Live now
Live now
Masquer
Les jeunes qui veulent s’habiller écolo et responsable galèrent à cause de l’inflation
Actualité mode

Les jeunes qui veulent s’habiller écolo et responsable galèrent à cause de l’inflation

Une étude britannique recense que la moitié des personnes âgées de 18 à 34 ans craignent de ne plus avoir les moyens d’acheter des vêtements et accessoires éco-responsables, à cause du coût de la vie qui augmente.

C’est une étude aux conclusions peu surprenantes, mais qui aide à prendre mesure de l’ampleur du phénomène. Au Royaume-Uni, une enquête menée auprès de 2 039 adultes par Primark et relayé par le média professionnel ecotextile.com, a mesuré que près d’un tiers des adultes britanniques craignent que le coût de la vie ne les empêche de faire des achats mode responsable d’un point de vue social et environnemental.

Des jeunes soucieux d’acheter responsable mais qui n’en ont pas les moyens

C’est surtout les jeunes qui portent cette crainte. En effet, près de la moitié des personnes âgées de 18 à 34 ans (45%) déclarent se sentir contraintes de s’éloigner de l’enjeu d’éco-responsabilité. Et ce, alors même qu’il s’agit aussi du segment de population pour qui c’est le plus important.

Quant aux personnes âgées de 35 à 54 ans, seulement 23% déclarent se soucier des enjeux d’éco-responsabilité dans leurs actes d’achat mode et de la revente de leurs vêtements.

Les 18-34 ans redoublent de créativité pour s’habiller écolo sans dépenser

Mais qu’à cela ne tienne, puisque la mode de première main est loin d’être le choix le plus écolo à considérer. L’étude souligne également que les jeunes redoublent de créativité pour faire avec ce qu’ils ont déjà. L’enquête Primark relève ainsi que près d’un tiers des moins de 34 ans déclarent se construire une garde-robe minimaliste (« capsule wardrobe ») : avoir des basiques personnels qui vont tous bien ensemble.

Parmi les moins de 34 ans, 41% pratiquent le troc et la revente de vêtements, puisque la seconde main peut s’avérer être une pratique particulièrement écolo (à condition d’éviter certaines dérives décryptées dans Matières Premières).

L’étude souligne également que 77% des personnes sondées dans cette tranche d’âge s’adonnent à la réparation de vêtements. Parmi elles, 62% dont 95% ont entre 18 et 24 ans, déclarent l’avoir fait pour économiser de l’argent.

La crise du coût de la vie a un impact sur la mode en France aussi

Comme le relève le média The Independent, l’indice des prix de la consommation est passé à 10,1% au cours des douze mois précédant juillet 2022 au Royaume-Uni, d’après l’Office for National Statistics. D’après les prévisionnistes de la Bank of England, l’inflation devrait atteindre un pic de 13,3% d’ici la fin de l’année, ce qui en fera son taux le plus élevé depuis 40 ans.

Il en va sûrement de même en France, où l’inflation continue de progresser également et vient d’atteindre en juillet les 6,1% sur un an, selon l’Insee : « cette hausse de l’inflation serait due à une accélération des prix des services en lien avec la période estivale, de l’alimentation et – dans une moindre mesure – des produits manufacturés ».

Si le secteur textile paraît encore relativement épargné, cela ne saurait tarder à empirer. L’Insee a constaté une hausse des prix de +3,2% en 2021 et s’attend à 5 à 15% supplémentaires pour 2022. En cause : les tarifs des matières premières explosent, notamment à cause de conflits internationaux, en plus des conséquences de la pandémie toujours pas terminée.

Pourquoi doit-on s’attendre à une crise du coût des habits ?

Les États-Unis bannissent l'import de coton ouïghour, mais c’est plus facile à dire qu’à faire
Les États-Unis bannissent l’import de coton ouïghour, mais c’est plus facile à dire qu’à faire. © Quang Nguyen Vinh via Pexels.

