La « douche anti-SDF » et autres dispositifs dénoncés par la Fondation Abbé Pierre

Un jet d'eau visant à rejeter les personnes sans-abri d'un parking fait scandale, à l'heure où les « innovations » empêchant les SDF de s'installer dans l'espace public se multiplient.

La « douche anti-SDF » et autres dispositifs dénoncés par la Fondation Abbé Pierre

Des accoudoirs empêchant de s’allonger sur les bancs, des piques sur les surfaces planes devant les commerces, des barreaux obstruant les rebords de vitrines…

Ce ne sont que quelques exemples d’« urbanisme anti-SDF », des « innovations » souvent décriées visant à empêcher les personnes sans-abri de s’installer durablement dans un lieu public.

En rendant un endroit inconfortable, ces éléments éloignent les gens sans domicile qui se retrouvent incapables de se reposer et doivent trouver un nouveau refuge.

J’en ai vu un nouvel exemple très récemment, lorsque des grilles ont été posées sur des renfoncements entourant la supérette près des locaux de madmoiZelle. Un groupe d’hommes sans domicile y dormaient presque chaque nuit.

À l’orée de l’hiver, ce lieu a été rendu inconfortable. Et ce n’est qu’un exemple…

À lire aussi : La réponse des SDF « français » aux intolérants qui pensent soudain à eux

La « douche anti-SDF » qui fait scandale

C’est Le Parisien qui alerte sur la présence d’une « douche anti-SDF » dénoncée par la Fondation Abbé Pierre.

Ce dispositif a été mis en place à l’orée d’un parking, car certains riverains ne supportaient plus la présence de plusieurs sans-abri qui urinaient fréquemment à cet endroit, et parfois se montraient violents.

Quand une personne s’approche de l’entrée du parking sans être munie d’un badge d’accès, un jet d’eau se déclenche et arrose ses chaussures ainsi que le bas de son pantalon.

Un employé de la société qui possède le parking argue que « mouiller quelqu’un ce n’est pas bien méchant ».

Mais quand on n’a pas d’endroit où se sécher, se réchauffer ? Quand on doit passer une nuit dehors, les pieds trempés, par zéro degré ?

Le journal note, de plus, que ce parking situé dans le très huppé 1er arrondissement se trouve en face de l’immeuble ayant hébergé les premiers groupes Emmaüs…

À lire aussi : Des pics « anti-SDF » transformés en lits à Londres

Contre l’« urbanisme anti-SDF », la Fondation Abbé Pierre se mobilise

La Fondation Abbé Pierre a lancé ce 6 décembre une campagne contre le mal-logement, adossée au hashtag #SoyonsHumains. Le slogan ?

 Au lieu d’empêcher les SDF de dormir ici, offrons-leur un logement décent ailleurs.

La Fondation encourage la population à partager sur les réseaux une photo d’un dispositif « anti-SDF » avec le hashtag #SoyonsHumains, et explique :

Si le cliché est géolocalisé, le lieu sera répertorié sur le site Soyons Humains pour donner à voir et dénoncer l’ampleur du phénomène.

Il s’agit d’en mesurer la dimension, mais également de prendre conscience de la manière dont on considère les plus précaires dans notre pays.

Pour en savoir plus sur les solutions proposées par la Fondation Abbé Pierre, vous pouvez consulter l’appel Sans-domicile : Objectif Zéro présenté aux candidats et candidates à la présidentielle en avril 2017.

Pour agir à votre échelle, vous pouvez devenir bénévole, aider pendant les maraudes, consulter Comment aider une personne sans-abri ?, donner à des associations comme La Rue Avec Elles qui aide spécifiquement les femmes sans domicile…

Chaque geste compte pour les personnes à la rue.

À lire aussi : Les femmes SDF risquent d’être agressées quotidiennement… Et tout le monde s’en fout

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Suomi

Autre dispositif que j'ai découvert car je vais travailler très tôt et passe devant le mcdo la gare à 6h : la nuit, à cet endroit, la gare diffuse de la musique très forte, c'est insupportable, ça agresse les oreilles. Ça cesse vers 6h30, il paraît que c'est pour empêcher les sdf de dormir. Je ne sais pas si c'est vrai, mais si ça ne l'est pas, pourquoi diffuser cette musique horrible en pleine nuit ? Bref, j'ai trouvé le procédé assez immonde.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!