Live now
Live now
Masquer
cfphotosin-photography-tNXmIyRvffY-unsplash
Sport

Qatar 2022 : pour la première fois, 6 femmes vont arbitrer la coupe du monde

Elles s’appellent Salima Mukansanga, Stéphanie Frappart et Yoshimi Yamashita, et elles font partie des arbitres du prochain mondial au Qatar. Une première historique dans ce sport encore majoritairement masculin.

C’est peut-être le seul point positif de cette Coupe du monde au Qatar. Pour la première fois, des femmes font partie des arbitres du Mondial masculin. Elles sont six, issues de six nationalités différentes : la Rwandaise Salima Mukansanga, la Française Stéphanie Frappart, la Japonaise Yoshimi Yamashita, et les arbitres assistantes Neuza Back du Brésil, Karen Diaz Medina du Mexique et Kathryn Nesbitt des États-Unis. Une première historique, que l’on n’imaginait pas survenir au Qatar. 

Six femmes arbitres du Mondial au Qatar

« C’est un honneur et un privilège car cela ne s’est jamais produit auparavant », a déclaré Salima Mukansanga à BBC Sport Africa, ce vendredi 18 novembre. La Coupe du monde de football, qui commence ce dimanche 20 novembre, marque la 92e édition de cette compétition internationale. En l’espace de presque un siècle, aucune femme n’avait été, jusqu’à présent, sélectionnée pour arbitrer. Pour Salima Mukansanga, cette sélection représente aussi une grande responsabilité. « Cela signifie que tu vas être la première et que tu vas ouvrir la porte pour d’autres femmes, spécialement en Afrique, a-t-elle déclaré au sujet de sa nomination pour le mondial. Tu portes beaucoup de choses sur tes épaules, et tu dois les porter correctement pour que les autres voient que la porte est ouverte et qu’elles peuvent la franchir ». 

À lire aussi : Coupe du monde au Qatar : Emmanuel Macron croit que le sport n’est pas politique (et il a tout faux)

Féminisme washing ou réelle avancée ?

Certaines des six arbitres ont déjà de l’expérience en matière de mondial, mais féminin. En 2019, Stéphanie Frappart a dirigé l’arbitrage de la Coupe du monde féminine et Salima Mukansanga faisait aussi partie des arbitres sur l’événement. La présence de ces pionnières au Mondial est incontestablement une bonne nouvelle, mais il convient de la relativiser. Difficile de ne pas crier au féminisme washing, quand on connaît l’état des droits des femmes au Qatar. Comme le rappelle Amnesty Internationale, « les femmes et les personnes LGBTI (sont) toujours victimes de discrimination, dans la législation et dans la pratique ». Notons également que le nombre de femmes arbitres est dérisoire, quand on constate qu’elles ne seront que 6 femmes sur un total de 129 arbitres, assistants compris. À ce sujet, l’arbitre rwandaise Salima Mukansanga compte sur la solidarité de ses homologues. « Si une femme soutient une autre femme, bien sûr que cela porte ses fruits, a-t-elle déclaré. Nous allons travailler ensemble pour le succès des femmes ». Coup de sifflet le 20 novembre.

À lire aussi : Qatar 2022 : les compagnes de l’équipe anglaise séjourneront sur un paquebot de luxe… mais seules

Visuel de Une : Unsplash / CFPhotosin Photography

Les Commentaires
3

Avatar de OmbelineM
18 novembre 2022 à 18h32
OmbelineM
Je suis sportive moi même et c'est vrai que d'un côté je suis contente de voir que le sport féminin prenne de plus en plus d'ampleur - même si la route est encore trèeeeeeeeeees longue avant de rejoindre l'influence du sport masculin.
Mais d'un autre j'aurais tellement voulu que toutes nos disciplines évoluent à l'exacte opposé de ce qu'est le sport pro actuels.
2
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Sport

sandrine rousseau mondial equipe de france pleutres
Sport

Qatar 2022 : Sandrine Rousseau fustige le manque de courage de l’Équipe de France

Maëlle Le Corre

29 nov 2022

Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Le blanc obligatoire à Wimbledon, c’est fini
Actualité mode

Le blanc obligatoire à Wimbledon, c’est fini, et c’est tant mieux pour les joueuses

Anthony Vincent

22 nov 2022

alex scott bandeau one love mondial qatar – vertical
Sport

Au Mondial de foot, la journaliste Alex Scott défie le Qatar et la Fifa en portant le brassard « One Love »

Maëlle Le Corre

22 nov 2022

anastasiia-chepinska-cO2ObHGJBHI-unsplash
Sport

Qatar 2022 : carton jaune pour les joueurs qui oseront porter le brassard « One Love »

anthony-metcalfe-vnz2XeO2Y-g-unsplash
Actu mondiale

Qatar 2022 : les compagnes de l’équipe anglaise séjourneront sur un paquebot de luxe… mais seules

Camille Lamblaut

17 nov 2022

5
macron coupe du monde
Sport

Coupe du monde au Qatar : Emmanuel Macron croit que le sport n’est pas politique (et il a tout faux)

Maëlle Le Corre

17 nov 2022

4
Accusé de harcèlement sexuel, Noël Le Graët (président de la Fédération française de football)
Actu en France

Accusé de harcèlement sexuel, Noël Le Graët se défend : « Je ne sais pas écrire de SMS »

Camille Lamblaut

16 nov 2022

5
dua lipa grammy 2021
Sport

Coupe du monde 2022 : Dua Lipa ne sera pas au Qatar et explique pourquoi

Maëlle Le Corre

14 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-08 à 11.15.36
Sport

Caroline Garcia remporte le Masters WTA et se hisse au sommet du tennis féminin

Camille Lamblaut

08 nov 2022

La vie s'écrit au féminin