Live now
Live now
Masquer
L'actrice Milly Bobby Brown pose pour la marque de bijoux Pandora
Actualité mode

Les tendances bijoux pour briller tout l’été 2021, et plus si affinités

Des grosses bagouzes en résine bariolée et régressive, des chaînes de masque en perles colorées, des bracelets plein de breloques ludiques, des maillons XXL autour du cou ou encore des tours de taille façon binbin : voici les tendances bijoux du moment !

Si la mode vestimentaire tient de l’éternel recommencement, du côté des bijoux aussi les tendances s’en vont et reviennent. Elles peuvent être remises au goût du jour par des envies d’amusement via des détails enfantins rassurants, ou d’affirmation de soi grâce à des maillons XXL qui en imposent, sans compter des besoins pratiques nouveaux qui font que des chaînes de lunettes peuvent être détournées pour porter un masque et éviter de l’égarer.

Pour l’été 2021, plusieurs vogues se conjuguent et disent beaucoup de nos besoins de légèreté face à une pandémie qui ne fait que trop durer. Voici des tendances parties pour durer, afin de vous donner le sourire ou de l’offrir autour de vous !

Les bagues massives et colorées en plastique régressif

Si vous êtes attentive, vous le savez déjà : les bagues en résine font un tabac. Aperçues au bout des doigts de chanteuses en vue comme Dua Lipa, elles nous rappellent notre enfance et permettent de s’amuser sans casser sa tirelire. En porter, c’est aussi prouver qu’on ne se prend pas trop au sérieux et qu’on a su garder une âme d’enfant !

Bagues en résine sur Etsy

Bagues en résine, ResinByDo sur Etsy, à partir de 4,32€.

Les chaînes de masques en perles

Qu’on le veuille ou non, la pandémie n’est pas finie, et le masque continue de s’imposer dans certains espaces clos, ce qui implique d’en avoir toujours un à portée de main. Pour le trimballer sans l’égarer ni trop l’abîmer, des chaînes spéciales peuvent y être attachées. Ou alors on peut toujours détourner celles prévues pour des lunettes, par exemple !

Le pic de la tendance est à chercher du côté des modèles en perles colorées, et pourquoi pas avec quelques lettres alphabet pour faire passer un message.

Chaîne de masque en petites perles sur Etsy

Chaîne de masque ou de lunettes, PoigneedAmourbyEMk sur Etsy, à partir de 12,50€.

Les bracelets à multiples breloques pour les poignets ou les chevilles

Autre tendance ludique, voire volontiers régressive : les bijoux avec plein de petits pendentifs figuratifs comme des talismans porte-bonheur. Que ce soit version petit luxe avec une breloque en forme de nano sac à main Chiquito de Jacquemus, ou plus personnel avec des charms qui racontent quelque chose de nous-mêmes et ce qu’on aime, ce genre d’accessoire permet de s’exprimer sans un mot.

Tout l’amusement consiste à en accumuler plein autour d’un bracelet de poignet ou de cheville, comme une histoire visuelle et scintillante !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Pandora (@theofficialpandora)

Charms Pandora, à partir de 10€. 

Les colliers à gros maillons

S’ils peuvent avoir souffert de la réputation de « faire mauvais genre », les colliers à gros maillons reviennent en force après un passage par les podiums de défilés de maisons de luxe.

Aperçue chez le designer nord-irlandais pointu J.W.Anderson, chez Givenchy par Matthew M. Williams ou encore chez Louis Vuitton par Nicolas Ghesquière, la grosse maille n’est pas prête de se faire la malle et permet d’apporter un twist clinquant qui réveille n’importe quel look. Ce qui peut être particulièrement utile l’été où les fringues légères peuvent avoir vite fait de toutes se ressembler au point de frôler le no-look ennuyeux.

Collier chaîne à gros maillon, Ego sur Asos

Collier en chaîne à gros maillons dorés, Ego, 9,99€. 

Les chaînes de taille façon binbin ou baya

Si, traditionnellement, les chaînes de taille que sont les binbin ou les baya sont des bijoux en perles colorées considérés comme intimes dans plusieurs cultures africaines de l’Ouest — et qu’on évite donc de montrer en public, la mode a tendance à s’accaparer des concepts et leur retirer leur symbolique d’origine, voire frôler l’appropriation culturelle.

