Tu as une galère de contraception ? Ce guide est pour toi

Ta plaquette de pilule est finie et tu n'en as plus sous le coude ? Tu as oublié quand tu t'es fait poser ton DIU ? La capote a craqué ? Pour les galères de contraception, par ici !

Tu as une galère de contraception ? Ce guide est pour toiPradeep Ranjan / Unsplash

En partenariat avec Bayer (notre Manifeste)

On a beau faire tout ce qu’on peut pour se protéger d’une grossesse non-désirée, les galères de contraception, ça arrive et c’est plutôt angoissant.

Combien de fois je me suis rendu compte que j’avais oublié la pilule de la veille ? Combien de fois j’ai fouillé tous mes sacs à la recherche d’une capote, persuadée d’avoir conservé mon stock ?

Trop de fois, chère amie ! Alors je viens te parler aujourd’hui des galères courantes de contraception afin de t’éviter l’hyperventilation !

Focus sur la contraception d’urgence

Dans cet article, je parlerai régulièrement de contraception d’urgence.

La plus courante, et tu la connais probablement, c’est la pilule du lendemain. Elle se vend en pharmacie, et pour rappel, elle est gratuite si tu es mineure, sans justificatif à présenter.

Mais note bien qu’il ne s’agit pas d’une méthode de contraception régulière !

Par contre, ce qu’on sait peu, c’est que le DIU cuivre aussi est une contraception d’urgence. S’il est posé dans les 5 jours suivant un rapport à risques, il peut éviter une grossesse.

Parles-en à un ou une professionnelle de santé si ça te tente de le tester !

J’ai oublié de prendre ma pilule

C’est probablement la galère de contraception la plus fréquente : comme la pilule se prend quotidiennement, un oubli est vite arrivé.

Je me suis tournée vers le site très complet Mon corps, ma contraception, qui consacre toute une page à l’oubli de pilule.

Un oubli de pilule il y a moins de 12h

(Valable pour la plupart des pilules mais regarde la notice car certaines, moins dosées, n’ont un délai que de 3h !)

Si ça fait moins de 12h que tu as oublié de prendre ta pilule, tu peux l’avaler immédiatement et continuer ta plaquette sans rien changer à tes habitudes.

Interroge-toi néanmoins sur la raison de cet oubli : peut-être que l’heure que tu as choisie n’est pas idéale, peut-être que tu es dans un cadre différent (avec des vacances et des grasses matinées par exemple) ?

C’est le bon moment pour faire le point !

Un oubli de pilule il y a plus de 12h

Là encore, le premier pas, c’est de rattraper le comprimé que tu as oublié d’avaler, dès que possible, et de reprendre le rythme, donc de continuer à prendre ta pilule normalement.

En plus de ça, si tu as eu un rapport sexuel pouvant mener à une grossesse dans les 5 jours précédant ton oubli, il faut que tu prennes dès que possible une contraception d’urgence.

Si tu es à ta 1ère ou 2ème semaine après la fin de tes dernières règles, Mon corps, ma contraception recommande l’utilisation du préservatif à chaque rapport pendant deux semaines, ou jusqu’aux prochaines règles.

Si tu es à la 3ème ou 4ème semaine, le site différencie les conseils selon la pilule que tu prends :

  • Pour les pilules de 21 comprimés : ne pas respecter la période sans comprimé et enchaîner directement sur une nouvelle plaquette
  • Pour les pilules de 28 comprimés : jeter les comprimés placebos et enchaîner directement sur une nouvelle plaquette

Vous n’aurez peut-être plus de règles mais quelques spottings peuvent apparaître.

Je n’ai plus de pilule en stock

Autre galère courante, qui m’arrivait bien plus fréquemment que l’oubli de pilule quand je prenais encore une contraception hormonale : l’oubli de rachat de pilule.

Voici ce que tu peux faire si tu as atteint la fin de ta plaquette et que tu n’as plus de pilule en stock :

  • Aller chez un généraliste (idéalement ton médecin traitant) avec ton ordonnance précédente pour un renouvellement
  • Te rendre dans la même pharmacie où tu as acheté ta pilule la dernière fois : ton ordonnance a dû être scannée et il est possible qu’on te donne une boîte pour dépanner
  • Si tu n’as pas accès à la pharmacie où tu as acheté ta précédente pilule, tu peux te rendre dans une pharmacie random et plaider ta cause, dans l’espoir qu’on te dépanne

Le mieux reste quand même de demander à ton professionnel de santé (généraliste, gynéco, sage-femme) de te faire de longues ordonnances.

Personnellement, j’en avais pour 1 à 3 mois et c’était vraiment chiant de les renouveler sans cesse. Devine quoi ? J’ai demandé une ordonnance d’un an et c’est passé comme sur des roulettes !

12 mois de tranquillité, c’est quand même mieux, non ?

Ça va sans dire mais je le dis quand même : si tu passes un ou plusieurs jours sans pilule, utilise des préservatifs en cas de rapport, car tu n’es plus protégée !

