Live now
Live now
Masquer
jemm-vos-criteres-de-beaute-mannequin-grandes-tailles
Body positive

« J’emm… vos critères de beauté », le coup de gueule inspirant d’une mannequin « plus size » [MAJ]

Tess Holliday, une mannequin « grande taille », a récemment lancé le hashtag « J’emm… vos critères de beauté », pour (re)donner confiance à ceux et celles qui complexent sur leur physique. Un coup de gueule plus qu’inspirant.

Mise à jour du 7 février 2015 (par Clémence Bodoc)

On pouvait compter sur Laci Green pour réagir avec pertinence au déferlement de commentaires qui a accueilli le hashtag d’amour de soi de Tess Munster, aka Tess Holliday, la mannequin « plus size » (voir l’article de Juliette ci-dessous).

Oui, Tess s’aime et elle le fait savoir. Même en faisant abstraction des torrents d’insultes sur son poids (insultes auxquelles Tess et de nombreux•ses gros•ses sont malheureusement habitué•es), il reste tout de même une litanie de commentaires « concernés », qui sous une bienveillance d’apparence vont pourtant dans le même sens que les propos haineux : «Tess, tu ne devrais pas célébrer ce corps… parce qu’il n’est pas sain. »

Laci Green revient sur cette argumentation d’apparence logique et dénuée de toute volonté d’insulter. La Youtubeuse déconstruit ce discours dans ce nouvel épisode de Braless, son émission produite par MTV.

https://youtu.be/fOHPr0BX_7Y

Je n’ai pas traduit la vidéo, mais voici une synthèse des propos de Laci Green :

Si vous êtes concerné•e•s pour la santé de Tess, c’est fort aimable à vous. Mais pourquoi la sienne en particulier ? Et pourquoi s’en préoccuper alors qu’elle célèbre son amour propre ?

Laci souligne très justement que le surpoids est l’un des facteurs de santé qu’il est encore « socialement acceptable » de commenter en public, ce qui explique qu’on s’en saisissent aussi facilement ; pour autant, les problèmes de santé dus au surpoids ne sont pas décelables à l’oeil nu (Laci explique par exemple deux types de graisses présentes dans l’organisme, qui n’ont pas les mêmes conséquences sur la santé).

Et pourquoi se préoccupe-t-on UNIQUEMENT de la santé des gros•ses, et pas des mannequins excessivement maigres, ni de tous les troubles de l’alimentation occasionnés par la faible estime de soi-même… Elle-même bien souvent la conséquence des injonctions à être conforme à un type de corps ? (quand bien même les standards de beauté fluctuent énormément selon les endroits et les époques !)

« Les personnes qui sont moquées et harcelées à cause de leur poids, ont 2,5 fois plus de risques de devenir obèse que la moyenne, indépendamment de leur poids d’origine.

Si c’est une question de santé, il faudrait parler du fait que les filles commencent à faire des régimes dès l’âge de 5 ans (CINQ ANS !) et que 81% des filles de 10 ans (QUATRE VINGT UN POUR CENT) disent avoir « peur d’avoir de la graisse » parce que ça, ça ce n’est vraiment pas bon pour la santé. »

Oui je cris en capslock excusez-moi, c’est parce que commencer à faire des régimes dès l’âge de 5 ans me parait être un phénomène beaucoup plus préoccupant que de voir une mannequin obèse assumer et – comble de l’infâmie ! – aimer son corps.

Nous voulons montrer l’exemple à notre jeunesse ? Ce n’est pas en cachant les obèses, en jetant l’opprobre sur les corps non conformes que nous le ferons. En faisant ça, nous ne faisons que renforcer la peur du gras, qui conduit tant de filles (et de plus en plus de garçons) à mettre leur santé en danger.

Ça, c’est un véritable problème de santé publique. Laci ne dit pas que l’obésité n’en est pas un. Elle dit qu’il ne faut pas se tromper de combats, ni d’armes. Tess Munster n’est pas un mauvais exemple pour la jeunesse. C’est le déferlement de violence, de dénigrement et d’injonction à la honte qui l’est.

Pour prendre soin de soi et de son corps, ainsi que tant d’Internautes le prêchent sur les réseaux sociaux, il faut commencer par s’aimer soi-même, aimer suffisamment son corps pour en prendre soin.

