Live now
Live now
Masquer
Source : Unsplash / Štefan Štefančík
Règlement de comptes

Clara, 1 475 € par mois : « Beaucoup de personnes diplômées ont des salaires plus bas qu’on pourrait le penser »

Vit-on bien en région quand on gagne moins de 1 500 € par mois ? Est-ce possible d’épargner et de s’accorder des plaisirs ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous nous attaquons cette semaine dans Règlement de comptes.

Parler d’argent, en France, c’est encore tabou. Pourtant, c’est un sujet passionnant… et féministe, par certains aspects ! Dans Règlement de comptes, des personnes en tout genre épluchent leur budget, nous parlent de leur organisation financière en couple ou en solo, et de leur rapport à l’argent. Aujourd’hui, c’est Clara* qui a accepté de décortiquer ses comptes pour nous.

Prénom : Clara*

Âge : 38 ans

Profession : employée dans une caisse de retraite

Salaire net avant prélèvement à la source : 1 560 €

Salaire net après prélèvement à la source : 1 475 €

Personnes (ou animaux) vivant sous le même toit : son compagnon et leur chat

Lieu de vie : Nancy (Meurthe-et-Moselle)

La situation et les revenus de Clara

Clara travaille depuis 8 ans à la Sécurité sociale, en CDI. D’abord rattachée à l’accueil téléphonique de la CPAM, elle a rejoint depuis fin 2019 une caisse de retraite. 

Elle vit avec son conjoint à Nancy, dans un appartement F5 de 94 m2 « avec place de parking et cave », dont ils sont locataires depuis le mois de décembre 2022. 

« Nous habitons à 5 minutes à pied du centre-ville. J’apprécie d’habiter en ville et d’avoir tout à proximité. »

Pour son emploi dans une caisse de retraite, Clara touche un salaire net de 1 560 € mensuel, ramené à 1 475 € après prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. À cela s’ajoute 25 € de prime d’activité couple. « C’est vraiment pas grand-chose, on va dire 50 € en moyenne pour deux. » Une situation que Clara n’estime pas à la hauteur de son niveau d’études. 

RDC_SIMBA_SALAIRES

« Je m’estime plutôt mal payée parce qu’avant ça, j’ai fait un master complété par une licence pro pour travailler dans le domaine culturel. J’ai persévéré pendant plusieurs années à vouloir travailler uniquement dans ce domaine-là. Arrivée à mes 30 ans, étant encore dans une situation très instable professionnellement et financièrement, j’ai décidé d’élargir mes recherches pour ‘moins galérer’, tout en restant en accord avec mes valeurs, humaines avant toute chose. »

Clara a donc conservé une activité bénévole en tant que journaliste dans un magazine papier spécialisé dans la musique reggae, tout en travaillant à la Sécurité sociale, où elle s’est formée en interne. 

« Je suis toujours en formation au service contrôle, car les modules s’étalent sur 18 mois. À l’issue, j’accéderai au niveau 4, soit une légère augmentation. »

RDC_SIMBA_REVENUS

Même si elle souhaite être mieux rémunérée pour son travail, Clara trouve néanmoins sa situation « normale » par rapport à son entourage. « Beaucoup de personnes diplômées ont des salaires plus bas que l’on pourrait le penser. »

Le rapport à l’argent de Clara et son organisation financière

Clara a grandi auprès de parents qui lui ont transmis un rapport à l’argent « plutôt raisonnable », à savoir « vivre confortablement au quotidien, mais pas dans l’excès »

« Ils ont pu nous permettre à mes sœurs et moi de faire chacune des longues études sans avoir besoin de travailler à côté, tout en nous responsabilisant par rapport à l’argent. Je me souviens avoir 300 € par mois quand j’étais étudiante pour sortir, manger et se faire plaisir, et essayer de gérer ce budget avec précision ! »

Aujourd’hui, la jeune femme considère avoir un « rapport à l’argent vraiment dans le présent » après avoir connu une période où elle était souvent à découvert. 

