Live now
Live now
Masquer
Kristen Stewart en Lady Di sur la première affiche du film Spencer pour la Mostra de Venise
Cinéma

On sait enfin où et quand sortira Spencer, le film sur Lady Di avec Kristen Stewart !

Le drame léché dont on attend le visionnage avec une impatience anxieuse sortira en SVoD en France.

Article mis à jour le 22 novembre 2021 — 

Après avoir été annoncé au cinéma en France, Spencer sortira finalement en SVoD.

Où et quand voir Spencer, sur Lady Di ?

Le film est sur toutes les lèvres depuis que ses premières images ont été diffusées.

Il faut dire que toute œuvre touchant à la vie de Lady Di suscite l’engouement général. Alors quand c’est Kristen Stewart qui l’incarne…

Si sa sortie américaine se fera belle et bien au cinéma, il n’en sera pas de même par chez nous car Spencer ne sera diffusé que sur Amazon Prime Video le 17 janvier prochain, d’après un communiqué de presse.

L’occasion de savourer un grand moment de cinéma depuis votre canapé !

Découvrez Prime Video gratuitement pendant 30 jours

Article initialement publié le 27 août 2021 — 

À mesure que la date de sortie approche, l’anticipation ne fait que grandir.

Pour la promotion de son avant-première le 3 septembre 2021 à la Mostra, le festival international du film de Venise, une première affiche de Spencer, avec Kristen Stewart dans le rôle de la Princesse Diana, vient d’être rendue public par la maison de production Neon. Cette dernière vient aussi de diffuser une première bande-annonce dramatique de ce film censé sortir en salle le 3 novembre 2021 en France.

Spencer - Bande-annonce officielle VF | Prime Video

Le premier trailer de Spencer annonce un film riche en drame et en mode

Sur un fond noir, l’actrice se détache par sa silhouette recroquevillée et surtout son immense robe blanche bustier aux fastueuses broderies dorées au niveau du buste.

Le contraste frappant entre la posture du personnage — pouvant aussi bien évoquer la peur, le désespoir, que la douleur d’une chute — et le luxe de sa tenue sur l’arrière-plan ténébreux raconte déjà toute une histoire. Celle d’un drame. 

Mais cette robe conçue par la costumière en chef oscarisée Jacqueline Durran (derrière les tenues des films du réalisateur Joe Wright Pride & Prejudice, Atonement, ou encore Anna Karenina), ne renvoie à aucune tenue exacte de la véritable Diana Spencer (1961-1997).

En fait, elle semble faire référence à plusieurs tenues à la fois de l’ancienne épouse du prince de Galles. Une fiction stylistique censée donner davantage l’impression du vrai qu’une reproduction ou pièce d’archive suranné.

Une première affiche de Spencer qui mélange plusieurs robes de Lady Di

Parmi les pièces inoubliables auxquelles semble faire référence celle de cette première affiche, on pense évidemment à la volumineuse robe de mariée de 1981, signée par Elizabeth et David Emmanuel, avec sa célèbre traîne de près de 8 mètres et ses énormes manches ballons.

Citons aussi une autre robe blanche, bustier cette fois, griffée Bellville Sassoon, que Lady Di avait portée pour la première du film Ghandi à Londres en décembre 1982, mais aussi pour aller voir l’exposition Splendours of the Gonzaga au Victoria and Albert Museum. 

Le look de Kristen Stewart en Diana Spencer fictive rappelle également une robe bustier Emmanuel aux lignes plus géométriques, portée par la vraie Lady Di, notamment à un dîner de l’Ambassade allemande à Londres en 1986 ainsi qu’à la première du James Bond Tuer n’est pas jouer (The Living Daylights) en 1987. 