Commençons donc collectivement par montrer à tou•te•s, et surtout aux plus jeunes, qu’ils n’ont jamais à avoir honte de leur corps, et qu’ils auront toujours raison de l’aimer et de le célébrer.

Le discours sur l’alimentation, le sport et la santé n’est pas incompatible avec cette idée simple et pourtant révolutionnaire que personne n’a à vous juger. Surtout pas des inconnu•e•s sur Internet. Et si vraiment on se sent l’âme d’un•e justicièr•e social, on pourra dénoncer la discrimination pratiquée à l’encontre des gros•ses dans la société :

« Les préjugés sur les gros•ses sont intégrés par les enfants dès l’âge de 4 ans ! Et cela se traduit dans la société par une discrimination sur l’apparence physique, les gros•ses sont discriminé•es à l’embauche par exemple, et toute une série de stéréotypes négatifs leurs sont imputés : fainéant•e•s, goinfres, etc…»

Une fois encore, pourrais-je avoir un tonnerre d’applaudissements pour Laci Green s’il vous plaît mesdames et messieurs ?

Merci.

Article initialement publié le 27 janvier

L’histoire de la mannequin « grande taille » Tess Holliday est un exemple de combativité. La jeune femme, qui mesure 1,65m et fait une taille 54, a bien souvent été raillée et moquée, avant de pouvoir atteindre son objectif.

Tess est en effet la seule mannequin plus size à faire cette taille, puisque les  modèles sont d’habitude au moins 5 cm plus grandes, et font une taille entre le 40 et le 48… Mais la jeune femme ne se laisse pas faire, et décide de ne pas écouter ceux qui lui disent qu’elle est non seulement trop petite mais aussi « trop grosse » pour  pouvoir devenir une égérie. Elle a continué, coûte que coûte, à se battre pour atteindre son but.

insta

« J’espère que cette photo vous fera réaliser que c’est important d’être vous même, même si vous existez dans un corps plus gros que celui des autres. Je suis sexy, j’ai confiance en moi, et j’emmerde les autres. » (photo via)

Mais Tess, qui reçoit encore et toujours des remarques désobligeantes sur son physique, a décidé de lancer son hashtag #EffYourBeautyStandards (que l’on va traduire par « J’emm… vos critères de beauté »), afin de répondre comme il se doit à ses haters, mais aussi pour pousser ceux et celles qui subissent des critiques sur leur physique à se sentir confiant-e-s, et à ne pas tenir compte de ces mots.

twitter

« @TessMunster m’inspire et me fait m’aimer telle que je suis et dans la peau que j’ai. Merci. »

twitter2

« J’aime énormément cette photo. Je suis belle et je ne laisserai personne me rabaisser. »

Cette initiative admirable, de la part d’une femme qui a dû et doit toujours se battre pour garder sa place, simplement parce qu’elle ne répond pas aux standards de beauté de notre société, fait chaud au cœur !

insta2

« Ça vous dérange qu’un corps gros comme le mien puisse exister ? Ce corps me fait gagner de l’argent, apporte du bonheur à mon partenaire (et à moi-même), et pour certains d’entre vous c’est « le plus mauvais scénario » ? Rien à foutre de ce que vous avez entendu sur moi, je n’irai nulle part ».

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

Les Commentaires
188

Avatar de Reddington
29 mars 2016 à 15h28
Reddington
/! ATTENTION MESSAGE SOUS LE COUP DE L'EMOTION /!​

Je viens après la bataille, mais j'ai REELLEMENT besoin de donner mon point de vue de grosse.
J'en ai marre qu'on me parle H24 de ma santé, "mange mieux" et machin et bidule. Ma propre soeur mange extrêmement mal (nutella, jamais de légumes, nuggets et pâtes) et elle fait une taille normale, un poids normal. Mais là, personne ne s'inquiète de sa santé. Par contre, moi si. Pourquoi ? Et je me pose aussi la question pour les maigres. Pour qui se prennent les gens qui se permettent d'émettre un jugement sur notre santé ? T'es qui pour venir me dire de manger mieux ? Tu connais quoi de mes habitudes alimentaires ? Et la nana qui fait 38 kilos pour 1 m 80, t'en sais quoi de si elle se fait vomir hein ? Putain. Arrêtons de juger les autres selon ce qui nous semble vraisemblables, sur ce qui nous semble logique. Une nana a les cheveux courts, des tatouages et porte pas de soutien gorge ? C'est une homo. Non, pas forcément. Et si elle l'était, ça change quoi à ta vie ? Rien. NOTRE santé ne change rien à la votre. NOTRE vie ne change rien à la votre.

