Live now
Live now
Masquer
nikon-film-festival-femme-cadeau
Cinéma

« Je suis à vous », ou la femme en cadeau, un cadeau… pour les hommes

Je suis à vous, en compétition dans le cadre du Nikon Film Festival 2018, est un court-métrage beau, touchant, qui fait réfléchir en quelques dizaines de secondes.

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec le Nikon Film Festival. Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Chaque année, le Nikon Film Festival est l’occasion de découvrir des petites pépites. Et cette édition 2018 ne fait pas exception à la règle.

Je suis toujours subjuguée par le talent des personnes qui arrivent à raconter, en une poignée de secondes (140, pour être précise), une histoire avec des personnages construits, des rebondissements, parfois un retournement de situation.

Même quand je raconte mon excursion à la boulangerie, il me faut plus de 140 secondes pour expliquer qu’y avait plus de tradition alors j’ai pris une baguette aux céréales !

Laissez-moi vous dire le petit bijou du jour, Je suis à vous, m’en a mis plein les yeux.

Je suis à vous, court-métrage du Nikon Film Festival 2018

C’est à Matthieu Ponchel et Princia Car, du Studio Lambda, qu’on doit ce court-métrage. Je vous conseille VRAIMENT de le regarder avant de lire la suite de l’article.

140 secondes, promis, ça passe vite !

je-suis-a-vous-nikon-2

Regardez le court-métrage en cliquant ici

La vidéo s’ouvre sur un écran noir, un chuchotement à la frontière de l’ASMR, celui de Pauline qui répète un dialogue de la pièce Antigone.

La jeune femme semble stressée, pleine de trac, à quelques instants de monter sur scène, dans la lumière, sous les yeux du public…

Trois, deux, un. Pauline, c’est à toi.

Bikini doré et très très minuscule, perruque blonde sur la tête, Pauline se dévoile. Pas de planches pour elle, pas de lever de rideau : Pauline a été embauchée pour faire un strip-tease sur les genoux d’un jeune homme.

Le dernier plan, ses yeux. Qui me regardent. Pauline n’est pas heureuse.

je-suis-a-vous-nikon-end

Quand le corps de la femme est offert

Je suis à vous nous a été transmis par le Studio Lambda sur Twitter, et présenté ainsi :

Qu’est-ce que pouvoir s’offrir une femme en « cadeau » dit de notre société ?

Car c’est le thème du Nikon Film Festival cette année : Je suis un cadeau. Pauline est un cadeau, mais pas la Pauline entière, celle qui aime Antigone et rêve probablement de déclamer ses répliques sur les planches.

C’est le corps de Pauline qu’on offre, c’est ses courbes, sa peau dénudée, sa danse lascive. C’est ce pour quoi les hommes paient, et l’applaudissent.

À lire aussi : J’ai testé pour vous… être strip-teaseuse (màj)

Je suis à vous n’est pas moralisateur, ni donneur de leçons. Il pose une réalité sous nos yeux. À nous de nous faire notre propre avis.

Moi, j’espère que le jeune homme qui profite de la vue sur les seins de Pauline ne refuserait pas de prendre un café avec elle, à l’occasion, pour l’entendre parler d’Antigone dans un pull à col roulé. Car ce corps, ce n’est pas Pauline.

Une femme, c’est bien plus que ça.

Votez pour Je suis à vous !

Tu participes au Nikon Film Festival 2018 ? Envoie-nous ton court-métrage à jaifaitca[at]madmoizelle.com avec pour objet « Nikon Film Festival 2018 » !

À lire aussi : J’ai testé pour vous… la pole dance !


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

8
Avatar de PtitePixel
18 décembre 2017 à 19h48
PtitePixel
Bon apparement c'est mon navigateur qui n'aime pas Dailymotion. Ca va être chiant de devoir switcher à chaque fois.mais bon.
Merci quand même
0
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Justine Triet conférence de presse // Source : https://www.youtube.com/watch?v=O7TzAD4gQLM
Cinéma

Pourquoi la Palme d’Or de Justine Triet est la meilleure nouvelle de ce Festival de Cannes

Thierry Frémaux // Source : Madmoizelle
Pop culture

5 fois où Thierry Frémaux, le directeur du Festival de Cannes, s’est vraiment moqué de nous

Dua Lipa // Source : Warner Bros
Pop culture

Dua Lipa, Nicki Minaj, Lizzo, Tame Impala, Ryan Gosling : on en parle, de la BO de Barbie ?

Jude Law et Alicia Vikander // Source : Courtesy
Cinéma

Jude Law portait un parfum à base de « sang, matières fécales et sueur » pour jouer Henri VIII sur le tournage de Firebrand

Halle Bailey en train de chanter « Part of your world » dans la bande-annonce de La Petite Sirène. // Source : Capture d'écran YouTube
Cinéma

La Petite Sirène, le film en live-action : tout savoir sur le film Disney événement

4
Femmes autochtones dans Killers of the flower moon // Source : apple tv
Cinéma

Killers of the Flower Moon : trauma porn ou dénonciation du racisme systémique ? Robert De Niro répond

noces funèbres // Source : warner bros
Cinéma

« Tim Burton, Le Labyrinthe », l’expo de 1000 m2 qui vous plonge dans l’univers de Tim Burton

3
tiger stripes cannes
Cinéma

Horreur, amour et thriller psychologique : 3 films de réalisatrices qu’on a hâte de voir après Cannes

Indiana Jones 5 // Source : lucasfilms
Cinéma

« Perte de temps », effets visuels « médiocres »… Oh non, les critiques négatives d’Indiana Jones 5 font peur

1
Killers of the flower moon // Source : Apple tv
Cinéma

Tout savoir sur Killers of the Flower Moon, le western de Martin Scorsese qui éclaire un pan de l’histoire raciste des États-Unis

1

La pop culture s'écrit au féminin