Par exemple, des vêtements peu chers riment souvent avec polyester. Qui dit polyester dit pétrole, or beaucoup de pays occidentaux tentent de boycotter les barils russes afin d’infléchir sur le conflit en Ukraine. Sans compter les colorants qui viennent souvent de pays d’Europe de l’Est. On peut observer une flambée des prix similaire autour du coton, massivement produit en Chine, où il est difficile de tracer s’il est issu ou non du travail forcé de personnes ouïghoures : vouloir contourner le coton chinois a un coût important.

Bref, toutes ces complications géopolitiques majeures se répercutent sur le prix des vêtements. Alors le peu de marge de manœuvre que l’on possède côté mode, surtout si l’on a un petit budget, consiste à s’habiller avec ce que l’on a déjà. Réparer, réutiliser, réemployer.

À lire aussi : Les difficultés financières de Camaïeu et Pimkie illustrent une crise de toute l’industrie mode

Crédit photo de Une : capturenow via Canva.

Les Commentaires
6

Avatar de haleyo
23 août 2022 à 12h23
haleyo
@Mimicollo
Le plus écolo, c'est de ne pas consommer, car effectivement tout ce que l'on achète a un impact environnemental. Mais l'enjeu est d'essayer de trouver des options qui réduisent au maximum cet impact.
Dans l'exemple que tu cites, je trouve que c'est un peu négatif de considérer que la transformation en Italie est un problème. C'est un de nos pays voisins : l'impact carbone est bien moindre pour une laine française qui a été transformée en Italie que pour la même laine transformée en Chine. L'usine de transformation serait à Menton ou en Guadeloupe, elle serait en France mais ne représenterait pas forcément une amélioration du bilan carbone de la laine.
1
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

Conseils mode
dr-martens

5 astuces pour « casser » vos Dr Martens avant qu’elles ne cassent vos pieds

Anthony Vincent

24 sep 2022

17
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Actualité mode
Qui est Harris Reed, créateur genderfluid, nommé chez Nina Ricci

Qui est Harris Reed, créateur genderfluid, nommé chez Nina Ricci

Anthony Vincent

23 sep 2022

Actualité mode
Capture d’écran 2022-09-20 à 15.09.17

Pourquoi Timothée Chalamet en couv’ du Vogue britannique marque l’histoire (sans tant questionner les genres) ?

Anthony Vincent

20 sep 2022

7
Actualité mode
L’effet domino de la mort d’Elizabeth II sur la London Fashion Week

La Fashion Week de Londres peine à faire le deuil d’Elizabeth II

Anthony Vincent

19 sep 2022

Actualité mode
À la New York Fashion Week, la diversité défile plus que jamais

À la Fashion Week de New York, la diversité défile plus que jamais

Anthony Vincent

19 sep 2022

Sacs
Les héroïnes lycéennes dans le teenmovie Clueless

Pourquoi les ados tiennent souvent leurs livres à la main dans les films et séries US ?

Anthony Vincent

17 sep 2022

7
Actualité mode
Sofia dans le documentaire Habiter la marge

Ce docu raconte les lesbiennes et leurs fringues, cette grande histoire politique

Anthony Vincent

16 sep 2022

Actualité mode
Visuel Madmoizelle (31)

Le fondateur de Patagonia fait don de son entreprise valorisée à 3 milliards à la planète

Anthony Vincent

15 sep 2022

5
Actualité mode
15 Frida en corset Florence Arquin

Frida Kahlo, sa vie, son oeuvre, à travers ses vêtements, c’est l’expo événement du Palais Galliera

Anthony Vincent

14 sep 2022

1
Actualité mode
Soupçonnés de greenwashing par les Pays-Bas, H&M et Decathlon se rachètent une vertu écolo

Soupçonnés de greenwashing par les Pays-Bas, H&M et Decathlon se rachètent une vertu écolo

Anthony Vincent

14 sep 2022

2

La mode s'écrit au féminin