Live now
Live now
Masquer
Deux mariés en pleine célébration
Règlement de comptes

Héloïse, 4 600 € mensuels à deux et un mariage à 15 000 € en préparation

Combien gagnez-vous par mois ? Comment dépensez-vous cet argent ? Qui paye quoi chez vous ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous nous attaquons dans notre nouvelle rubrique Règlement de comptes !

Parler d’argent, en France, c’est encore tabou. Pourtant, c’est un sujet passionnant — et par certains aspects, féministe ! Dans notre rubrique Règlement de comptes, des personnes viennent éplucher leur budget et nous parler de leur rapport à l’argent. Aujourd’hui, c’est Héloïse qui a accepté de nous ouvrir ses comptes.

  • Nom d’emprunt : Héloïse
  • Âge : 27 ans
  • Métier : un poste en CDI dans la communication, au sein d’une structure publique
  • Salaire mensuel : 2 375 € net après prélèvement à la source, sans compter sa prime et un 13e mois, et 1 800 € net pour son conjoint
  • Famille : son compagnon, avec qui elle va se marier bientôt, et un chat
  • Lieu de vie : un appartement en banlieue parisienne, qu’elle et son conjoint viennent d’acheter

Les revenus d’Héloïse et de son conjoint

Pour son travail dans la communication, Héloïse touche un salaire de 2 375 € par mois auquel s’ajoutent un treizième mois et une prime d’objectifs annuelle de 900 €. Lissées sur l’année, ces sommes équivalent à environ 2 650 € par mois. Un salaire qu’elle a atteint récemment en changeant d’emploi, et qui lui convient.

« J’estime aujourd’hui être satisfaite de mon salaire. Bien sûr, on aimerait toujours plus, mais je sais que je suis encore en début de carrière. Le 13e mois et la prime d’objectifs auxquels j’ai droit me permettent de mettre sereinement de côté. »

Son compagnon a lui aussi droit à un treizième mois pour son salaire de 1 800 € net, après prélèvement à la source, soit 1 950 € par mois.

Une fois mis en commun, leurs revenus s’élèvent donc à 4 600 € au total.

L’organisation financière du couple

Pour organiser leurs dépenses, depuis l’achat de leur appartement, Héloïse et son compagnon ont décidé de mettre leurs salaires en commun sur un compte partagé.

Plus pratique pour eux, ce mode de fonctionnement permet par ailleurs de lisser leur différence de revenus, qui a pu être source de frustrations pour le fiancé d’Héloïse.

« Au début de notre relation, nous n’avions pas vraiment le même niveau de vie, il était moins à l’aise financièrement. Lorsque nous avons emménagé ensemble dans notre premier appartement et que nous avions des comptes séparés, il tenait à ce que nous payions tout au même niveau (loyer, sorties, factures…) mais je sais qu’il était un peu frustré d’être plus limité que moi.

Les choses nous semblent tellement plus faciles depuis qu’on a nos comptes en commun ! On suit beaucoup plus facilement le budget, mon argent est son argent, et réciproquement. On se fait confiance et ça marche bien. »

Revenus mensuels d’Héloïse et son conjoint
Revenus mensuels d’Héloïse et son conjoint

L’impact d’un achat d’appartement

Comme souvent, le logement constitue le poste de dépenses du couple le plus élevé : il y a quelques mois, Héloïse et son compagnon ont acheté un appartement en région parisienne. Pour que celui-ci soit un lieu de vie à long terme, où ils pourront agrandir leur famille sans se soucier de l’espace, ils ont choisi un appartement de 85m2 avec trois chambres, qui possède aussi une grande terrasse.

Leurs mensualités, pour rembourser leur crédit immobilier, leur coûtent 1 470 € par mois.

« On a choisi cet appartement parce qu’il n’y avait aucuns travaux à y faire, on avait juste à poser nos valises ! Mais c’était une grosse décision, et beaucoup de stress : on est engagés sur 25 ans, à rembourser presque 1 500€ par mois sans les charges… »

Les charges en question couvrent le chauffage et l’eau, le gardiennage, et l’entretien des parties communes de l’immeuble pour 220 € par mois. En tout, leur logement leur coûte donc 1 690 € par mois, soit un peu plus du tiers du budget global du couple.

Héloïse l’explique, depuis cet achat, ils font un peu plus attention à leurs dépenses. Mais ce n’est pas seulement par pure volonté. C’est aussi que depuis qu’ils ont déménagé, leur mode de vie a changé ! Elle précise :

« Nos dépenses loisirs ont été très très réduites depuis qu’on a acheté : on a d’autres projets, on occupe notre temps différemment…

On est passé d’une proche banlieue parisienne très urbaine, avec une centre commercial à deux pas, à une zone plus calme et plus résidentielle. C’est ce qu’on voulait, puisqu’on aimerait y installer notre famille ! J’avais peur que la ville me manque, mais pas du tout.

