Live now
Live now
Masquer
Carrie Bradshaw avec un collier à son prénom dans Sex and the city

Le collier à prénom fait son grand retour : ne serait-il plus cucul ?

Popularisé par Sex and the City dans les années 1990, ce bijou tendance risque de réapparaître dans le reboot And just like that, et occupe déjà une place étonnante dans la télé-réalité Love Island. Cucul ou culte ?

Particulièrement tendance dans les années 1990, avec l’héroïne de Sex And the City Carrie Bradshaw en fer de lance de ses fans, ce type de bijou aurait presque failli être oublié. Pourtant, dans Love Island, il s’impose presque au coeur de l’intrigue, en fonction de qui le prête à qui, voire s’il casse, tel un signe du destin pour annoncer la mort prochaine d’une relation naissante. 

« D’abord Liberty qui perd son bracelet, puis Millie qui casse son collier Sagittarius, mais aucune des deux qui ne comprend que l’univers essaye de leur faire passer un message pour les sauver ! » ironise une internaute autour de Love Island.

Si les premières images de tournage du reboot de de Sex And the City, baptisé And just like that, n’ont pas encore laissé apparaître le fameux collier « Carrie » de la protagoniste, Jennifer Lopez a ressorti de derrière les fagots son pendentif « Ben », depuis qu’elle a remis le couvert avec Benjamin Affleck.

Et vu l’influence qu’avait eu sa bague de fiançailles sur les ventes de joaillerie, il y a de fortes chances que Jenny from the Block contribue à relancer la tendance du mot doux autour du cou.

La tradition du collier prénom remonte bien avant les années 1990

L’origine du collier à prénom trouve racine bien avant les années 1990 : le compte Instagram qui lui est dédié, @DocumentingTheNamePlate, retrace ses débuts à l’époque victorienne en Grande-Bretagne (soit la deuxième moitié du XIXe siècle), l’apogée de la révolution industrielle britannique.

Comme le souligne un article du Guardian du 6 août 2021, c’est dans les années 1970 que la popularité des colliers à prénom explose — par l’intermédiaire des soirées disco, à fortes communautés racisées, où l’on peut se les échanger comme des signes de loyauté à un groupe ou de fidélité dans une relation.

D’après les cofondatrices de @DocumentingTheNamePlate, c’est Sex And the City qui a « amené les pendentifs à prénom dans les foyers d’une Amérique plus riche, plus blanche, qui regardait le câble. »

Depuis quelques saisons, les bijoux régressifs tels que les bagues en résine, colliers en perles de plastique colorées et autres chevillères en coquillages, connaissent un regain de popularité dont profitent sûrement les pendentifs à prénom. Même si ces derniers n’ont jamais eu le temps d’être aussi démodés que leurs camarades, tant ils permettent facilement d’exprimer son attachement ! Ce pendentif peut même apparaître comme un pendant laïc à la gourmette de naissance offerte à un baptême ou au médaillon de première communion.

Si l’on redoute de porter son propre prénom, celui de ses enfants, ou de sa moitié, on peut tout aussi bien twister cette tradition en arborant un surnom, son signe astrologique, ou son mot préféré. Ce détail inattendu devrait aider à lancer bien des conversations !

À lire aussi : Les tendances bijoux pour briller tout l’été 2021, et plus si affinités

Crédit photo : capture d’écran de la série Sex And the City


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

La société s'écrit au féminin