Live now
Live now
Masquer
macron coupe du monde
Sport

Coupe du monde au Qatar : Emmanuel Macron croit que le sport n’est pas politique (et il a tout faux)

En déplacement en Thaïlande, Emmanuel Macron a réagi à l’attribution de la Coupe du monde au Qatar et estime qu’on ne doit pas politiser le sport. Vraiment ?

À quelques jours du lancement de la Coupe du monde qui se tient au Qatar, la défiance à l’égard de cet événement sportif planétaire ne désenfle pas. Jamais une Coupe du monde n’aura été aussi controversée, entre appels au boycott et soupçons concernant de possibles faux fans.

Et pourtant, certains voudraient nous ramener à l’illusion de cette bonne vieille fête populaire qu’est le football, à l’instar d’Emmanuel Macron :« Il ne faut pas politiser le sport », a-t-il insisté depuis Bangkok, alors qu’il est en déplacement au sommet du Forum de coopération Asie-Pacifique, avant d’ajouter : « Ces questions-là, il faut se les poser quand on attribue l’événement. »

Ah bon ? On n’a pourtant pas mal d’exemples sous la main qui nous rappellent que sport et politique sont étroitement liés et que l’oublier (ou pire, le nier) est au mieux de l’ignorance, au pire un déni. Du poing levé et ganté de noir de Tommie Smith et de John Carlos aux Jeux Olympiques de Mexico en 1968 au genou à terre du footballeur Colin Kaepernick pour marquer sa solidarité avec le mouvement Black Lives Matter en 2016, l’arène sportive a toujours été le théâtre de gestes politiques. Bien des athlètes ont déjà par le passé utilisé de grandes compétitions très médiatisées pour faire passer des messages politiques ou pour défendre une cause (et on aimerait bien que certains footballeurs en France s’en souviennent, comme Hugo Lloris par exemple).

Capture d’écran 2022-11-17 à 11.10.56

Un Mondial éminemment politique, n’en déplaise à Emmanuel Macron

Cette petite phrase d’Emmanuel Macron tend déjà à faire oublier que l’attribution en 2010 de cette Coupe du monde au Qatar était en elle-même un choix politique assumé par la Fifa.

Ce serait aussi oublier que la Fifa n’a pas hésité non plus à exclure la Russie de la compétition un mois après le début de l’invasion de l’Ukraine. Pas de politique sur le terrain de foot, mais des intérêts économiques colossaux pour le Qatar, et une volonté d’entretenir son softpower et de continuer de s’affirmer comme une puissance qui compte sur la scène internationale… malgré de graves atteintes aux droits humains et un bilan écologique qui s’annonce catastrophique.

Qatar 2022 : greenwashing, corruption et boycott

Convaincu que le sport n’est pas politique, Emmanuel Macron n’a donc aucune intention de boycotter cette Coupe du monde et compte bien assister aux matchs de l’équipe de France, si elle atteint les demi-finales.

À lire aussi : Coupe du monde 2022 : Dua Lipa ne sera pas au Qatar et explique pourquoi

Crédit photo : European Parliament, CC BY 2.0, via Wikimedia Commons


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

4
Avatar de Mentalofresh
17 novembre 2022 à 19h14
Mentalofresh
Je lui donne raison dans le sens où la politique ne devrait pas avoir avoir sa place dans le sport (c'est malheureusement le cas), et dans le sens où en effet, ce n'est pas une décision récente non plus. Je ne suis pas quelqu'un qui va suivre attentivement ce qui se passe dans le monde du sport, mais en sachant que ça remonte un peu, pourquoi les gens ne réagissent que maintenant ? Pourquoi ne pas en avoir parlé beaucoup plus quand la décision a eu lieu ?
En revanche, ne pas boycotter un événement sportif en sachant tous les enjeux derrière, c'est un geste politique tout autant que de choisir de boycotter. Car malheureusement, dès le moment où on sait, on fait un choix qui a une signification. C'est impossible à mon avis de rester neutre ou impartial dans ce contexte. Macron étant le président, quelque soit son choix, c'est un choix complètement politique et un message assez fort, au vu de son statut.
3
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Sport

femme jouant au foot
Sport

Pas de Coupe du monde féminine de football à la télévision ? L’appel de la ministre des Sports

Mohamed Houas // Source : Capture d'écran Youtube
Société

Violences conjugales : le rugbyman Mohamed Haouas en détention provisoire

gymnastique // Source : Unsplash
Sport

« T’es une chèvre, t’es nulle, t’es bonne à rien » : un reportage alerte sur les maltraitances au sein de l’équipe de France de gymnastique

feminisme-droitdesfemmes-footfeminin-euro-féminin-football-france
Sport

Pas de mondial féminin de foot ? La Fifa monte au créneau

Austin Killips est la première athlète transgenre à remporter une compétition internationale // Source : Instagram
Sport

Austin Killips, première athlète transgenre à remporter une compétition féminine internationale

Clarisse Crémer // Source : Jean-Pierre Bazard Jpbazard — Travail personnel, CC BY 4.0,
Société

Lâchée par la Banque Populaire après sa grossesse, Clarisse Crémer a un nouveau sponsor

Source : Pexels / Tirachard Kumtanom
Bien-être et soin

Ces chaussures de running sont les meilleures pour les chevilles fragiles selon un chirurgien orthopédiste

4
Tenue de sport collection ROXY x MIZUNO // Source : Madmoizelle
Mode

Roxy x Mizuno : La collection capsule qui donne envie de faire du sport

J'ai fait le Paris-Roubaix Challenge et ai été mainsplainée // Source : Unsplash
Sport

J’ai fait le Paris-Roubaix Challenge, et j’ai découvert le mainsplaining constant du cyclisme

2
brittney-griner
Actu mondiale

Brittney Griner va raconter son « inimaginable » détention en Russie dans un livre

La vie s'écrit au féminin