Faut-il acheter la palette Naughty Nude de Huda Beauty ? (+ 3 tutos !)


Pigmentation, qualité des fards, facilité d'utilisation... On vous dit tout au sujet de la dernière nouveauté Huda Beauty, avec en bonus les tutos de trois looks réalisés avec la palette !

huda beauty naughty nude palette

— Publié le 26 octobre 2020

Surprise ! Huda Beauty vient tout juste de révéler une nouvelle palette de fards à paupières : la Naughty Nude, une version moins sage de la New Nude qui avait cartonné lors de son lancement en 2018.

Pour vous aider à décider si oui ou non cette palette est faite pour vous, l’article qui suit présente point par point mon avis à son sujet. Et en bonus, trois petits tutos réalisés sur trois membres de la rédac’ pour rendre compte des fards à paupières !

Sommaire :

La palette Naughty Nude : faisons les présentations

Avec son packaging prune et le mot « Naughty » qui apparaît en relief brillant sur l’avant de la palette, cette nouveauté donne le ton : exit les tons poudrés et doux, place aux smokeys sexy ! La Naughty Nude est à la sensualité ce que la New Nude était à la romance.

Palette Naughty Nude à 67€ sur Sephora

Sa sortie, annoncée au 1er novembre prochain, se fera en exclusivité chez Sephora. Quant à son prix, il est fixé à 67€, comme la Mercury Retrograde.

Les teintes de la palette Naughty Nude de Huda Beauty

Dans la Naughty Nude, comme pour la plupart des grandes palettes Huda Beauty, on retrouve une harmonie de 18 fards à paupières.

Parmi eux, huit mats, cinq métalliques, trois fards marbrés pailletés multi-reflets, un fard marbré mat (une première chez Huda Beauty si je ne m’abuse), et un fard translucide qui s’apparente à un gloss pour les yeux.

Tous les fards mats sont dans des tons de marrons plus ou moins chauds, plus ou moins foncés, à l’exception d’un vieux rose un peu pâle et d’un prune profond.

D’un autre côté, les métalliques forment une déclinaison de roses : du vrai rose au rose gold, en passant par le rubis et le taupe rosé, sans oublier un doré aux sous-tons champagne qui vient joliment compléter cette gamme de métalliques.

Les fards marbrés, eux, sont un peu les stars de cette palette avec des teintes qui sortent du lot : un duochrome violet-bleu, un prune subtil avec des micro-paillettes roses, et un champagne translucide bourré lui aussi de très fines paillettes dorées, roses et violettes.

Quant au fard marbré mat, il s’agit d’un brun foncé chocolaté qui est en réalité plutôt satiné.

Pour finir, le fard-gloss est (comme on peut s’y attendre) très transparent et comporte des petites billes de pigments qui s’écrasent lorsqu’on prélève de la matière pour lui conférer une légère teinte rosée.

Dans l’ensemble, on peut donc parler de palette monochromatique dans le cas de la Naughty Nude — même si, comme vous allez le voir dans les tutos présentés ci-dessous, elle permet malgré tout des looks relativement variés !

Mon avis sur la palette Naughty Nude de Huda Beauty

Pour être honnête, quand j’ai ouvert la palette pour la première fois, je me suis un peu dit « on dirait la Chocolate Bar de Too Faced revisitée ».

En dehors de quelques fards marbrés qu’on avait déjà croisés dans certaines mini-palettes Huda Beauty, il y a des tons bruns, prune, chocolatés et rose gold… a priori rien de très nouveau sous le soleil. Il faut dire que la palette comporte tout de même « Nude » dans son nom : logique, donc, qu’elle propose une grosse proportion de tons neutres !

Malgré tout, étant donné l’ampleur du marché actuel en ce qui concerne des fards à paupières, sortir une palette de teintes neutres et marronnées en 2020 semble dépassé, et surtout très peu stratégique.

Mais après tout, Huda Kattan, la fondatrice de la marque, est une femme intelligente qui connaît bien ce marché : faisons-lui confiance. De toute façon, j’étais bien évidemment impatiente à l’idée de plonger mes pinceaux dans la Naughty Nude parce que j’aime beaucoup la qualité des fards des grandes palettes Huda Beauty.

Pour ceux et celles qui ne le sauraient pas, celles-ci sont fabriquées en Italie, à la différence des plus petites (la gamme des Obsessions) qui sont faites en Chine, ce qui explique un écart de qualité souvent reproché à la marque.

Alors que je n’avais pas eu de réel coup de cœur pour un produit de la marque depuis la sortie de la Mercury Retrograde l’an dernier, eh bien… dès la première utilisation de la Naughty Nude, je dois dire que je n’ai pas été déçue !

Les fards mats

Comme pour la Mercury Retrograde, les fards mats de cette palette sont réellement impressionnants. Crémeux, très pigmentés mais tout en étant faciles à estomper, ils sont vraiment agréables à travailler.

