Live now
Live now
Masquer
couple
Règlement de comptes

Lola, son conjoint et leur bébé, 4350€ par mois à 3 : « Tout ce qui est à moi est à toi »

Combien gagnez-vous par mois ? Comment dépensez-vous cet argent ? Qui paye quoi dans votre couple ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous nous attaquons dans notre rubrique Règlement de comptes !

Parler d’argent, en France, c’est encore tabou. Pourtant, c’est un sujet passionnant, et par certains aspects… féministe ! Dans notre rubrique Règlement de comptes, des personnes en tout genre viennent éplucher leur budget, nous parler de leur organisation financière (en couple ou solo) et de leur rapport à l’argent. Aujourd’hui, c’est Lola qui a accepté de nous ouvrir ses comptes.

  • Prénom d’emprunt : Lola
  • Âge : 29 ans
  • Métier : professeur en lycée professionnel
  • Revenu mensuel : 4 350 euros à deux
  • Famille : Lola, son compagnon et leur bébé de cinq mois
  • Lieu de vie : ils quittent leur appartement de 75 m2 pour une maison avec jardin, en région parisienne

Les revenus de Lola et de son compagnon

Pacsés depuis un an et demi environ et ensemble depuis trois ans, Lola et son compagnon habitent en région parisienne.

Lola a un CDI dans l’Éducation nationale, pour un poste d’enseignante dans un lycée professionnel avec un salaire de 2 400 euros net. Pour son niveau master – 5 ans d’études – et sa charge de travail, elle ne s’estime pas bien payée. Son compagnon, chef de réception en hôtellerie, touche 1 950 euros net.

Ils reçoivent 383 euros de la CAF pour le paiement de l’assistante maternelle.

revenusLola

L’organisation financière : un équilibre au feeling mis en place naturellement

L’organisation se fait un peu au feeling « pour que tout soit payé et que personne ne finisse dans le rouge ». Les conjoints fonctionnent sur le principe « Tout ce qui est à moi est à toi » et n’ont pas de secrets concernant leurs ressources.

« On a beau avoir plusieurs comptes, je sais régulièrement combien il a et inversement. »

Lola et son compagnon sont pacsés et vivent sous le régime de l’indivision. Cette organisation s’est mise en place au fil du temps :

« C’était naturel. Au début quand j’allais chez lui, il voulait tout payer. C’est moi qui y allais car en étant professeure, j’avais plus de jours de congés que lui et il a des chats, donc il ne pouvait pas venir deux jours de suite. Et puis on a beaucoup discuté et je me suis « imposée ». 

Un mois après le début de notre relation, je déménageais chez lui. Il n’a plus eu le choix que de me laisser payer ma part. 

On ne s’est jamais disputés pour l’argent. »

Lola dit avoir un rapport assez simple et sain à l’argent :

« Il en faut pour vivre. Tant qu’on a assez pour se faire plaisir et ne pas vraiment y penser tout va bien. »

Les deux amoureux, qui ont mis en place une organisation financière un peu au feeling au fil du temps, ont réadapté un peu leurs façons de faire avec l’achat de leur nouvelle maison.

Achat d’une maison et nouvelle organisation

Lola et son compagnon sont actuellement en train de vendre leur appartement de 75 mètres carrés en banlieue parisienne, acheté fin février 2020, pour une maison.

Pour l’achat de l’appartement, ils n’avaient pas mis le même apport :

« Il y avait un gros décalage car mes parents m’ont fait une grosse donation pour l’achat (il m’ont donné 160 000€), plus ce que j’avais économisé (22 000€). Mon compagnon n’avait qu’un tout petit apport (6 000€), et le reste c’était 50/50. »

Ils étaient donc propriétaires tous les deux, Lola à 86% et son compagnon à 14% et parvenaient à s’organiser ainsi, au feeling :

« En fait on sait qu’en début de mois on a chacun nos 2 000€ environ, lui paie certaines choses, moi d’autres et ça s’équilibre. »

L’achat de la maison

En ce qui concerne la maison, elle sera à égalité aux deux membres du couple :

« La maison est à 50/50. L’argent n’a jamais été un souci. On est pacsés en indivision. Tout ce qu’on achète ensemble est à 50/50. »

Avec le nouveau crédit de 1 100 euros par mois, l’organisation financière va quelque peu changer.

