Comment toucher des couilles (sans les briser)


Les testicules sont de petits êtres fragiles. Pour les manipuler sans risquer la torsion fatale, voici des conseils d'hommes qui en ont.

Comment toucher des couilles (sans les briser)

Le tripotage de service trois-pièces est un art délicat qui réclame douceur et précaution, surtout pour qui n’a jamais possédé pénis et testicules.

Des hommes t’avaient déjà expliqué comment toucher leur zizi sans leur faire mal. Intéressons-nous à présent à leurs couilles !

Toucher des testicules, l’épreuve du feu

Sur un récent thread du forum Reddit, de nombreux hommes ont confié à quel point leurs bourses avaient été maltraitées par des partenaires peu au fait de leur anatomie.

Des femmes ont elles-mêmes raconté avoir eu la surprise de découvrir que les couilles tenaient dans un seul et même sac (le scrotum), alors qu’elle pensaient trouver deux boules bien distinctes, comme dans les dessins qu’on fait sur les pare-brises sales.

Ce n’est pas normal. Personne ne devrait découvrir à quoi ressemble l’intimité du sexe opposé cinq minutes avant sa première fois.

D’autant qu’avec leur texture lâche et fripée, les couilles ne ressemblent à pas grand-chose de connu sur le corps féminin…

Une éducation est donc nécessaire pour appréhender leur physionomie et surtout, leur sensibilité, qui varie selon l’individu relié aux dites couilles.

Pour qu’aucun testicule ne soit plus jamais brusqué, tapé ou sucé comme s’il était en cuir, une petite mise au point s’impose.

MEL Magazine a rassemblé les conseils d’utilisateurs de Reddit détenteurs de couilles pour apprendre à les faire gémir de plaisir, et non de douleur.

Pour toucher des testicules, entraîne-toi en solo

L’enjeu du palpage de boules se situe surtout dans la maîtrise du niveau de pression exercée.

Un rien peut faire basculer la caresse du côté de la torture, exactement comme avec un clitoris si je ne m’abuse.

Pour appréhender la sensibilité d’un testicule, un membre du forum recommande de s’entraîner sur un œil fermé :

« Ce qui se rapproche le plus de la sensibilité des testicules serait un œil. Touchez ou tapotez votre œil fermé et voyez à quelle niveau de pression cela devient inconfortable ou douloureux. »

Retenons de ce tuto marrant qu’une caresse doit rester une caresse, légère et veloutée. Plusieurs hommes semblent tomber d’accord sur l’idée que le pressage est à éviter.

La technique de la « méduse » pour toucher les testicules

Un autre utilisateur a trouvé une métaphore marine assez parlante pour guider les mouvements de main à effectuer :

« Imaginez que votre main est une méduse et que vos doigts sont ses tentacules.

Placez les noisettes de votre bien-aimé au creux de vos tentacules de fortune puis pressez très légèrement et massez avec douceur.

Ne tirez pas, n’appuyez pas dessus ; agitez simplement vos doigts comme des vagues sur le sable.

Au contraire des méduses, vos tentacules ne piqueront pas. Elles ne feront que caresser. »

La nature a tant à nous apprendre.

Blop

Toucher des testicules avec sa bouche

Les mêmes recommandations s’appliquent quand il s’agit d’interagir de façon buccale avec le bazar.

Bien que le porno montre régulièrement des testicules se faisant aspirer comme une grappe de raisins après une grève de la faim, il se peut que les organes de la vraie vie requièrent un peu plus de douceur.

Avant de se lancer dans l’aspiration intégrale des bourses, mieux vaut commencer par lécher gentiment et observer les réactions de l’intéressé.

Pour ce qui est de mordre, ON OUBLIE.

Pour toucher des testicules, il faut COMMUNIQUER

Bien sûr, ce qui convient à la plupart n’est jamais vrai pour tout le monde, particulièrement en matière de sexualité où tous les goûts sont dans la nature (vraiment tous les goûts).

De même qu’il est risqué de s’engager dans un giflage de chatte sans l’avis de sa propriétaire, vérifier l’intensité, voire la nécessité, de la caresse est de bon aloi.

Certains hommes aiment qu’on leur tire et même qu’on leur frappe le scrotum (croyez-moi sur parole ou googlez punching balls à vos risques et périls). Mais vraiment, vérifiez. Et faites signer un accord en trois exemplaires au cas où.

D’autres ne voient simplement aucun intérêt à ce qu’on leur tripote les glaouis.

Une fois n’est pas coutume, la communication reste le moyen le plus fiable de savoir ce qu’un partenaire apprécie ou non !

Mais rappelez-vous qu’on ne parle pas la bouche pleine…

Allez bonne bourre, bye.

À lire aussi : Toucher un pénis pour la première fois, ça te fait peur ? Viens par là !

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Polaire

Après réflexion, je suis d'accord avec @Sukye .
A partir du moment où il y a respect, patience et délicatesse, découvrir le corps de l'autre est un moment de curiosité ma foi plutôt sympa. Je continue d'ailleurs à (ré)explorer le corps de mon mec de temps en temps, sans que ça ait d'ailleurs une connotation sexuelle (c'est rigolo à tripoter des couilles :lunette: et de son côté pareil pour les seins)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!