10 influenceuses qui ne ressemblent pas du tout à leurs photos Instagram

Tu n'es sûrement pas sans savoir que beaucoup d'influenceuses (et de gens lambdas) retouchent leurs photos. Et pourtant, tu n'es peut-être pas prête pour ce que tu vas voir...

10 influenceuses qui ne ressemblent pas du tout à leurs photos Instagram

Le 3 janvier 2020

Beaucoup de gens retouchent leurs photos sur Instagram.

Parfois, c’est pour modifier une lumière un peu nulle que donnent certains téléphones.

D’autres fois, c’est parce que tu trouves que la photo ne rend pas justice à la réalité, alors tu tentes de reproduire les couleurs de ce que tu avais sous les yeux.

Certaines fois même, les retouches sont complètements assumées, et sont là pour conférer une touche artistique à la photo.

Mais parfois, ce ne sont plus les couleurs, ni la lumière qui sont retouchées. Ce sont les corps et les visages eux-mêmes. À L’EXTRÊME.

Quand la retouche photo sur Instagram devient extrême

Il y a des personnes qui retouchent leur visage et leur corps de manière assez subtile, pour « s’embellir » un peu comme le ferait un maquillage de pro, mais sans se dénaturer.

Mais il y en a qui se servent de la retouche pour modifier totalement leur visage, si bien que l’image véhiculée sur les réseaux ne leur ressemble plus en rien.

Peut-être suis-tu l’une de ces personnes et peut-être qu’elle te fait complexer à cause de son incroyable beauté.

Et peut-être qu’elle est dans cette liste, et qu’elle n’a pas du tout le physique que tu crois.

Les influenceuses qui ne ressemblent pas à leurs photos

Je suis tombée sur la chaîne YouTube InfomOverload qui a publié une vidéo donnant un top de 10 des influenceuses Instagram dont le vrai physique est totalement différent de celui qu’elles exhibent sur leurs photos.

Une partie de moi se dit que ce n’est pas très bienveillant de les exposer comme ça.

Une autre partie de moi se dit que découvrir « la vérité » est néanmoins essentiel pour les jeunes personnes influençables qui penseraient que ces visages sont vrais.

C’est alors facile de commencer à complexer sans même s’en rendre compte à la vue de ces physiques inatteignables et irréalistes…. Cela peut parfois même mener des troubles du comportement alimentaire.

La majorité des photos vient des comptes Instagram @beauty.false et @celebface, sur lesquels tu trouveras encore plus de contenus de ce genre.

10. Les jumelles Clermont

Pour le coup, à part la chirurgie esthétique, je ne trouve pas la différence extrêmement choquante entre les photos retouchées des jumelles Clermont et celles qui ne le sont pas. Ça reste relativement mesuré.

9. Jelena Karleusastar et 8. Sweetie Juliana

Jelena Karleusastar et Sweetie Juliana sont adeptes du filtre flou, chéri par beaucoup et je mentirais si je disais que ne l’avais jamais utilisé. C’est un fond de teint gratuit appliqué en une seconde !

Le truc, c’est qu’à mon avis, plus tu essayes de cacher quelque chose avec des retouches, plus ça sautera aux yeux dans la vraie vie !

7. The Fashion Freak

Certes, cette personne a dû faire de la chirurgie esthétique, mais je pense que le plus gros de la différence réside en fait simplement dans son maquillage.

6. Tana Mongeau

Cette photo de Tana Mongeau est la preuve que tout le monde peut faire en sorte d’avoir un corps « parfait » pour Instagram.

D’ailleurs, je te renvoie sur un article qui parle de l’importance de la pose, et montre la différence que quelques secondes peuvent faire d’une photo à l’autre.

5. Giula Nati

Giuila Nati utilise surtout la retouche pour rajeunir son visage.

4. Sahar Tabar

Sahar Tabar a l’air d’avoir clairement fait beaucoup de chirurgie, mais peut-être au point de ressembler au zombie gris et squelettique de ses photos qui sont surtout une forme d’art.

Pour ça, elle a d’abord dit avoir fait 50 opérations de chirurgie esthétique, puis est revenue sur sa déclaration en assurant qu’elle utilisait surtout des prothèses et photoshop.

