Par  |  | Aucun Commentaire

Charlie revient dans ce Petitips pour t'aider à surmonter les ruptures amoureuses, qui font, comme chacun le sait, un mal de chien.

Ça pleure dans les chaumières aujourd’hui on parle rupture
Rupture de frein
Rupture d’amour
Rupture d’anévrisme
À vous de voir laquelle
Libre interprétation du spectateur.

Voici les films utilisés dans la conclusion :

  • Revolutionary road, Sam Mendes, 2008
  • Les deux amis, Louis Garrel, 2015
  • Eternal sunshine of the spotless mind, Michel Gondry, 2004
  • Two lovers, James Gray, 2008
  • Arizona Dream, Emir Kusturica, 1993
  • 500 days of summer, Marc Webb, 2009
  • Happy together, Wong Kar-Wai, 1997
  • Mauvais Sang, Leos Carax, 1986

Et une musique de TotorZa (sapristi c’est bien la première fois !), MS16.

Bisette

 

Charlotte Issaly

Charlotte Issaly


Tous ses articles

Commentaires

Faol

@Chat-au-Chocolat oui, je connais ce point de vue, c'est le plus classique à mon sens :happy: Et je le trouve tout aussi valable, et je comprends très bien les gens qui ont cette "méthode" (c'est plus ceux qui coupent les ponts à jamais que j'ai plus de mal à comprendre, quand la relation n'a pas été toxique bien sûr). Sauf qu'en fait... Déjà, je ne souffre pas quand je lui parle, ou quand je le revois. Donc je n'ai pas l'impression de "rajouter de la souffrance sur de la souffrance". Et ensuite... Bah, je fais le point, je me reconstruis, je prends du temps pour moi et j'avance même en gardant contact avec lui. Je ne vois pas en quoi c'est antinomique, en fait :hesite: Quant à l'acceptation... J'ai beau avoir envie qu'on se remette ensemble, j'ai conscience que ce n'est pas ce qu'il veut, donc en un sens j'accepte peu à peu que c'est fini (surtout que 4 mois de rupture après 7 ans de relation, c'est très très court, donc ça ne me paraît pas déconnant d'avoir encore de l'espoir à ce moment-là). Et je n'ai pas l'impression que cet espoir n'existe pas chez les gens qui coupent tout contact. Peut-être qu'il dure moins longtemps, mais effectivement, se rajoute l'espoir qu'il/elle se rende compte de ce qu'il/elle a perdu... Clairement, si je choisissais de couper le contact, ce serait uniquement pour cette raison, et ce n'est pas une bonne raison.

Le but de mon message n'était pas de dire que cette méthode n'était pas bonne, juste d'exprimer un ras-le-bol quant au fait que ce serait la seule bonne méthode.
 
Dernière édition :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!