« Durant cette période instable avant 30 ans, j’utilisais mon découvert autorisé tous les mois, sans trop m’en inquiéter, mais sans trop le dépasser non plus. Depuis environ 4 ans, je suis dans les clous, je parviens à moduler le budget plaisir si besoin pour rester dans le positif. »

Du côté de son organisation financière, Clara a dû la redéfinir après avoir emménagé avec son compagnon l’an dernier. Ils ont ouvert un compte joint qui leur permet de régler les factures communes (loyer, gaz, électricité, assurance habitation, internet, Netflix…), et ont conservé chacun leurs comptes courants et comptes épargnes. 

« Nous partageons les courses et avons tous les deux une carte ticket restaurant. Si nous avons une dépense à faire pour l’appartement, nous la partageons. Ensuite, nous faisons chacun ce que nous voulons de l’argent qu’il nous reste. »

Les dépenses de Clara

Pour leur F5 en centre-ville de Nancy, Clara et son compagnon règlent un loyer de 860 €, dont ils règlent chacun la moitié (430 € pour Clara, donc). Il s’agit de leur poste de dépenses le plus important.

Suivent les factures courantes (185 € pour le gaz et l’électricité, et que Clara prend à charge à hauteur de 93 € par mois), 34 € d’assurance habitation (17 € chacun), 12 € de frais bancaires

Pour leur abonnement à Internet, ainsi qu’aux services de streaming Netflix et Disney+, le couple règle 82 € par mois. Clara s’acquitte également de l’abonnement à son téléphone personnel (30 € par mois). 

Le copain de Clara a une voiture mais comme elle se rend à son travail à pied, la trentenaire n’a pas de frais de déplacement, hormis un pass 10 voyages qu’elle paye 11 € et qu’elle utilise sur 2 ou 3 mois. 

RDC_SIMBA_DÉPENSES

« Je dépense facilement 50 € par mois en produits de beauté »

En plus de leurs tickets restaurants, pris en charge à 50 % par leur employeur respectif, Clara et son compagnon dépensent chaque mois environ 400 € pour se nourrir, qu’ils règlent chacun de moitié, principalement dans les grandes surfaces. 

« Je fais mes courses à Leclerc le plus souvent, parfois à Auchan ou Carrefour. Nous avons plusieurs enseignes proches dans notre secteur et comme nous avons tous les deux une carte ticket restaurant, nous n’hésitons pas à l’utiliser principalement sur les courses et de temps en temps au restaurant ou en restauration rapide. »

La jeune femme aimerait néanmoins réduire ce budget, qu’elle juge trop élevé. « Mais c’est vrai qu’on aime bien se faire plaisir et prendre des produits de qualité et variés. »

Autre dépense assurée Clara : celle liée à leur chat, et estimée à environ 80 € par mois, principalement pour des croquettes, la litière, mais aussi des accessoires et les frais de vétérinaire une fois par an. 

« C’est moi qui gère le budget pour notre chat car c’était le mien au départ. Mon copain s’occupe de la voiture, moi du chat, et c’est vrai qu’il est gâté… »

Quant aux dépenses dites « féminines », Clara les estime à 65 € par mois environ, réparties comme suit : 

« Les serviettes hygiéniques sont un budget léger, environ 5€ par mois. Pour l’épilation, pareil, je fais ça chez moi et ça ne me coûte pas plus de 5€ par mois, surtout pour de la crème dépilatoire et des lames de rasoir, sinon l’épilateur reste le top pour les jambes. J’ai le mien depuis plusieurs années, donc le prix d’achat est vite rentabilisé. 

Pour la contraception, nous utilisons des préservatifs et partageons ce budget, disons 10 € par mois. Pour les produits de beauté et le maquillage, je suis beaucoup plus dépensière, ça fait partie de mes petits plaisirs pour me chouchouter. J’en ai déjà beaucoup, donc je suis plus raisonnable que par le passé, mais je dépense facilement 50 € par mois, pour du maquillage, des crèmes ou des masques… »

Les loisirs de Clara 

Pour Clara, participer à la vie culturelle de sa ville est quelque chose d’important. Forcément, cela se ressent sur son budget loisirs. En plus des abonnements aux magazines et aux achats réguliers de livres, de vinyles et de CDs (65 € par mois environ), la trentenaire estime à 400 € sa dépense mensuelle dans les restos, bars et concerts. Ce montant comprend aussi sa consommation de tabac et de CBD. 