En amont de la Mostra de Venise, Pablo Larraín, le réalisateur du film Spencer, vient justement d’expliquer qu’il a plutôt voulu construire le personnage de Diana :

« Non pas en cherchant à créer une parfaite reproduction de la réalité, mais plutôt en utilisant le cinéma et ses outils pour créer un monde intérieur qui parviendrait à atteindre le juste équilibre entre le mystère et la fragilité de sa personnalité. »

Kristen Stewart, en chute vers l’Oscar de la meilleure actrice ?

Et puisque la vie imite l’art bien plus que l’art n’imite la vie, la fiction de l’affiche que représente Kristen Stewart en Lady Di recroquevillée dans le noir rappelle également la réalité de la chute de Jennifer Lawrence en volumineuse robe blanche bustier Christian Dior haute couture par Raf Simons au moment d’aller chercher son Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans Happiness Therapy en 2013.

Peut-être est-ce moins une coïncidence qu’un clin d’oeil prophétique dans l’espoir de recevoir à son tour l’Oscar de la meilleure actrice pour Kristen Stewart ? Élément de réponses à sa sortie en salle prévu, a priori, le 3 novembre 2021 en France…

À lire aussi : Kristen Stewart en Lady Di, la transformation plus bluffante que dans « The Crown »


Aidez-nous à construire l’avenir de Madmoizelle en répondant à cette enquête !

Les Commentaires
5

Avatar de BravoCharlie
30 août 2021 à 15h18
BravoCharlie
@KtyKonéko c'est clair, je trouve cette affiche particulièrement réussie.
Il y a tout ce faste qui prend beaucoup de place jusqu'à invisibiliser une femme qui se sent isolée, abattue. C'est très évocateur.
Il me semble avoir vu des critiques disant que l'affiche était misogyne parce que justement on ne voit pas le visage de la femme mais - je me trompe peut-être - j'ai la sensation que c'est justement tout le propos, non? Que la famille royale et le rôle royal attribué à Diana était écrasant, effaçait sa personnalité (et efface celle des personnes encore impliquées dans la famille royale) et avec les documentaires qui sont sortis depuis son décès, on sait à quel point sa personnalité a compté à la fois pour sa popularité mais aussi dans sa "rébellion" et son envie de liberté.
1
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Cinéma

aftersun
Pop culture

Une bande-annonce magnifique et intrigante pour Aftersun de Charlotte Wells avec Paul Mescal

Maya Boukella

27 jan 2023

Sexo

Horoscope 2023 : quel sextoy pour votre signe astrologique

Humanoid Native
the whale
Cinéma

The Whale : Darren Aronofsky répond que les accusations de grossophobie n’ont « aucun sens »

Maya Boukella

26 jan 2023

14
everything leonine
Cinéma

Aux Oscars, aucune femme nominée dans la catégorie meilleure réalisation

Maya Boukella

25 jan 2023

10
retour à séoul 9
Pop culture

Rencontre avec Park Ji-min, l’actrice féministe de Retour à Séoul, chef d’œuvre sur l’adoption

Maya Boukella

25 jan 2023

scream 6
Cinéma

Scream 6 avec Jenna Ortega se révèle (déjà) dans une bande-annonce sanglante

Maya Boukella

24 jan 2023

avatar-2-details-intrigue
Pop culture

Triste après avoir vu Avatar ? C’est peut-être le syndrome de dépression post-Avatar

Maya Boukella

23 jan 2023

pale blue eye 1
Pop culture

The Pale Blue Eye sur Netflix : que vaut le thriller gothique avec Christian Bale ?

Maya Boukella

22 jan 2023

1
michael jackson beat it
Pop culture

« Michael » : tout ce que l’on sait du biopic sur Michael Jackson

Maya Boukella

20 jan 2023

2
nos soleils PR 2
Cinéma

Avec Nos Soleils, Carla Simón filme une famille paysanne et signe le meilleur film de la semaine

Maya Boukella

18 jan 2023

divé+ 8
Pop culture

Divé+, l’association qui oeuvre pour plus de diversité devant et derrière la caméra

La Rédaction

16 jan 2023

La pop culture s'écrit au féminin