Live now
Live now
Masquer
pexels-polina-kovaleva-my-body-my-choice-IVG
Actu en France

Le HCE appelle à inscrire le droit à l’avortement dans la Constitution française

Le recul historique marqué par l’abrogation, vendredi 24 juin, de l’arrêt Roe vs. Wade aux États-Unis, consacrant depuis 1973 le droit à l’avortement, a provoqué un séisme. En France, le HCE appelle à inscrire l’avortement dans la Constitution.

Politiques, militants et militantes, associations et institutions de défense des droits des femmes… Les messages d’inquiétude, mais surtout de révolte, se succèdent depuis l’annonce de la remise en cause du droit à l’avortement aux États-Unis, vendredi 24 juin.

Désormais, chaque État sera libre d’autoriser ou non l’avortement sur son territoire et d’en moduler les conditions, opérant un retour en arrière de 50 ans précarisant une fois de plus la santé et les libertés des femmes.

La France n’est pas à l’abri de décisions rétrogrades

En France, le HCE (Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes) s’inquiète de la menace qui pèse dorénavant sur le droit à l’avortement, « aux États-Unis, dans le reste du monde et même en France »

Dans un communiqué, l’instance consultative indépendante dénonce un « signal dangereux qui conforte les partisans des mouvements anti-IVG », alors que des progrès se poursuivent autour du monde, en Colombie ou en Espagne par exemple.

Le HCE rappelle aussi ces chiffres sidérants : 

Chaque année, ce sont 47 000 femmes qui meurent des suites d’un avortement clandestin, soit une femme toutes les neuf minutes.

L’institution souligne par ailleurs la présence de « courants réactionnaires, qui déploient un travail constant de lobby liberticide, y compris au sein de l’Union européenne », prenant pour exemple la Pologne ou encore la France, cible de nombreuses campagnes de désinformation. 

Cette décision outre-Atlantique reflète à nouveau combien les droits des femmes ne sont jamais acquis et restent fragiles.

Partant de ce constant, le HCE suggère d’inscrire urgemment le droit à l’avortement dans la Constitution française, « pour le reconnaître enfin comme un droit fondamental et humain ».

L’institution rappelle également l’engagement pris par Emmanuel Macron, le 19 janvier 2022, d’inscrire l’IVG dans la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.

Plus largement, elle appelle aussi à une « harmonisation des conditions et des délais légaux pour avorter au sein de l’Union européenne, sur ceux des États membres les plus progressistes ».

Relocaliser la fabrication des pilules abortives

Mais ce n’est pas tout. L’institution veut en outre mettre en lumière un autre sujet éminemment important : la production des pilules abortives. À l’heure actuelle, celle-ci serait concentrée dans les mains d’un seul et même laboratoire, Nordic Pharma, dont une partie conséquente des capitaux est américaine. L’institution s’alarme de potentielles intimidations sur le laboratoire par des mouvements anti-IVG qui pourraient déboucher sur des ruptures d’approvisionnement ou des hausses de prix conséquentes

Le HCE recommande aux pouvoirs publics de faire retrouver à la France sa souveraineté en matière de production de la pilule abortive en relocalisant la fabrication en Europe et le plus vite possible en France.

Les Commentaires
7

Avatar de Shadowsofthenight
26 juin 2022 à 10h47
Shadowsofthenight
Constitutionnaliser le droit à l'IVG, c'est bien.
Mais si on rend l'IVG moins accessible( en supprimant des centres IVG, en maintenant la double clause de conscience et j'en passe) au final, on risque de s'y rapprocher
8
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Actu en France

Actu en France
Aya Nakamura dans le clip de Bobo

Aya Nakamura et son partenaire placés en garde à vue pour violences réciproques sur conjoint

Aïda Djoupa

10 août 2022

Food
Sponsorisé

On démêle le vrai du faux autour des céréales

Humanoid Native
Actu en France
[Site web] Visuel horizontal Édito (34)

Hausse du smic, fin de l’état d’urgence sanitaire… tout ce qui change en France au 1er août 2022

Maya Boukella

01 août 2022

1
Actu en France
Lena Mahfouf sort une vidéo de mise au point avant ses vlogs d’août saison 6

Lena Situations dénonce le harcèlement qu’elle subit : « Je vous invite à aller vous faire foutre »

Anthony Vincent

01 août 2022

13
Actu en France
Des députés s’écharpent autour du costume-cravate à l’Assemblée nationale, pendant que les femmes peinent à y exister

Des députés s’écharpent autour du costume-cravate, et c’est plus rageant qu’amusant

Anthony Vincent

26 juil 2022

13
Actu en France
[Site web] Visuel horizontal Édito (28)

Mis en examen pour agression sexuelle, Dominique Boutonnat est maintenu à la présidence du CNC

Maya Boukella

21 juil 2022

Animaux
orque-seine

Orque dans la Seine : Sea Shepherd offre une récompense pour retrouver qui lui a tiré dessus

Manon Portanier

21 juil 2022

1
Pop culture
Post Instagram de Nabilla Vergara, photographiée en robe Versace par Luis Monteiro pour un post sponsorisé par l'eshop de luxe LuisaViaRoma, publié le 9 juin 2022.

Pourquoi le placement de produit ne rapporte-t-il plus assez aux influenceurs de téléréalité ?

Audrey Parmentier

20 juil 2022

4
Actu en France
[Site web] Visuel horizontal Édito (26)

En grève depuis 55 jours, des salariés de Louvre Hotels luttent pour leurs droits

Maya Boukella

20 juil 2022

Actu en France
Booba

Au nom d’une lutte contre le marketing d’influence, Booba harcèle Magali Berdah

Maya Boukella

20 juil 2022

1
Sport
La guadeloupéenne Ysaora Thibus devient championne du monde de fleuret

Touché ! La Guadeloupéenne Ysaora Thibus devient championne du monde d’escrime

Anthony Vincent

20 juil 2022

La société s'écrit au féminin