Live now
Live now
Masquer
[Site web] Visuel horizontal Édito (26)
Actualités France

En grève depuis 55 jours, des salariés de Louvre Hotels luttent pour leurs droits

Des employés de Louvre Hotels sont en grève depuis 55 jours. Parmi eux, une majorité de femmes qui luttent contre des conditions de travail et de rémunération précaires qui mettent leur santé en péril.

Leurs banderoles dénoncent une « maltraitance salariale » ou encore un « non-respect des conditions de travail ». Selon la CGT, 24 salariés du groupe Louvre Hotels, dont une majorité de femmes, sont actuellement en grève, présents six jours sur sept devant l’hôtel Campanile de Suresnes depuis le 26 mai.

Une grève de 55 jours

Le groupe, qui appartient au géant chinois Jin Jiang, compte parmi les multinationales les plus puissantes de l’hôtellerie. La grève rassemble trois établissements de Louvre Hotels : le Campanile de Suresenes, de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) et le Golden Tulip Villa Massalia à Marseille.

Depuis 55 jours, les 24 salariés grévistes luttent pour obtenir une augmentation immédiate de 300 €, une prime d’ancienneté et une généralisation de la prime de nuit. Alors que l’inflation ne cesse d’augmenter, « les salariés du groupe Louvre n’arrivent plus à boucler leurs fins de mois », peut-on lire sur le site de la CGT des hôtels.

Des conditions de rémunération et de travail alarmantes

Ce mardi 19 juillet, les grévistes des trois hôtels se sont rassemblés devant le Campanile La Villette à Paris pour exprimer leur solidarité dans cette lutte commune. Parmi elles, on compte une majorité de femmes, employées comme lingères, gouvernantes ou femmes de chambre.

Rachel Kéké, députée Nupes, ancienne gouvernante et gréviste de l’hôtel Ibis Batignolles était notamment présente pour témoigner son soutien.

Le Monde a rapporté le témoignage de plusieurs femmes, mettant en lumière des conditions de travail et de rémunération alarmantes mettant leur santé en péril. Une employée de l’hôtel Campanile de Gennevilliers explique :

« Certaines salariées qui souffrent du dos ne prennent pas leur arrêt maladie, car souvent les indemnités journalières sont payées avec quinze jours ou un mois de retard»

« Il y a quatre ans, en tirant les gros sacs de serviettes sales, je me suis fait une déchirure musculaire à la hanche. Le médecin m’avait proposé un arrêt, que j’ai refusé. Je m’arrête seulement lorsque je souffre trop. » 

Une gréviste salariée de l’hôtel Campanile de Gennevilliers.

Ce rassemblement était aussi une occasion de soutenir financièrement les grévistes pour compenser leur perte de revenus. « On perd de l’argent, mais ça nous fait reposer le dos », a plaisanté l’une des femmes de chambre dans les colonnes du Monde.

Interrogée par le quotidien, la direction de Louvre Hotels évoque « une grève minoritaire » à l’échelle d’un groupe qui compte près de 200 établissements et n’apporte pas pour l’heure de réponse à ces revendications.

hotel Ashwini Chaudhary(Monty)
© Ashwini Chaudharty (Monty) / Unsplash

À lire aussi : Victoire ! Les grévistes de l’hôtel Ibis Batignolles ont gagné après 22 mois de grève

Crédit de l’image à la Une : © Tito Texidor III / Unsplash


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualités France

Jonathan Daval dans une série documentaire de BFM TV // Source : Capture d'écran YouTube
Société

Condamné pour meurtre, Jonathann Daval porte plainte en diffamation contre son ex-belle famille

4
Pancarte de manifestation "pas ton corps, pas tes choix"
Actualités France

IVG : le Sénat « pas défavorable » à son inscription dans la Constitution

1
La mairie de Paris fait fermer le site Internet du groupuscule anti-IVG « Les Survivants » // Source : Capture d'écran twitter
Actualités France

La mairie de Paris fait fermer le site Internet du groupuscule anti-IVG « Les Survivants »

Une vendeuse en train de vendre un haut blanc en dentelle à une cliente dans une boutique de vêtements // Source : filadendron de Getty Images Signature
Actualité mode

« Les vendeuses dans l’habillement sont déshumanisées » : interview d’une syndicaliste sur l’effondrement de la mode milieu de gamme

1
Rokhaya Diallo  // Source : Capture écran YouTube
Société

Le « harcèlement » subit par Rokhaya Diallo depuis des années inquiète l’ONU

4
Le comédien Philippe Caubère mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineures // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités France

Le comédien Philippe Caubère mis en examen pour viols et agressions sexuelles sur mineures

Gwenola Ricordeau // Source : Jessica Bartlett
Société

Gwenola Ricordeau : « Le féminisme dominant reste foncièrement carcéral »

28
« Elle est feuj » Mediapart révèle des images de violences policières « sexistes et antisémites »  // Source : Capture d'écran vidéo Mediapart
Actualités France

« Elle est feuj » : Mediapart révèle des images de violences policières « sexistes et antisémites » 

2
Rocky 6 sera joué du 31 janvier au 4 février 2024 au Lavoir Moderne Parisien // Source : Madeleine Delaunay
Culture

« Pour sortir l’intersexuation du seul champ de l’intime, j’ai écrit la pièce de théâtre Rocky 6 » : Alice Etienne

La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra sur le plateau de RTL // Source : Capture d'écran Youtube
Actualités France

Amélie Oudéa-Castéra aurait fait la promotion d’une école privée hors contrat, selon Mediapart

La société s'écrit au féminin