Dire "c'est un mauvais exemple pour les jeunes". Mais, réveillez-vous bon sang. PERSONNE ne rêve de devenir gros. Aucun gros ne rêve de le rester ou de grossir encore. Ce n'est pas une situation agréable, et malheureusement, être heureux en étant gros est difficile. ça demande beaucoup d'efforts, d'ouverture d'esprit etc... On devrait avoir le droit de l'être, comme une nana qui correspond aux critères de beauté actuel. Mais non. TOUJOURS à nous ramener à la santé, à l'esthétique, à notre corps "qu'on ne respecte pas".. Bordel. Laissez nous vivre, laissez nous être heureux.

PS : La prise de poids/perte de poids est le résultat de multiples facteurs, pas forcément de la volonté de la personne. J'ai pris 30 kilos avec une pilule. Et j'avais rien demandé. "faire du sport ça coûte rien" "pas mager de chocolat c'est à la portée de tous" gnagna : sérieux, ce genre de discours culpabilisant, tu le plies en deux et tu te le carres dans le rectum.
PPS : Ceux qui parlent de santé, j'espère que vous ne fumez pas, ne buvez pas, ne faîtes pas de régime, que vous avez une activité physique régulière etc.. Parce que si ce n'est pas le cas (et je vais être vulgaire) : occupez vous de vos fesses avant de celles de la voisine.
PPPS : Si certains trouvent mon post agressif ou quoi, relisez les pages précédentes. On trouve des perles de méchanceté.

/! ATTENTION FIN DU MESSAGE SOUS LE COUP DE L'EMOTION /!​
16
Voir les 188 commentaires

Plus de contenus Body positive

louane
Société

TDAH, TCA, pensées suicidaires : Louane couche ses pires souffrances dans une lettre bouleversante

Maya Boukella

27 déc 2022

beauté

Comment consommer des cosmétiques de manière plus raisonnée ?

Humanoid Native
Keke Palmer a confirmé sa grossesse en plein SNL
Body positive

Keke Palmer riposte en beauté aux haters qui la jugent laide sans maquillage

Anthony Vincent

07 déc 2022

2
pexels-daria-liudnaya-8166408
Body positive

On vous emmène dans un institut de beauté différent, qui prend soin de tous les corps

Anthony Vincent

25 nov 2022

6
L'autrice afro-féministe Kiyémis, photographiée par Adeline Rapon, pour Albin Michel
Livres

L’autrice Kiyémis s’affirme comme votre « pire cauchemar » dans un essai libérateur

Anthony Vincent

11 nov 2022

2
Le naturisme explose au Royaume-Uni, peut-être grâce à la pandémie
Body positive

Le naturisme explose au Royaume-Uni, peut-être grâce à la pandémie

Anthony Vincent

08 août 2022

1
Une illustratrice efface la prothèse d’une activiste pour une campagne « body-positive » qui fleure bon le validisme
Body positive

Une illustratrice efface la prothèse d’une activiste pour une campagne « body-positive »

Anthony Vincent

03 août 2022

9
Une femme en patins à roulette et robe à sequins assise au sol
Sorties

Wheelz and Feet, la soirée en patins à roulette ou à pieds qui va vous faire tourner la tête

Anthony Vincent

20 mai 2022

thought-catalog-fnztlIb52gU-unsplash
Body positive

« Je créais des régimes mais tout ce que je pensais était faux » : une diététicienne fait son mea culpa

Marie Chéreau

22 avr 2022

16
ok_2
Body positive

À quoi ressemble un corps de 70, 90, 100 kg ? Des femmes le montrent sur TikTok et ça fait du bien

Barbara Olivieri

19 avr 2022

Capture d’écran 2022-04-19 à 09.58.28
Grossesse

Chez Vogue, on adore Rihanna mais on retouche sa ligne de grossesse dans le plus grand des calmes

Camille Abbey

19 avr 2022

La vie s'écrit au féminin