Même « Hypnotic » et « Filthy », les deux plus clairs de la palette, ressortent bien sur ma peau (par contre je ne peux pas me prononcer sur ce qu’ils rendraient sur une peau foncée).

Bien que les teintes soient quasiment toutes des déclinaisons de marron, j’ai trouvé qu’elles permettaient une bonne diversité de looks : certaines comme « Arouse » et « Juicy » donnent un côté épicé, tandis que d’autres comme « Spicy » et « Naughty » tirent presque sur le violet.

En tout cas j’ai aimé m’amuser à créer des dégradés de mats en combinant différentes teintes, c’est un sans-faute pour moi du côté de ces fards !

palette Naughty Nude Huda Beauty

Les fards métalliques

Les fards métalliques de la palette sont sans doute ceux vis-à-vis desquels j’avais le moins d’attentes, sûrement parce que je n’avais pas été entièrement séduite par certains de la Mercury Retrograde.

Dans la Naughty Nude, le résultat est plus concluant, même s’ils ne font pas partie de mes fards préférés de la palette. Les cinq fards sont certes tous très crémeux, mais leur facilité d’application et leur rendu sont assez inégaux.

Par exemple, les teintes « Desire », « Irresistible » et « Please Me » sont bien opaques, alors que « Shameless » et « Tantric » ont une base légèrement plus transparente qui nécessite d’ajouter plusieurs fois de la matière pour obtenir une couleur saturée.

J’ai d’ailleurs remarqué que ces cinq fards nécessitaient d’être bien chauffés au doigt pour mieux faire ressortir les pigments et faciliter l’application. Au pinceau, les particules pailletées ont du mal à s’accrocher et on se retrouve vite avec des chutes sur les joues (qui arrivent d’ailleurs parfois même avec le doigt).

Malgré tout je trouve les teintes plus intéressantes que ce à quoi je m’attendais, en particulier « Irresistible » qui est une sorte de vieux rose marronné et légèrement violet (assez dur à décrire) que je ne retrouve pas vraiment ailleurs dans ma collection !

palette Naughty Nude Huda Beauty

Les fards marbrés

On en arrive aux fards marbrés ; ils apportent un côté visuel très sympa à la palette qui finit presque par ressembler à une pâtisserie.

Un peu comme les fards métalliques, leur fini varie pas mal selon la teinte : alors que « Passion » est plutôt opaque, « Provocative » est un peu plus transparent, et « Flower Power » peut carrément être considéré comme un top coat selon moi.

J’ai personnellement eu un énorme coup de cœur pour la teinte « Passion » (que j’utilise plus loin dans l’article sur les yeux d’Alix) : ses reflets bleutés font l’originalité cette palette, si vous voulez mon avis ! Il se marie d’ailleurs étonnamment bien avec les autres teintes plutôt chaudes et permet de sortir un peu du côté monochromatique de cette nouveauté.

En ce qui concerne le seul fard marbré mat, « Hard », il est très vite devenu mon préféré de toute la palette, à ma plus grande surprise. Sa texture ultra crémeuse s’applique très facilement au doigt, et son fini satiné lui confère un fini assez unique : c’est bien un mat, mais un mat qui imite la lumière naturellement de la peau.

Appliqué en smokey sur toute la paupière, légèrement estompé avec un ou deux fards plus clairs dans le creux de paupière comme je l’ai fait plus bas avec Marie, c’est une petite bombe !

Le fard gloss

Je termine avec « Slippery », un fard-gloss translucide que la marque conseille d’appliquer par-dessus d’autres fards pour donner un côté mouillé et lumineux au look.

Malheureusement, c’est un produit que j’ai beaucoup de difficulté à utiliser parce que sa texture un peu grasse a tendance à faire bouger les fards appliqués dessous, et son côté transparent le rend vraiment très subtil quand il est utilisé seul sur la paupière.

Cette dernière solution reste malgré tout ma préférée jusqu’à présent ; à voir si je découvre d’autres façons d’appliquer « Slippery » par la suite !

En résumé, pour qui la palette Naughty Nude est-elle faite ?

Si la palette Naughty Nude présente relativement peu d’innovations en termes de teintes, je peux quand même affirmer, après presque une semaine d’utilisation, qu’elle me plaît beaucoup et que je me vois tout à fait la sortir au quotidien.

Sa pigmentation, son côté monochromatique et le crémeux de ses fards en font une palette facile à utiliser pour tous les jours, tout en permettant de s’amuser avec différentes déclinaisons de marron et de prune dans des looks subtils comme plus chargés, selon les envies et les goûts !

Côté inclusivité, on peut saluer la proportion de fards foncés par rapport à certaines autres palettes Huda Beauty : cela en fait un produit idéal pour les carnations moyennes, et relativement adapté aux peaux légèrement foncées (en dehors de deux ou trois fards).

