Comment faire la différence entre un déodorant et un anti-transpirant ?

Largement utilisés pour gérer la transpiration, le déodorant et l'anti-transpirant ont des actions différentes et il est important de savoir les différencier.

déodorant ou anti-transpirant

Tu veux en finir avec les auréoles et le doux fumet de ta transpiration car c’est pas le style de fun que tu souhaites passer autour de toi ?

Cependant au moment de choisir ton produit d’hygiène pour gérer la transpiration tu hésites entre déodorant et anti-transpirant. