3 choses que tu ne sais pas sur les capotes

Tu vas tellement séduire ton crush avec ces infos méconnues qui démontent les idées reçues sur les préservatifs...

3 choses que tu ne sais pas sur les capotesReproductive Health Supplies Coalition / Unsplash

Depuis le 1er janvier dernier, plus de 2 milliards de préservatifs ont été vendus dans le monde.

Il faut dire que la capote externe a le bon goût d’être à la fois un contraceptif et une protection contre les Infections Sexuellement Transmissibles (IST).

Mais connais-tu tous les secrets de cet objet miraculeux ?

Brut a interviewé Marc Pointel, le gérant de la boutique parisienne spécialisée Le Roi de la capote pour démonter quelques idées reçues et rappeler des infos essentielles mais méconnues sur le préservatif.

À lire aussi : Tu ne sais pas tout sur la contraception

Préservatif : la taille king size est un argument marketing

Première révélation de taille (huhu) : un modèle dit king size n’a pas forcément des dimensions hors-normes.

D’après le spécialiste, il s’agit simplement d’un argument de vente qui permet de flatter l’égo de celui ou celle qui passe à la caisse.

Triste marketing donc, qui perpétue l’idée que « la taille compte », alors qu’on sait très bien que c’est le goût qui compte.

Il existe en tout 56 tailles de préservatifs différentes (fiez-vous donc aux dimensions indiquées sur la boîte), comme autant de pointures de chaussures, et Marc Pointel rappelle qu’il est important de choisir une taille adaptée pour préserver l’efficacité de la capote.

Trop petite, elle risque de gêner le rapport et l’érection, mais trop grande, elle peut glisser et devenir totalement inutile…

Préservatif : le lubrifiant n’est pas optionnel

Les préservatifs sont bien souvent vendus lubrifiés, mais cela ne dispense pas d’en remettre une couche avant usage.

Les quelques gouttes de lubrifiants déjà présentes sur la capote servent surtout à le conditionner et le dérouler facilement. Elles ne peuvent donc pas se substituer à l’usage de lube pendant toute la durée d’un rapport.

Utiliser une capote sans ajouter de lubrifiant rendra non seulement la glisse moins aisée, mais cela augmente aussi les risques que le préservatif craque et devienne inefficace. 

Préservatif : mieux vaut apprendre à dompter la bête

Mettre un préservatif n’a rien d’inné.

Quand on n’a pas l’habitude d’utiliser des capotes, la pose de la bête peut se révéler délicate, alors même qu’elle conditionne une grande part de l’efficacité du préservatif.

Marc Pointel conseille donc de s’entraîner en amont pour se familiariser avec l’objet, l’apprivoiser et même découvrir que c’est votre nouveau meilleur ami. Trop mims Marc.

Voilà mon chat sauvage, tu te coucheras moins bête ce soir et tu vas pouvoir briller en société avec ces informations de premier choix.

Allez bonne bourre, mais toujours protégée hein ?

Et toi, tu savais ces trucs-là sur la capote ? 

À lire aussi : Les femmes aussi esquivent la capote avec des excuses pourries

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

artemis-diane

J'ai eu aussi quelques soucis avec cette marque, j'ai donc enquêter pour trouver une meilleure alternative.
Mon choix s'est porté sur la marque leelo (la même que les sextoys) et outre la solidité c'est aussi les plus fine et agréable à porter ! Je recommande vraiment, ça change beaucoup ^^
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!