Les peaux très foncées, elles, risquent de rester sur leur faim à moins d’utiliser une base à paupières très claire au préalable pour faire ressortir les fards…

Si vous possédez déjà plusieurs palettes de tonalités neutres, la Naughty Nude n’est peut-être pas faite pour vous, mais c’est selon moi une belle réussite de Huda Beauty, même en 2020 !

Tuto : 3 looks avec la palette Naughty Nude de Huda Beauty

Passons maintenant aux tutos ! Comme souvent, j’ai demandé à mes collègues adorées de me prêter leur beau visage pour vous présenter les fards en action.

Ça commence avec Cassandre, notre Community Manager, sur qui je voulais absolument tester les teintes les plus chaudes de la palette. Avec ses belles taches de rousseur, j’étais sûre que ça rendrait super bien !

Dans son creux de paupières, j’ai commencé par appliquer la teinte « Juicy » avec un pinceau estompeur, puis la teinte « Arouse » de façon un peu plus précise pour créer un dégradé.

J’ai également utilisé ces deux teintes au niveau de son ras de cils inférieurs pour encadrer son regard.

J’ai ensuite pris la teinte « Tantric » au doigt et je l’ai déposée sur toute la moitié intérieure de sa paupière mobile pour apporter beaucoup de lumière.

Sur la moitié externe de sa paupière, j’ai appliqué (toujours au doigt) un peu de « Please Me », un brun légèrement rosé, ce qui crée un joli dégradé avec le doré et donne un peu plus de profondeur au look.

Je finis avec un peu de « Naughty » appliqué en ras de cils supérieurs et inférieurs avec un pinceau biseauté, en étirant le fard vers l’extérieur pour donner l’illusion de cils plus fournis. Un peu de mascara, et voilà : un look très automnal pour Cassou !

Pour Alix, chargée des podcasts, j’ai eu envie de jouer avec les quelques couleurs froides de la palette, et notamment le fameux duochrome « Passion ».

J’ai donc commencé avec « Filthy », ce joli rose pâle, avec un pinceau fluffy au niveau extérieur du creux de paupière pour préparer là encore le dégradé avec une teinte plus foncée. J’en ai aussi mis légèrement sur son ras de cils inférieurs.

La teinte plus foncée, la voici : « Untamed », un prune qui paraît très sombre dans la palette mais qui peut être facilement atténué en estompant bien. Je l’ai concentré sur l’extérieur de sa paupière pour accentuer l’ombre naturelle de l’œil, ainsi qu’en ras de cils inférieurs (en restant très près des cils).

Place ensuite à la star, « Passion », appliquée au doigt pour plus d’impact. J’ai laissé le tiers interne de la paupière vierge pour y mettre un autre fard par la suite.

Avec un pinceau plat, j’ai aussi déposé un peu du fard duochrome au milieu de son ras de cils inférieurs.

Au niveau du coin interne, c’est le fard « Irresistible » que j’ai là aussi appliqué au doigt. Son côté pailleté apporte beaucoup de lumière et se fond joliment avec « Passion ».

Pour finir, un peu de « Spicy » au niveau des cils du haut avec un pinceau biseauté pour fumer légèrement le look, du mascara comme d’habitude, et c’est tout ! I know, she’s gorgeous.

Je finis avec Marie, notre chargée de clientèle, pour laquelle j’ai choisi un look simple mais vraiment efficace, composé de trois fards uniquement !

Comme j’aime le faire habituellement, j’ai mélangé les fards « Hypnotic » et « Rough » dans le creux de paupière pour accentuer l’ombre qui se trouve à cet endroit, en faisant des allers-retours avec un pinceau estompeur pour éviter toute démarcation.

J’ai aussi appliqué ce mélange au niveau de ses cils du bas.

C’est ensuite le fard « Hard », mon préféré, que j’ai appliqué au doigt sur toute la paupière mobile, en prenant garde à bien estomper les bords par la suite pour qu’il se fonde avec les fards de l’étape précédente.

Pour apporter un tout petit peu de lumière, j’ai rajouté une pointe de « Flower Power » dans le coin interne. Vous vous en doutez, j’ai fini avec du mascara, and voilà !

Je suis fan de ce look ultra simple, qui met en valeur toutes les couleurs d’iris.

J’attends votre avis sur ces trois looks ainsi que sur la palette ! Pour rappel, rendez-vous le 1er novembre pour mettre la main dessus, en exclusivité chez Sephora.

À lire aussi : Les meilleurs calendriers de l’Avent beauté en 2020

Lucie Niekrasz

Lucie Niekrasz

Lucie est la rédactrice beauté de madmoiZelle (quand elle n'est pas trop occupée à chanter des chansons des années 2000 ou à manger des crêpes).

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!