5 femmes qui auraient dû être nommées aux Oscars 2020

Alix n'est pas toujours d'accord avec les choix de l'Académie. Alors le temps d'un article, elle devient sélectionneuse officielle de ses propres Oscars.

5 femmes qui auraient dû être nommées aux Oscars 2020


Ma réaction en découvrant les nominations aux Oscars 2020 fut ambivalente.

D’abord, j’étais heureuse et fière de voir Les Misérables de Ladj Ly représenter la France, puis j’ai été déçue, une année de plus, du manque de diversité, et choquée de l’absence des femmes dans la sélection.

Qu’à cela ne tienne, je ferai ma propre sélection de femmes que je verrais bien en lice pour les statuettes dorées !

Plus de réalisatrices aux Oscars 2020 !

L’absence des femmes dans la catégorie Meilleur Réalisateur est sûrement la nouvelle qui m’a le plus chagrinée.

Depuis la création des Oscars, seules 5 femmes ont été nommées dans cette catégorie : Jane Campion, Sofia Coppola, Greta Gerwig, Lina Wertmüller et Kathryn Bigelow.

Seule la dernière citée a remporté la statuette en 2010, pour son film Démineurs.

Lulu Wang, nommée Meilleure Réalisatrice dans mon cœur

Si tu veux mon avis, le grand oublié de cette sélection des Oscars 2020 est L’Adieu (The Farewell).

Je te l’avais déjà détaillé dans ma critique du film, Lulu Wang a été une véritable révélation pour moi.

Elle peint dans L’Adieu un portrait novateur de la famille chinoise, touchant et drôle, trouvant son équilibre entre tradition et modernité.

Si j’avais un bulletin de vote, j’y aurais inscrit en lettres de feu LULU WANG, lectrice.

Greta Gerwig, Meilleure Réalisatrice

Philippine prend la parole et nomme Greta Gerwig dans la catégorie Meilleure Réalisatrice.

Pour moi, Greta Gerwig aurait complètement pu être nommée dans la catégorie Meilleur Réalisatrice avec son film Les Quatre filles du Docteur March.

D’abord parce qu’elle s’est attaquée à un véritable classique avec une justesse incroyable qui lui aurait largement valu d’être salué pour son travail.

Ensuite, parce qu’elle a prouvé par le passé son talent de réalisatrice avec Lady Bird !

Heureusement, les actrices de Greta Gerwig ont récolté de jolies nominations pour leurs rôles dans son film.

Laure de Clermont-Tonnerre nommée Meilleure Réalisatrice dans mes Oscars

J’ai rencontré Laure de Clermont-Tonnerre plus tôt cette année à l’occasion de la sortie de son film franco-américain Nevada.

Et crois-moi, même si elle ne figurait pas parmi les favorites dans la course aux statuettes, elle mérite largement sa place dans mes nominations personnelles.

Avec Nevada, elle réalise un premier long-métrage poignant et visuellement somptueux. Ce faisant, elle se positionne avec aisance à la tête des univers très masculins du cheval et du cinéma.

Laure de Clermont-Tonnerre s’illustre aussi en dirigeant brillamment ses acteurs principaux, Matthias Schoenaerts et Bruce Dern, deux monstres du cinéma multi-récompensés.

Alors, que demander de plus ?

Mes nommées aux Oscars : plus de diversité

Heureusement, il existe les catégories Meilleure Actrice et Meilleure Actrice dans un second rôle dans les Oscars, qui oblige l’Académie à aller chercher des femmes qui pourraient repartir avec une statuette.

Cependant, la diversité n’est pas le fort de l’Académie.

Sur les 10 femmes nommées dans les deux catégories, seule Cynthia Erivo n’est pas caucasienne.

Si l’Académie galère à dénicher de nouvelles actrices non-blanches, qu’ils m’appellent ! Car crois-moi lectrice, ce ne sont pas les talents qui manquent.

Lupita N’Yongo dans la catégorie Meilleure Actrice

Kalindi défend le talent de Lupita Nyong’o :

« Si j’avais la chance de siéger à l’Académie des Oscars aux côtés des gens les plus stylax du cinéma, nommer plus de femmes serait ma priorité absolue.

