Live now
Live now
Masquer
pexels-polina-kovaleva-my-body-my-choice-IVG
Actu en France

Le HCE appelle à inscrire le droit à l’avortement dans la Constitution française

Le recul historique marqué par l’abrogation, vendredi 24 juin, de l’arrêt Roe vs. Wade aux États-Unis, consacrant depuis 1973 le droit à l’avortement, a provoqué un séisme. En France, le HCE appelle à inscrire l’avortement dans la Constitution.

Politiques, militants et militantes, associations et institutions de défense des droits des femmes… Les messages d’inquiétude, mais surtout de révolte, se succèdent depuis l’annonce de la remise en cause du droit à l’avortement aux États-Unis, vendredi 24 juin.

Désormais, chaque État sera libre d’autoriser ou non l’avortement sur son territoire et d’en moduler les conditions, opérant un retour en arrière de 50 ans précarisant une fois de plus la santé et les libertés des femmes.

La France n’est pas à l’abri de décisions rétrogrades

En France, le HCE (Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes) s’inquiète de la menace qui pèse dorénavant sur le droit à l’avortement, « aux États-Unis, dans le reste du monde et même en France »

Dans un communiqué, l’instance consultative indépendante dénonce un « signal dangereux qui conforte les partisans des mouvements anti-IVG », alors que des progrès se poursuivent autour du monde, en Colombie ou en Espagne par exemple.

Le HCE rappelle aussi ces chiffres sidérants : 

Chaque année, ce sont 47 000 femmes qui meurent des suites d’un avortement clandestin, soit une femme toutes les neuf minutes.

L’institution souligne par ailleurs la présence de « courants réactionnaires, qui déploient un travail constant de lobby liberticide, y compris au sein de l’Union européenne », prenant pour exemple la Pologne ou encore la France, cible de nombreuses campagnes de désinformation. 

Cette décision outre-Atlantique reflète à nouveau combien les droits des femmes ne sont jamais acquis et restent fragiles.

Partant de ce constant, le HCE suggère d’inscrire urgemment le droit à l’avortement dans la Constitution française, « pour le reconnaître enfin comme un droit fondamental et humain ».

L’institution rappelle également l’engagement pris par Emmanuel Macron, le 19 janvier 2022, d’inscrire l’IVG dans la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.

Plus largement, elle appelle aussi à une « harmonisation des conditions et des délais légaux pour avorter au sein de l’Union européenne, sur ceux des États membres les plus progressistes ».

Relocaliser la fabrication des pilules abortives

Mais ce n’est pas tout. L’institution veut en outre mettre en lumière un autre sujet éminemment important : la production des pilules abortives. À l’heure actuelle, celle-ci serait concentrée dans les mains d’un seul et même laboratoire, Nordic Pharma, dont une partie conséquente des capitaux est américaine. L’institution s’alarme de potentielles intimidations sur le laboratoire par des mouvements anti-IVG qui pourraient déboucher sur des ruptures d’approvisionnement ou des hausses de prix conséquentes

Le HCE recommande aux pouvoirs publics de faire retrouver à la France sa souveraineté en matière de production de la pilule abortive en relocalisant la fabrication en Europe et le plus vite possible en France.

Les Commentaires
7

Avatar de Shadowsofthenight
26 juin 2022 à 10h47
Shadowsofthenight
Constitutionnaliser le droit à l'IVG, c'est bien.
Mais si on rend l'IVG moins accessible( en supprimant des centres IVG, en maintenant la double clause de conscience et j'en passe) au final, on risque de s'y rapprocher
8
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Actu en France

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

Sexo

Horoscope 2023 : quel sextoy pour votre signe astrologique

Humanoid Native
Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l'alcool dans un podcast décomplexant
Actu en France

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l’alcool dans un podcast décomplexant

Anthony Vincent

26 jan 2023

Capture d’écran 2023-01-25 à 10.19.09
Actu en France

Condamné pour « corruption de mineurs », le président de la Ligue nationale de handball démissionne

darmanin
Actu en France

Le non-lieu pour viol de Gérald Darmanin a été confirmé en appel

Manon Portanier

24 jan 2023

1
women-protesting-together-for-their-rights
Société

L’accès à l’IVG est loin d’être acquis dans les campagnes françaises

Élodie Potente

24 jan 2023

1
pexels-markus-spiske-3671136
Société

Le sexisme a encore de beaux jours devant lui en France, selon le HCE

01gpxmmnj1f9azbs2ayd
Sport

La footballeuse Sara Björk Gunnarsdóttir révèle comment l’OL a coupé son salaire durant sa grossesse

Juju Fitcats dénonce les photomontages pornos que subissent trop de créatrices de contenus
Actu en France

Juju Fitcats dénonce les photomontages pornos que subissent trop de créatrices de contenus

Anthony Vincent

10 jan 2023

1
Capture d’écran 2023-01-10 à 10.48.29
Société

« Il ne m’a jamais regardé comme un agent mais comme un bonbon à croquer » : Sonia Souid dénonce les comportements de Noël Le Graët

[Site web] Visuel horizontal Édito (19)
Actu en France

Florence Porcel se débat toujours dans l’affaire PPDA et signe un essai sur la honte

Camille Lamblaut

06 jan 2023

La société s'écrit au féminin