« Nous aurons un compte commun où nos deux salaires seront versés, ça va simplifier la gestion des finances de la maison. Tout sera prélevé sur ce compte, donc on fait 50/50 sur tout. »

Ils ont aussi chacun un livret A – Lola, son conjoint et leur fils.

« À partir du compte commun, tous les mois nous virons 100€ sur celui de notre fils, je vire sur mon livret les frais mensualisés (assurances, impôts, véto, croquettes, congés payés, assistante maternelle) car tout est prélevé là, et ça serait trop compliqué à payer. Donc mon livret ne sert qu’à ça. »

Ce qui reste sur le compte commun à la fin du mois est viré sur le livret A de son conjoint :

« L’argent en plus en fin de mois est viré sur le livret A de mon conjoint, ce qui correspond à l’argent disponible tout de suite (changement de chaises, peinture, mettre de la pelouse dans le jardin, vacances, plaisirs, etc.). Comme ça, on sépare bien l’argent disponible de l’argent qu’il faut garder. C’est moi qui ai imposé ça, et comme il n’est pas chiant, il est d’accord… »

Lola a toujours en plus un compte d’une banque en ligne sans frais, qu’elle compte garder car il ne lui coûte rien et qu’il offre des avantages (des réductions pour les courses). Elle se fera donc des virements en début de mois sur ce compte.

Les dépenses de Lola et sa famille : charges et loisirs

Les charges

Le couple dépense environ 600 euros en courses alimentaires. L’achat de cette maison pourrait être l’occasion de changer un peu leur habitudes.

« J’aimerais aussi profiter de notre déménagement/changement de vie pour changer la manière donc on s’approvisionne : essayer la cueillette des fruits et légumes par exemple. On fait toutes les compotes/purées de notre fils maison, avec quand c’est possible et pas hors de prix des produits français. Le bio, ça sera quand on sera riche. »

Ayant trois chats et un chien, ils dépensent en moyenne 150 euros par mois de croquettes et de vétérinaire.

Pour les vêtements, il dépensent en moyenne 90 euros par mois : 40 pour eux et 50 euros pour le bébé.

« Pour le bébé, on n’achète presque que de l’occasion, sauf quand ce n’est pas possible, alors du neuf. Et on est en couches lavables en journée, ce qui fait pas mal d’économies de ce côté-là. »

La garde de leur enfant est un poste de dépenses important car ils payent 670 euros par mois d’assistante maternelle.

Les frais de transports sont de 318 euros en moyenne, soit quatre pleins pour la voiture ainsi qu’un abonnement de train. Pour les assurances (habitation et voitures), ils déboursent 305 euros : 170 pour les deux voitures, 30 pour l’habitation, 65 pour la mutuelle de Lola et 40 pour celle de son conjoint.

Des loisirs restreints

Lui fait de l’escalade, mais Lola n’a que peu de temps à consacrer aux loisirs — elle doit s’occuper de leur fils tous les soirs car son conjoint travaille dans l’hôtellerie. En ce qui concerne les achats, ils sont limités :

« Pas de livres, on en a trop. Le cinéma, c’est trop compliqué avec un bébé. Les vacances, c’est une fois par an généralement, on part dans sa famille au Portugal. Donc on paie la route – environ 500€ – et des courses sur place, mais vu que c’est moitié moins cher, on se fait plaisir, avec de nombreux restaurants sur place.

En réalité on ne sort pas beaucoup. Depuis qu’on a un bébé et que le Covid est arrivé, on a moins envie. »

Ils dépensent en moyenne 160 euros par mois en loisirs, 60 euros d’escalade et quatre restaurants. Pour l’instant, ils préfèrent les sorties gratuites en extérieur le week-end mais cela risque de changer.