Avec le retour en force de la taille basse, on peut être tentée de la décorer, plutôt avec de fines chaînettes en métal doré, ou alors en perles colorées dans une lignée éloignée des modèles traditionnels d’Afrique de l’Ouest.

Binbin en perles en vente sur Afrikrea

Chaînes de perles de taille façon binbin, MonJardinSecret sur Afrikrea, à partir de 9€.

Voilà, à vous de faire le tri parmi les tendances qui vous plaisent vraiment pour vous ou des proches autour de vous car les bijoux fantaisie font toujours de chouettes idées cadeaux !

À lire aussi : Madmoizelle lance « Matières Premières », son podcast sur la mode éthique et contre le greenwashing


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

5
Avatar de BravoCharlie
12 juillet 2021 à 16h07
BravoCharlie
@Robin Cohen je vois les contours de l'appropriation culturelle ici. Simplement et après écoute du podcast il y a quelques jours d'ailleurs, je me demande 1/ un peu comme @Jester. dans quelle mesure l'autre côté de la pièce qu'est l'usage i.e. l'appropriation économique ici est respectée n'est-ce pas la meilleure des manières de diffuser une culture justement (sans en voler les bénéfices économiques donc) 2/ si le contexte pour porter le bin bin est intime (je crois comprendre que c'est un accessoire de lingerie), plutôt qu'ici montré comme un accessoire de mode, est-ce que ce serait plus approprié (au sens littéral et pas au sens de l'appropriation culturelle ici).
Dans tous les cas, je découvre le bin bin par ce biais et j'avoue qu'effectivement, l'appropriation culturelle ici peut être facilitée par l'absence de contexte et de définition de ce qu'est un bin bin. Pour le coup, je ne connais pas du tout et je pense à une "simple" ceinture de bijoux qui va avec des jean taille basse à la J-Lo alors que paaaas du tout.
0
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

À Cannes, la top Bella Hadid, en robe keffieh hommage à la Palestine, joue avec la censure // Source : Captures d'écran Instagram
Actualité mode

À Cannes, la top Bella Hadid, en robe keffieh hommage à la Palestine, joue avec la censure

Lifestyle

Fête des Mères : 5 idées d’activités cocooning pour se faire plaisir

Humanoid Native
La chanteuse Thérèse présente ses meilleures pépites de fripes et son rapport à la mode auprès de Madmoizelle // Source : Madmoizelle
Mode

Thérèse, 700 € de shopping annuel : « Les vide-greniers de campagne regorgent de méga pépites »

Pourquoi la collection Monoprix Atelier fait déjà frétiller les fans de mode 1
Actualité mode

Monoprix sort une collection mode faite avec les tissus de grandes maisons : du luxe à petit prix ?

Anne Hathaway, éblouissante en robe GAP, signe d'un retour de hype pour l'enseigne.jpg // Source : Capture d'écran Instagram de Zac Posen
Actualité mode

Anne Hathaway, éblouissante en robe GAP : signe d’un retour de hype pour l’enseigne ?

1
Source : Pexels
Mode

Mauvaise nouvelle, ce célèbre e-shop pour enfant est placé en redressement judiciaire

Capture d'écran TikTok d'une influenceuse faisant un haul de vêtements Shein // Source : @sunlizzeb
Actualité mode

SHEIN émet plus de CO2 que le Paraguay, d’après une nouvelle étude édifiante

1
Une femme essaye des vêtements au milieu d'une friperie
Actualité mode

Ces friperies à Paris vendent tout à 0,95 € (certains jours…)

À Cannes, Cate Blanchett portait-elle une robe drapeau de la Palestine // Source : Capture d'écran Twitter
Actualité mode

À Cannes, Cate Blanchett en robe drapeau de la Palestine ?

1
Emilia Perez, film de Jacques Audiard avec Selena Gomez, en compétition officielle du festival de Cannes 2024 // Source : © Shanna Besson / PAGE 114 / WHY NOT PRODUCTIONS / PATHÉ FILMS / FRANCE 2 CINÉMA / SAINT LAURENT PRODUCTIONS
Actualité mode

Cannes 2024 : Comment la mode finance de plus en plus le cinéma

Quand la sociologie rhabille le streetwear, ça donne l'hilarante série TISSU // Source : Capture d'écran YouTube
Actualité mode

Quand la sociologie rhabille le streetwear, ça donne l’hilarante série TISSU

La vie s'écrit au féminin