Live now
Live now
Masquer
terry-pratchett-deces
Livres

Terry Pratchett, l’auteur des « Annales du Disque-monde », est décédé

12 mar 2015 20
L’écrivain britannique Terry Pratchett avait 66 ans : il est décédé ce 12 mars, et laisse une oeuvre littéraire impressionnante.

Le monde des fans d’heroic fantasy est en deuil : Terry Pratchett, l’écrivain britannique prolifique à qui l’on doit entre autres la saga des Annales du Disque-Monde, est décédé ce 12 mars, à l’âge de 66 ans.

Depuis plusieurs années, il souffrait d’une forme précoce de la maladie d’Alzheimer, et s’était positionné en faveur du suicide assisté. Pendant l’été 2014, il avait annulé sa participation à une convention autour du Disque-Monde, trop fatigué par la maladie. Lors d’une conférence en 2010, rapportée par The Guardian, l’auteur disait aussi :

« Plutôt que de laisser Alzheimer m’emporter, je me saisirai des choses. Je voudrais vivre ma vie plus que jamais à fond et je voudrais mourir, avant que la maladie ne lance sa dernière attaque, dans ma propre maison, dans un fauteuil sur la pelouse, avec un verre de brandy à la main, pour laver à grandes eaux une quelconque version moderne du cocktail Brompton que pourrait m’administrer quelque médecin obligeant. Et avec Thomas Tallis sur mon iPod, je serrerais la main de la Mort. »

On sait très peu de choses sur sa disparition, si ce n’est que son voeu a visiblement été respecté: toujours selon The Guardian, l’écrivain est décédé chez lui, entouré de sa famille et de son chat. Son dernier roman va donc rester un épisode de l’univers du Disque-Monde, achevé pendant l’été 2014.

La scénariste de jeux vidéo Rhianna Pratchett, qui est la fille de l’auteur, a posté un tweet en hommage à son père, dans lequel elle fait référence à la Mort, un personnage récurrent de l’univers du Disque-Monde, qui sépare l’âme des gens décédés de leur corps.

« Terry a pris le bras de la mort et l’a suivi à travers les corridors et jusqu’au désert noir sous la nuit sans fin. »

À lire aussi : Les 5 livres préférés de… Kwack !

Chez madmoiZelle, on est toutes tristes d’apprendre cette nouvelle, et on te reparle bientôt de l’oeuvre de ce grand monsieur.

Les Commentaires
20

Avatar de Crazy
13 mars 2015 à 18h21
Crazy
il avait choisi comme devise "Noli Timere Messorem.", c'est à dire "Ne crains pas le faucheur".
A ma connaissance, c'est du latin de cuisine pour "don't mess with time"
0
Voir les 20 commentaires

Plus de contenus Livres

Livres
3 couvertures d'ouvrages des éditions YBY

Une littérature queer et inclusive, c’est le projet des éditions YBY

Aïda Djoupa

21 mai 2022

Lifestyle
Sponsorisé

Deux femmes se confient sur leur réorientation professionnelle

Humanoid Native
Livres
Capture d’écran 2022-05-20 à 16.14.45

Dans sa nouvelle BD « Ça se met où », Emma s’en prend aux hommes qui fuient les tâches ménagères

Camille Abbey

20 mai 2022

14
Livres
[Site web] Visuel vertical Édito (1)

Line Papin à propos des fausses couches : « On passe en un instant du corps maternel glorifié au corps malade »

Pauline Leduc

16 mai 2022

Livres
[Site web] Visuel vertical Édito

Alerte coup de cœur : cette BD hilarante montre le quotidien d’une famille homoparentale (et nombreuse !)

Camille Abbey

14 mai 2022

2
Daronne
livres_jeunesse_ecologie_V

6 albums magnifiques pour parler d’écologie avec les enfants (et rêver un peu)

Camille Abbey

03 mai 2022

Livres
virginie despentes

Il y a aura un nouveau roman de Virginie Despentes à la rentrée littéraire et on a déjà hâte

Maëlle Le Corre

28 avr 2022

Livres
Visuel_V_Heartstopper
Sponsorisé

Heartstopper, la série Netflix, est aussi un adorable roman graphique qui va enchanter votre printemps

Marine Normand

22 avr 2022

2
Daronne
ecole-des-loisirs-histoire-du-soir
Sponsorisé

Trois histoires pour enfants à intégrer à votre rituel du soir

Quizz et Tests de personnalité
prete-a-vivre-a-la-campagne-test
Sponsorisé

Test : êtes-vous ready pour la vie à la campagne ou allez-vous finir dévorée par les poules ?

Livres
nouveaux_mots_V

500 ados inventent 24 nouveaux mots à adopter d’urgence

Marie Chéreau

06 avr 2022

La pop culture s'écrit au féminin