Dépenses-Lola

Pour l’avenir…

Le couple met de côté l’épargne qui leur reste en fin de mois – entre 300 et 500 euros –, en attendant de pouvoir solder leurs crédits ou alors pour se prévoir une grosse épargne de précaution. Ils ont également ouvert un livret A pour leur fils sur lequel ils versent 100 euros par mois :

« pour qu’il puisse commencer la vie sans emprunter (achat de meubles, permis, voiture…) »

Ce qu’ils mettent de côté est donc variable, sauf pour leur fils.

Merci à Lola d’avoir accepté de répondre à nos questions !

Si jamais vous souhaitez commenter cet article, rappelez-vous qu’une vraie personne est susceptible de vous lire, merci donc de faire preuve de bienveillance et d’éviter les jugements.

Image en une : © Pexels/Yaroslav Shuraev

Les Commentaires
49

Avatar de Kettricken
14 janvier 2022 à 08h41
Kettricken
@Kerowynn Un bien immobilier est un investissement. Il peut être rentable ou non selon le prix d'achat, les travaux etc
Dans certains cas (le mien) on y perds. Dans d'autre, on est gagnant.
Ceci dit, ton raisonnement ne tient pas compte d'un paramètre : la fin de vie. J'ai une personne dans mon entourage qui a loué 40 ans la même maison. Son loyer n'a pas bcp augmenté, donc ça c'est cool. N'empêche qu'elle aurait pu l'acheter avec tout cet argent de loyer. Et bien si un jour cette personne doit partir en maison de repos, ce qui est quand même très fréquent, elle ne pourra pas revendre la maison en question et utiliser l'argent pour se permettre une maison de retraite un peu correcte. Elle n'aura que sa pension. Heureusement, elle a la chance d'avoir une pension confortable, mais c'est de plus en plus rare.
Je comprends totalement qu'on n'ait pas envie de baser sa vie sur ces questions, et qu'on se dise que de toutes façons, si ça se trouve, on mourra à 55 ans d'une crise cardiaque. Mais ça n'est pas non plus abérant d'en tenir compte, surtout si on a des enfants et qu'on ne veut pas leur peser
8
Voir les 49 commentaires

Plus de contenus Règlement de comptes

Règlement de comptes
Roselyn Tirado Unsplash

Fiona, 2 100 € par mois en micro-entreprise : « Mon objectif n’est pas de me tuer au travail »

Aïda Djoupa

29 sep 2022

15
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Règlement de comptes
Andrea Piacquadio / Pexels

Tiphaine, 4 475 € par mois : « Je vois une psy pour parler d’argent »

Aïda Djoupa

22 sep 2022

152
Règlement de comptes
femme en train de conduire

My-Lan, 2 168 € par mois : « Mon célibat contribue au fait que je n’économise pas »

Aïda Djoupa

08 sep 2022

35
Règlement de comptes
Karolina Grabowska / Pexels

Bravo, 3 070 € par mois : « Je ne comprends rien aux impôts »

Aïda Djoupa

01 sep 2022

74
Règlement de comptes
Caleb Oquendo / Pexels

Manon, 2 500 € à deux : « Je suis constamment à découvert »

Aïda Djoupa

25 août 2022

45
Règlement de comptes
Soroush Karimi / Unsplash

Clémentine, 4 460 € par mois à deux : « Je rachète déjà des trimestres de retraite »

Aïda Djoupa

18 août 2022

7
Règlement de comptes
Nhi Dham / Unsplash

Delphine, 1 805€ par mois : « Je gère mon budget comme une pro »

Aïda Djoupa

11 août 2022

8
Règlement de comptes
Tran Mau Tri Tam / Unsplash

Laure, 2 188 € par mois : « En ce moment, j’ai des grosses galères de budget »

Aïda Djoupa

04 août 2022

31
Règlement de comptes
Jimmy Dean / Unsplash

Camélia, 2 563 € par mois à deux : « J’économise pour ne pas me retrouver sans rien en cas de séparation »

Aïda Djoupa

28 juil 2022

31
Règlement de comptes
femme devant des plants de tomate

Maodana, 931 € par mois : « Beaucoup de gens pensent que je profite du RSA, que je suis assistée »

Aïda Djoupa

21 juil 2022

8

Témoignages

1 2 3 4 5 6 7 8 9