Parmi celles que j’aimerais voir concourir pour l’obtention d’une statuette, il y a Lupita Nyong’o, qui illumine le grand écran depuis 2013, année lors de laquelle elle est apparue dans 12 Years a Slave.

En 2019, l’actrice de 36 ans s’est distinguée dans Us, le nouveau film de Jordan Peele, par son jeu impressionnant, qui a su séduire le grand public comme les professionnels les plus pointus.

Pour sa prestation lumineuse et inquiétante à la fois, Lupita aurait bien mérité sa nomination à l’Oscar de la meilleure actrice. »

Awkwafina, ma star aux Oscars

Kalindi t’a écrit un article sur la star montante qu’est Awkwafina.

Dans L’Adieu de Lulu Wang, sa prestation mérite amplement sa nomination dans la catégorie Meilleure Actrice de mes Oscars personnels.

Elle m’a tantôt fait rire, tantôt émue aux larmes avec son jeu juste, en anglais ou en mandarin.

Elle forme avec Zhao Shuzhen, l’interprète de sa grand-mère, un duo formidable.

D’ailleurs, je nomme Zhao Shuzhen dans la catégorie Meilleure Actrice dans un second rôle. 

Eh ouais, je fais ce que je veux, ce sont mes Oscars !

Les femmes aux commandes, un rêve à portée de main

Chère lectrice, je te conseille d’aller voir le film Tout peut changer, qui sortira le 19 février au cinéma, qui montre qu’il est tout à fait possible de changer les choses.

Le constat fait par Geena Davis et les femmes d’Hollywood est douloureux, pourtant, si les hommes en supériorité numérique dans l’industrie cinématographique prennent position, comme le dit si bien Meryl Streep, les choses peuvent changer.

Preuve en est dans ce documentaire, qui présente le PDG d’un grand studio hollywoodien décidant tout simplement d’appliquer la parité. Spoiler alert : c’était pas si compliqué.

J’entends souvent :

« Les femmes ne peuvent pas être nommées aux Oscars parce qu’elles sont des femmes, il faut qu’elles aient fait de bons films. »

« Peut-être que les femmes ne sont simplement pas aussi douées que les hommes. »

Ce genre d’excuse pourrait simplement disparaître si la chance était laissée aux femmes.

Le problème ne vient pas du fait qu’elles ne sont pas douées, mais bien qu’elles n’ont pas l’opportunité de le montrer car les hommes ne leur font pas confiance à l’embauche.

Pour changer les choses, il faut prendre des mesures, et non attendre que ça se fasse tout seul, que ce soit pour la parité hommes/femmes, ou la diversité ethnique.

Allez, à vous les studios !

Et toi, douce lectrice, quelles femmes du cinéma aurais-tu voulu voir nommées pour les Oscars 2020 ? Dis-moi tout en commentaires !

À lire aussi : Comment sont choisis les nommés aux Oscars ?

Alix Martino

Alix Martino

Alix Martino, à dire sur l'air de Paris Latino, est chargée des podcasts chez madmoiZelle. Elle aime principalement le cinéma et Lidl.

Tous ses articles

Commentaires

grenouilleau

Pour Laure de Clermont-Tonnerre, on pense du bien ou pas de son activité, mais je trouve qu'elle est un bon exemple de "comment les riches se maintiennent au pouvoir depuis des générations".
Si on regarde la fiche wikipédia, cette femme est la fille d'un producteur français de cinéma, et sa famille conserve des postes de pouvoir en cercle fermé depuis le XIe siècle en France.

Pour moi c'est une info importante, quand je vais voir un film : d'où vient la personne qui fait le film, c'est quoi la voix qu'on entend dans l’œuvre. La voix d'une prolo ? La voix d'une grande bourgeoise ? La voix d'une représentante de quelle classe sociale ? Parce qu'un film n'est pas neutre, c'est un outil pour orienter l'opinion, même la moindre rom-com.

edit : et je précise, ce n'est pas une critique des goûts de la journaliste qui a fait l'article :). Simplement une précision à mon avis indispensable pour comprendre le travail de cette représentante de la maison Clermont-Tonnerre, dont une autre représentante a bossé au Figaro (journal de droite tradi réac).

edit : orthographe
 
Dernière édition :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!