Ça reste difficile à savoir, puisqu’elle ne révèle jamais son vrai visage.

Iranienne, elle a malheureusement récemment été arrêtée pour « Blasphème » en raison du contenu jugé trop sombre qu’elle proposait.

3. James Charles

Pour moi, James Charles fait partie de ceux qui retouchent relativement subtilement (la plupart du temps). James Charles est un youtubeur et il apparaît à moult événements et dans les vidéos d’autrui.

Son vrai visage est régulièrement montré, et je ne trouve pas que la différence soit grande. Son point fort est surtout l’art du maquillage !

2. Anastasiya Kvito

Comme la présentatrice de la vidéo, j’avais déjà été amenée à voir circuler beaucoup d’avant/après de Anastasiya Kvitko.

La façon extrême avec laquelle elle retouche ses photos a beaucoup fait parler d’elle.

1. Elba Prescoli

En ce qui concerne Elba Prescoli, je ne sais pas si tu peux considérer cela comme de la retouche quand c’est vraiment une personne totalement différente qui apparait sur son profil Instagram !

Voilà, c’est la fin de ce top qui me rend perplexe. Depuis, la chaîne a sorti une deuxième partie.

Modifier ses photos fait complexer encore plus

Je trouve ça vraiment dommage de modifier son visage à ce point-là. Déjà parce que quand je vois la véritable tronche de ces personnes, je me dis automatiquement « Omg en fait elle a une tête bizarre » et je le regrette tout de suite car en fait, non.

C’est uniquement parce que je la compare à son visage irréel d’Instagram, qui réunit tous les stéréotypes de beauté imaginables.

Si ces personnes se montraient telles qu’elles sont, les gens s’habitueraient à voir toutes sortes de beauté !

Je ne dis pas que c’est évident de s’assumer, bien sur, mais de voir des changements si extrêmes m’attriste. Car moi même je tombe trop souvent dans le panneau.

C’est un peu comme quand des photos de paparazzis sortent et sont placardées sur des magazines à scandale, cherchant à susciter ce genre de réaction :

Oh mon dieu, machin chouette pas maquillée ! Wouha ça n’a rien à voir, elle est si bizarre/moche.

La photo est toujours prise de manière à ce que la personne soit le moins mise en valeur possible. Et c’est uniquement surprenant de la voir au naturel PAR RAPPORT au visage très maquillé qu’elle a l’habitude d’afficher.

Si on l’avait toujours connue comme ça, on l’aurait déjà trouvé belle. C’est de la comparaison que naît le choc, tu ne crois pas ?

J’ai l’impression que les personnes qui se retouchent à ce point risquent en fait de susciter plus de reproches et de critiques sur leur physique et ainsi de se créer plus de complexes… Je ne comprends guère.

Et toi, tu en penses quoi de ces influenceuses ? Qu’est-ce qui peut amener quelqu’un à modifier son visage de manière aussi abusive selon toi ?

À lire aussi : Voici le physique qu’il faut avoir pour faire partie du top 100 sur Instagram

Caroline Arénas

Caroline Arénas

Carotte est rédactrice Mode. Elle aime tout ce qui est les chiots, les graines et l'automne. C'est aussi elle qui écrit cette description à la troisième personne.

Tous ses articles

Commentaires

Nastasja

J'avoue que je n'aime pas de ce type de vidéos (ou de comptes Insta, etc), même si je peux comprendre que certaines personnes qui les font ne partent pas d'un mauvais sentiment (moquerie, body-shaming…) mais ont dans l'idée qu'elles vont agir de façon à aider les autres (montrer l'envers du décor, si je puis dire, afin d'aider les personnes complexées à moins souffrir).
Je les trouve problématiques parce que cela reste une forme de body-shaming : "regardez en vrai elle n'est pas vraiment "belle", elle a de l'acné / elle a des bourrelets / elle avait un gros nez avant sa rhinoplastie" etc.
Si la vidéo montrait des gens "pas dans les canons", par exemple "dames X Y et Z avant et après maquillage, admirez les différences grâce à la pâte à gueule", ce serait perçu comme une forme de méchanceté, à juste titre.
Ici, le contexte est certes différent, mais on n'est pas dans la tête des influenceuses et autres modèles qui camouflent leurs "défauts". Oui elles le font pour vendre, ce serait naïf de le nier, mais qui ne nous dit pas qu'elles ne souffrent pas de ce qu'elles perçoivent comme des défauts sur elles?
Les articles ou autres vidéos qui expliquent l'importance de l'angle, ou de la lumière, OK, mais là? "dénoncer" l'acné ou la "tête avant" de quelqu'un, ce n'est pas respectueux.

