Live now
Live now
Masquer
nuit-des-relais-2018
Féminisme

Comment soutenir les droits des femmes… en courant ?

Défendre les droits des femmes ne se fait pas sans argent… La Nuit des Relais est un moyen de lever des fonds pour la cause ! Alors, tu participes  ?

Agir pour les droits des femmes, ça demande de l’argent, c’est le nerf de la guerre. Malheureusement beaucoup de projets ne parviennent pas à trouver les financements nécessaires…

La Nuit des Relais 2018, une course pour les droits des femmes

Sans se substituer aux pouvoirs publics, qui doivent être les premiers à fournir les moyens nécessaires à l’action, la Fondation des Femmes a été créée pour fournir un complément.

Pour cela, la Fondation doit donc lever des fonds, et la bonne nouvelle c’est que tu peux l’aider ! Outre le don que tu peux toi-même faire sans prétexte particulier, une course est organisée ce 4 décembre : la Nuit des Relais.

Le concept ? Chaque équipe constituée de 5 à 10 personnes doit réunir 1000€ pour que l’inscription du groupe soit complétée. À partir de 19h le 4 décembre, les membres des équipes se passeront le relais toutes les 8 minutes.

Les équipes peuvent aussi être constituées au sein d’une entreprise ou par une association. Toutes les infos sont données sur le site de l’événement.

Ce 4 décembre, la course a lieu à Paris, sous la Nef du Grand Palais. Pour la première fois, Bordeaux et Lille devraient également accueillir leur propre course en 2019.

Lever des fonds pour les droits des femmes avec la Nuit des Relais 2018

Tous les fonds seront reversés à une vingtaine de projets.

Parmi les associations qui ont déjà bénéficié du soutien de la Fondation des Femmes, on compte l’association Parler, qui vise à soutenir les victimes de violences sexuelles, l’association En Avant Toutes qui s’adresse en priorité aux jeunes femmes victimes de violence via un chat, Excision parlons-en ! qui lutte contre les mutilations génitales féminines…

Tu peux donc courir pour aider ces projets et bien d’autres à grandir !

Et si tu ne veux ou ne peux pas participer directement, tu peux toujours aider des équipes à lever des fonds, comme celle d’En Avant Toutes par exemple !

Alors, tu seras de la partie ?

À lire aussi : Focus sur les violences conjugales « invisibles » dans les jeunes couples


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Féminisme

Source : Canva / Midjourney
Déclic

Ed, 38 ans : « Je vois le couple classique plutôt comme une TPE que comme une relation »

3
Manifestation contre les violences faites aux femmes  // Source : Jeanne Menjoulet
Société

Féminicide à Montpellier : « Notre vision de la vieillesse empêche de politiser les violences sur les séniores »

2
Laurène Daycard
Féminisme

Laurène Daycard : « Notre société est malade de sa fascination pour les bourreaux »

3
Source : Getty Image / MARIA DUBOVA
Féminisme

Ève, 42 ans : « Quand il m’a demandé où était le nettoyant après six mois de vie commune, j’ai pleuré »

5
Source : Capture écran YouTube
Société

Attaque du Hamas : des assos féministes bientôt privées de subventions pour des propos « ambigus » ?

3
Euphémie
Déclic

Euphémie, 28 ans : « Pour moi, on ne peut pas être féministe et de droite » 

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-01-22T105711.943
Société

Selon le HCE, les hommes se sentiraient menacés par le féminisme (rien que ça)

3
Source : Kristina Paukshtite / Pexels
Daronne

Réarmement démographique : « Ce discours nataliste fait écho à un imaginaire très ancré à l’extrême droite »

Source : Capture vidéo / Flickr - Victoria Pickering
Politique

Les propos d’Emmanuel Macron sur le « réarmement démographique » inquiètent les féministes

15
Source : Canva
Déclic

Maëva, 20 ans : « Ma famille s’obstine à défendre des personnes indéfendables »

2

La société s'écrit au féminin