Comme nos trajets maison-boulot sont plus longs, on a un peu moins de temps. Et puis, on sort moins qu’avant : on préfère profiter de notre chez-nous ! Notre appartement a une grande terrasse, autant y passer du temps plutôt que de payer un verre dans un bar. Les fast-food ou les restaurants sont un peu plus éloignés aussi, donc on cuisine plus : ce n’est pas plus mal… On a des habitudes de vieux (rires) ! »

Les dépenses d’Héloïse et de son compagnon

Sur la question des loisirs, Héloïse hésite : elle confie avoir du mal à quantifier leurs sorties, ou leurs plaisirs ponctuels. Après quelques calculs, elle estime ce poste de dépense à environ 350 € par mois.

Dans cette somme, elle comprend 200 € environ pour des sorties régulières : un restaurant, deux soirées dans un bar avec des amis par mois. Et puis, des dépenses plaisir plus rares, mais plus conséquentes.

« De temps en temps, on aime aller voir des événements sportifs : des matchs de foot, du tennis… On fait aussi des sorties dans des parcs d’attraction, ou des après-midi SPA. On le fait rarement, mais ce sont des sorties assez chères. Si on lisse ces dépenses à l’année, cela équivaut environ à 150 € par mois. On essaie de ne pas dépasser cette somme ! »

À cela s’ajoutent des week-ends en Europe, ou dans d’autres villes de France deux ou trois fois par an, pour lesquels ils piochent dans leur épargne et qui leur coûtent environ 200 € par mois si on les lisse à l’année.

Un plein de courses en hypermarché par semaine

Les courses représentent la deuxième plus grosse source de dépenses mensuelles du couple, avec 500 € par mois. Une somme qui leur permet de couvrir tous les repas de la semaine, puisqu’ils mangent peu à l’extérieur et apportent avec eux leur déjeuner au travail.

« Avant d’aller faire les courses, on se fait notre menu pour la semaine qui arrive, on prévoit la liste de ce qu’il faut acheter en conséquence, et on ne dévie pas.

Une fois par semaine, nous allons donc faire des courses en hypermarché. C’est proche de chez nous, peu coûteux, et chaque plein nous coûte entre 100 et 150€. On ne fait pas vraiment attention au bio, on fait surtout attention au prix, et à ce qu’on aime. »

Cette somme comprend aussi le coût des croquettes et de la litière pour leur chat.

Aux frais de courses s’ajoutent aussi 300 € de frais de transports récurrents. Dans cette somme, Héloïse compte leur abonnement aux transports en commun (150€ pour deux), mais aussi l’essence et les frais de péage pour aller en voiture voir leurs familles respectives, qui vivent dans d’autres villes de France.

Côté petites dépenses, pour les vêtements ou les achats personnels, Héloïse et son fiancé ont un budget fixe, qu’ils ne dépassent jamais : 100 € chacun par mois, soit 200 € de dépenses communes.

Enfin, leurs dernières dépenses fixes se répartissent entre leurs 1800€ d’impôts annuels (taxe foncière et taxe audiovisuelle), lissés sur l’année à 161 € par mois, et leurs factures courantes. Celles-ci comprennent 45 € d’électricité, 30 € d’abonnement pour Internet et 30 € pour leurs mobiles, 26 € pour des services de streaming divers, 30 € d’assurance habitation, et 30 € de mutuelle pour Héloïse, celle de son conjoint étant prise en charge par son employeur. L’assurance de la voiture d’Héloïse est prise en charge par ses parents.

Héloïse, 4 600 € mensuels à deux et un mariage à 15 000 € en préparation

Le rapport à l’argent d’Héloïse et son conjoint

Héloïse et son partenaire n’ont jamais été à découvert : leurs économies leurs permettent d’être sereins. Au quotidien, la jeune femme se décrit comme « mi dépensière, mi économe ».

« Je vais avoir tendance à dépenser pour les autres, car j’aime faire des cadeaux, mais je dépense moins pour moi. Du moins pas en vêtements ou petits objets.
J’ai par contre plus de mal à me limiter dans les achats pour l’appartement : si j’ai une idée en tête, il va être difficile de me la retirer. C’est par période et surtout selon les projets !
»

Héloïse et son compagnon sont issus de milieux relativement différents. En effet, là où la jeune femme vient d’une famille où l’argent n’a jamais été un problème, son partenaire vient d’une famille où la question était plus délicate.

Cet historique a joué dans leurs rapports respectifs à l’argent, comme le détaille Héloïse :

« Mes parents sont loin d’être riches, mais gagnent convenablement leur vie (on a pu voyager, ils m’ont aidé pour mes études…). Pour mon conjoint, c’était un peu différent, il n’y avait que sa mère, c’était plus limité.