En plus, le préservatif est la seule méthode qui protège aussi contre le VIH et la plupart des IST.

Le préservatif a craqué

J’avoue que vu la rigueur des tests auxquels sont soumises les capotes, c’est parfois difficile de croire qu’elles peuvent craquer. Mais c’est possible, je te le dis pour l’avoir vécu !

Les causes potentielles sont multiples : un manque de lubrification, l’utilisation d’un mauvais lubrifiant (pour rappel, seuls ceux à base d’eau sont compatibles avec le silicone des préservatifs classiques), un souci de taille…

En tout cas, quand mon plan cul a retiré sa capote plus trouée qu’une de mes vieilles chaussettes, j’ai eu un bon coup de stress. Et lui de me dire « Ah, c’est pour ça que je te sentais mieux »…

Bah évidemment José, t’avais ton gland à l’air dans mon vagin, donc ouais tu me sentais bien !

Voici ce que Mon corps, ma contraception dit sur le craquage de préservatif :

  • Utiliser dès que possible une contraception d’urgence
  • Si vous n’êtes pas déjà testés, allez (ton partenaire et toi) (pas forcément ensemble, hein) vous faire dépister au niveau des IST et MST, en suivant le guide d’On SEXprime !

J’ai oublié quand je dois changer mon DIU

Selon moi, le DIU (parfois appelé à tort stérilet), quand on le supporte bien, c’est une contraception formidable.

Il existe en version hormonale ou sans hormones (grâce à l’action du cuivre), il est tranquillement logé derrière le col de l’utérus, ses fils souples permettent de s’assurer de sa présence et bonus, il est efficace LONGTEMPS !

Mais genre, vraiment longtemps, hein : jusqu’à 5 ans pour le DIU hormonal et jusqu’à 10 ans pour le DIU cuivre.

5 ans, 10 ans, c’est long. Assez long pour oublier un peu quand tu l’as fait poser, ce DIU… et donc quand tu dois le changer !

Si tu as zappé la date bénie où ce petit « T » en silicone est venue te protéger de toute grossesse non désirée, pas de souci. Voici ce qu’une gynéco conseille :

Si on a l’info sur une fourchette de 6 mois, ça passe. Après, on peut se remémorer plus précisément la période selon ce qu’on a vécu (grossesse, échec contraceptif…).

Le gynéco a l’info dans le dossier de la patiente donc si changement de gynéco, on peut rappeler l’ancien !

Si on a moins de 25 ans, des tests biologiques (recherche chlamydia et gonocoque) ont dû être faits, donc on peut se dire que c’est après cette période. Idem sur les tests frottis : on peut voir la présence ou l’absence de stérilet.

Mon patch contraceptif s’est décollé

S’il est partiellement décollé pendant moins de 24 heures, tu peux tenter de le recoller au même endroit, ou utiliser un nouveau patch qui sera à enlever à la date prévue de celui qui s’est décollé.

En gros, tu respectes la semaine prévue.

S’il est décollé depuis plus de 24 heures, là c’est sûr, il t’en faut un nouveau et cette fois pour une nouvelle période de 7 jours. Le jour de l’application de ce nouveau patch sera alors considéré comme le premier jour d’un nouveau cycle de 3 patchs.

Un autre moyen de contraception (préservatif…) devra être utilisé jusqu’à la pose du deuxième patch de ce nouveau cycle.

Et voilà pour mes conseils concernant quelques galères de contraception qui peuvent te tomber sur le coin du museau !

Si tu as d’autres questions, pose-les dans les commentaires et je m’efforcerai d’y répondre. Des bisous !

NB : une méthode contraceptive doit être choisie en concertation avec votre professionnel de santé, et n’hésitez pas à lire la notice quand cela est nécessaire.

À lire aussi : L’efficacité de ta contraception, expliquée simplement

Mymy Haegel

Mymy Haegel

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle. Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

DianeSeleneHecate

Si vous avez un craquage avec un partenaire pas dépisté vous pouvez vous faire remettre un traitement post exposition en urgence contre le sida. C'est peut être compliqué si vous n'êtes pas dans une grande ville.

J'utilise pilule et preservatif pour plus de sécurité pour ma part car j'ai plein de potes qui sont tombées enceintes sous pilule. Là j'ai pris un antibio en une prise pour une infection urinaire et apparemment qqch d'aussi anodin baisserait l'efficacité de la pilule et ni la pharmacienne ni le doc me l'ont dit. Je ne suis pas inquiète car j'utilise aussi le preservatif mais entre les gastros et les interactions medicamenteuses je comprends que les filles qui avortent soient majoritairement sous pilule.

Pour revenir aux préservatifs je prends manix skin et jamais eu de problème en 4 ans. J'utilisais plusieurs marques avant dont la plus célèbre, Durex, et j'ai eu plein de craquements avec les préservatifs classiques de cette marque.

Personnellement je ne le fais plus mais pour une utilisation optimale il faut normalement utiliser un lubrifiant même sur un preservatif lubrifié afin d'éviter les craquages.
 
Dernière édition :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!