arrache tout et révèle à l’Amérique entière, lors de l’évènement en live le plus suivi du pays, le sein nu de Janet Jackson.

S’ensuivent alors un concert de réactions catastrophées, un battage médiatique conséquent, une explication basée sur « un défaut de la tenue » et… le blacklisting de Janet Jackson, qui paie au prix fort l’action de Justin Timberlake. Dans les mois qui suivent, sa venue aux Grammy Awards est annulée, et ses apparitions sur les plateaux télé sont déprogrammées les unes après les autres.

Dans le même temps, parce que le patriarcat ne dort jamais, la popularité de Justin est à la hausse : l’évènement lui profite, quand il met la carrière de Janet en berne.

Un documentaire qui révèlera les dessous du « Nipplegate »

17 ans plus tard, ce n’est nulle autre que l’équipe de production derrière Framing Britney Spears qui reviendra sur l’évènement — rappelons que c’est grâce à aux retombées de ce documentaire que près de 20 ans après les faits, Justin Timberlake avait fini par s’excuser publiquement sur Instagram.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Justin Timberlake (@justintimberlake)

Le documentaire fera suite à des révélations de l’ancien styliste et designer de la tenue du Superbowl de Janet Jackson, Wayne Scot Lukas, qui affirmait dans les colonnes de Page Six que cet « accident » était loin d’en être un, et que Justin Timberlake aurait volontairement dévoilé la poitrine de sa partenaire de scène.

Si ni la date de tournage ni celle de sortie n’ont encore été révélées, nous avons déjà quelques informations partielles sur les personnes interrogées : des stylistes aux directeurs et directrices et aux danseurs et danseuses, le film documentaire devrait donner la parole à toutes les personnes ayant participé au show, pour enfin faire toute la lumière sur l’évènement et rendre à Janet Jackson la justice qu’elle mérite, après des années à avoir été blâmée pour avoir eu l’audace d’avoir des tétons.

À lire aussi : Le double standard sur les tétons féminins et masculins résumé parfaitement

Aïda Djoupa

Aïda Djoupa


Tous ses articles

Commentaires

Morgana Talbot

@Luce K. il me semble que tu as en partie raison ! D'après mes recherches sur le sujet, il est inexact d'imputer la motivation à fonder Youtube au Nipplegate épicétou. Je m'explique :

Jawed Karim, l'un des co-fondateurs de Youtube, a affirmé une fois en interview que cet évènement avait au même titre que le tsunami de 2004 mis en évidence le potentiel d'une plateforme telle. Pour rendre virales la recapture d'images ainsi que la création de vidéos, et qui a rencontré le succès qu'on lui connaît, racheté par Google etc. Les deux autres co-fondateurs de YT eux n'ont à priori eux pas apporté cette précision, ni invalidée, ni approuvée donc. Comme c'est bien plus accrocheur, on préfère retenir "Youtube a été créé suite au Nipplegate". Pourtant, factuellement, c'est omettre une réalité plus nuancée et moins ethnocentrée (y'a pas que les USA dans la vie bébé !). Et tirer encore une fois profit de cet incident pour se faire du blé. C'est à mon sens journalistiquement parlant nul comme démarche. Un décryptage plus approfondi balaie rapidement ce type d'affirmations. Là encore, on profite du shaming subi par Janet Jackson pour attirer les lecteurs et lectrices en manipulant la vérité...
TL; DR : cette "info" est surtout le fruit d'un autre phénomène viral : le clickbait ou piège à clics.

Sinon, concernant ce gros tanche de Justin Timberlake, je suis comme d'autres Madz et internautes dégoutée par ce mec. Et je n'attends rien d'un type comme lui. Petit HS mais grosse parenthèses sur un autre fait peu rapporté dans les médias.
Lou Pearlman, impresario des NSYNC, Backsteet Boys etc. est emprisonné suite à une escroquerie de grande envergure et décède en prison en 2016. Il est alors l'un des seuls (le seul ?) de ses ex-poulains à se contenter de lui rendre hommage, sans rappeler un instant la putrescence de l'âme du Lou. Alors qu'en plus d'être un escroc, qui aura également détourné les revenus de ses talents, le gars est suspecté d'être un prédateur sexuel. Plusieurs membres de groupes sous sa coupe ont depuis témoigné en ce sens. Et des hommages, il y en a eu, mais la plupart auront rappelé également qu'il ne s'agissait pas d'un saint homme, précision ne m'apparaissant pas superflue au vue de son passif ... chargé ?
Entendons-nous,je ne dis pas qu'il fallait aller faire une danse de la joie sur sa tombe. Juste : l'hommage si vibrant de Justin résonne quand même comme un énième aveu de faiblesse d'un gars prêt à tout pour rester dans la lumière et surtout consolider son image de nice guy. Enfin, tout, sauf si ça risque d’entacher sa notoriété. Comme soutenir les victimes au moment opportun. Et quand je dis opportun, c'est non pas pour sa carrière mais pour les victimes, entendons-nous là-dessus !
TL; DR : Justin Timberlake, le gars, il a pas les tripes (He doesn't have the guts...) de tenir tête aux enfoiré.e.s, mais il se fendra bien d'un message d'excuses 10 ans après sur les RS. Un vrai gens-bon ! (He's like cold cuts !)

Voilà, pardon pour la tartine indigeste :red: La culture web est un sujet qui me fascine, et ma détestation de Justin se devait d'être exprimée en long et en large :cretin:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!