Il est très important pour lui que l’on arrive à vivre sans trop se soucier des factures, et que nous puissions offrir le meilleur à nos enfants plus tard. Depuis que nous avons tous les deux changé de travail, et que nos salaires ont augmenté en conséquence, je pense qu’il est un peu plus rassuré : il sait qu’on s’en sort bien.

Il est très indépendant sur les questions financières. Lorsque quelqu’un veut nous payer quelque chose, il refuse. Il veut montrer qu’on s’en sort seuls. »

Pour son fiancé, il était donc capital qu’ils financent par eux-mêmes leur gros projet du moment : leur mariage.

Un budget mariage à 15 000 €

Fiancés depuis juillet 2020, Héloïse et son partenaire se sont fixé pour objectif d’économiser au moins 500 € par mois, sans compter leurs primes, afin d’atteindre un budget de 15 000 € pour leur mariage qui aura lieu en 2022.

Biens partis pour l’instant, leur budget est déjà bien établi :

« On a un livret d’épargne qui ne sert qu’à notre budget mariage, et sur lequel nous économisons entre 500 et 800 € par mois. Cela fait bientôt un an et demi que nous nous y préparons.

On a la chance de ne payer ni ma robe, ni son costume, parce que nos parents tiennent à nous les offrir. Le lieu et la nourriture devraient nous coûter environ 7 000 €. À cela s’ajoutent une photographe à 1 200 €, les alliances à 1 000 €, le DJ, la déco, l’alcool… Même en regardant les prix, tout ça monte très vite ! Mais on essaie de faire la part des choses. Certes, on a envie de se faire plaisir et de faire plaisir à nos proches, mais ça reste un budget pour une seule soirée : il ne faut pas abuser !  »

Elle raconte avoir hâte d’avoir mis de côté l’argent du mariage, pour « pouvoir passer à autre chose ».

« Economiser un an pour une soirée, c’est un peu frustrant. On a envie d’avancer : on a pour projet d’acheter une nouvelle voiture, de pouvoir faire de gros achats de meubles, de partir en vacances… Et surtout, d’économiser pour un bébé !  »

Merci à Héloïse de nous avoir ouvert ses comptes !

Participez à la rubrique !

Pour participer à la rubrique, écrivez-nous à l’adresse : daronne[at]madmoizelle.com en indiquant en objet « Règlement de comptes » et en vous présentant en quelques lignes.

Si jamais vous souhaitez commenter cet article, rappelez-vous qu’une vraie personne est susceptible de vous lire, merci donc de faire preuve de bienveillance et d’éviter les jugements.

Crédit photo : Chris Dickens / Unsplash

Témoignez sur Madmoizelle !
Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

Les Commentaires
9

Avatar de Mymy Haegel
11 octobre 2021 à 07h04
Mymy Haegel
@celine56 Ça tombe bien, c'est chaque jeudi
0
Voir les 9 commentaires

Plus de contenus Règlement de comptes

Règlement de comptes
couple devant une grande

Lucile, aide soignante, 3 100€ par mois à deux : « Je calcule tout, tout le temps »

Aïda Djoupa

14 oct 2021

2
Règlement de comptes
femme portant un sac

Framboise, 1.360€ par mois : « Je me considère comme riche »

Aïda Djoupa

30 sep 2021

15
Règlement de comptes
infirmiere-vert

Noëlie, infirmière à 1950€ par mois, se prépare à « une importante baisse de revenus »

Clémence Boyer

23 sep 2021

Règlement de comptes
un couple de femmes
Sponsorisé

Mathilde, 2 027€ par mois et 2 000€ de budget Disneyland par an

Aïda Djoupa

16 sep 2021

11
Règlement de comptes
reglement-comptes-marie-verticale

Marie, 8 175 € par mois, issue d’une famille « où l’argent manquait sans cesse »

Règlement de comptes
Untitled design (7)

Zohra, 774€/mois, trois comptes en banque : « J’ai inventé ma propre méthode de gestion de l’argent »

Aïda Djoupa

02 sep 2021

12
Règlement de comptes
reglement-de-comptes-iscambe-verticale

Iscambe, maman solo et « control-freak de l’argent », réussit à épargner 40% de ses revenus

Clémence Boyer

26 août 2021

31
Règlement de comptes
monnaie-ver

Léa, 580€/mois en service civique : « Je gère mon budget au millimètre »

Clémence Boyer

19 août 2021

4
Règlement de comptes
Deux femmes en terrasse avec une biere

Gabrielle, 2450€ par mois : « Je tiens mes comptes depuis mes 12 ans »

Aïda Djoupa

05 août 2021

9
Règlement de comptes
Couple qui campe avec un van

Amélie, 1680€ par mois en région rurale : « J’épargne entre 600 et 1000€ mensuellement »

Aïda Djoupa

29 juil 2021

33

Témoignages

1 2 3 4 5 6 7 8 9