Peut-être que dire "ne complexe pas parce que ce n'est pas la réalité" fera peut-être du bien sur le coup à la personne complexée sur le coup (et encore, si elle voit dans une vidéo que son "défaut" est confirmé comme étant une "imperfection"... voilà quoi). Par contre, je ne suis pas sûre que ce sera efficace en profondeur, parce que cela traite un symptôme (complexer par rapport aux autres) et non le mal (on ne se plaît pas à soi).
Je suis d'accord sur le fait que les canons imposés sont irréalistes même pour les gens partant avec une base "parfaite", ne serait-ce que pour la texture de peau puisque tout le monde a au moins UNE cicatrice, MAIS que oui, certaines personnes sont """parfaites""" IRL (avec ou sans maquillage ou légères retouches de chirurgie) donc potentiellement complexantes si on tombe dessus. Dans ce cas de figure, la personne complexée, elle va faire quoi, le jour où elle va rencontrer des gens aussi """parfaits"""?

Je trouve que les initiatives encourageant au body-positivisme et à l'acceptation de soi sont probablement plus efficaces en profondeur et à long terme, puisqu'elles ont, de ce que j'ai compris, vocation à encourager différents types de beautés, différents types de corps et à promouvoir (à raison) l'idée que de toute façon, on ne vaut pas moins si on n'est pas dans les standards (corrigez-moi si je me trompe, ma connaissance du mouvement est imparfaite).

Pour en revenir à la chirurgie esthétique et autres modifications plus ou moins légères (sport, alimentation, produits de beauté, maquillage, soins en institut…), en effet, certaines personnes n'avoueront jamais y avoir recours. Il faut se demander pourquoi, après tout, ce sont des êtres humains avec toute la complexité que cela implique.
Elles peuvent être toxiques et prendre leur pied à faire complexer les autres certes. Ces cas existent. Mais ces personnes peuvent aussi être simplement malheureuses d'elles-mêmes malgré tout, c'est plus courant qu'on ne le croit: être plus ou moins "canon" ne garantit pas l'amour de soi. Ou juste, elles peuvent ne pas avoir envie de se "justifier" et cela reste leur droit sr un sujet aussi intime et personnel. Cela contribue à promouvoir une idée irréaliste de la beauté pour la plupart des gens, et je n'approuve pas forcément, mais il y en aura toujours :dunno: d'où le fait qu'apprendre à s'aimer est important (je ne suis pas en train de balancer une injonction à s'aimer, je partage juste mon avis sur ce que serait une solution pleinement efficace).

Enfin, il y a des gens qui assument tout à fait mais pour voir ce qu'on (les femmes) prenons dans la gueule quand nous assumons notre côté """superficiel""", porté sur notre apparence, cela ne donne pas envie de s'emmerder avec ça, je parle en connaissance de cause. J'assume mes 2 chirurgies, mes heures à faire du sport et ma passion pour les masques à l'argile et je n'ai pas de problème à les mentionner devant quelqu'un qui me fait un compliment (pour ne pas promouvoir les idées irréalistes plus que de raison), mais sinon, il faut supporter les remarques et mots dégradants type "pot de peinture", "poupée Barbie" (quand ce n'est pas "gonflable"), "faux seins / nez / cul etc", "faut être conne/ superficielle /oisive pour faire du sport en salle" et je vous en passe.
Du coup, je peux comprendre cette "bonne raison" de rester discrète là-dessus, surtout qu'exposées en ligne, les Instagrameuses et autres sont particulièrement exposées à des campagnes massives de cyber harcèlement (lequel peut, comme on le sait, prendre des proportions dramatiques: dépression, stress post-traumatique, suicide etc).
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!