« Avant le confinement, je sortais beaucoup en concerts et évènements culturels. Je comptais un budget quasi-incompressible de 100 à 150 € par mois pour ça depuis une quinzaine d’années ! Maintenant, le rythme n’a pas complètement repris sur ce plan-là. L’époque des 3 ou 4 concerts par mois accompagnés de petites soirées dans des bars ou clubs presque chaque semaine semble loin ! Je conserve un budget sorties de 100 € par mois quand je fais mes prévisions mais ne l’atteins pas toujours. Nous allons aussi au resto une ou deux fois par mois. »

Autre budget à prendre en compte pour Clara : celui des vêtements, qu’elle estime à 600 € par an. Soit, lissé sur l’année, environ 50 € par mois.

Elle aimerait d’ailleurs réduire ce poste de dépenses des petits plaisirs quotidiens, pas vraiment indispensables.

« Généralement, je craque pour des chaussures. J’en ai acheté 3 paires d’un coup la dernière fois pour près de 350 € ! »

L’épargne et les projets d’avenir de Clara

Avec son salaire, Clara reconnaît ne pas avoir assez pour économiser, « juste ce qu’il faut pour être dans le vert »

« J’épargne essentiellement lors du 13e et 14e mois et la prime d’intéressement. Quand les primes tombent, j’essaie d’en mettre la moitié de côté minimum. »

Avec son argent, Clara a avant tout l’ambition de « profiter du présent »

« Nous n’avons pas de projet d’enfant, donc nous souhaitons profiter de la vie au quotidien ensemble, continuer à explorer la culture, voyager, faire des rencontres, vivre et passer de bons moments… »

Merci à Clara* d’avoir épluché ses comptes pour nous ! 

* Le prénom a été modifié.

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

40
Avatar de Roomi
21 août 2023 à 20h08
Roomi
@Petit bouchon
Contenu caché du spoiler.
3
Voir les 40 commentaires

Plus de contenus Règlement de comptes

RDC_Paloma_Une_V
Règlement de comptes

Paloma, 4 930 € à deux : « J’ai tendance à dépenser pour me remonter le moral » 

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
RDC_Laura_Une_V
Règlement de comptes

Laura, 4 911 € à deux : « J’ai épargné 9 000 € en 8 mois grâce au système des enveloppes »

17
Source : RossHelen / Canva
Règlement de comptes

Ava, médecin généraliste à 4 316 € par mois : « Mon point fort, c’est le minimalisme »

2
Source : Jacob Lund / Canva
Règlement de comptes

Virginie gagne 2 389 € par mois : « J’ai pu acheter mon appartement en partie grâce à des donations de mes parents »

Source : gonghuimin468 / pixabay
Règlement de comptes

Augustine et son mari, 5 400 € par mois : « Je trouve que je surconsomme beaucoup trop de vêtements »

6
Source : Kampus Production / Pexels
Règlement de comptes

Manon, 1874 € par mois : « Depuis que je suis séparée, je profite beaucoup plus de mon argent »

4
Source :  franckreporter de Getty Images Signature
Règlement de comptes

Lili, mère solo, 2 017€ mensuels : « On fait des sacrifices tous les jours »

34
Source : Brooke Cagle / Unsplash
Argent

Marianne, militaire à 2 329 € par mois : « Devenir propriétaire n’est pas dans mes projets »

6
Source : Canva
Règlement de comptes

Katia, entre 560 et 1 680 € par mois : « Je paie pratiquement tout car mon copain n’a pas de revenu régulier »

4
Source : FatCamera / Getty Images Signature
Règlement de comptes

June, enseignante à 2 287 € mensuels : « Si je gère bien, je peux économiser 500 € par mois »

La vie s'écrit au féminin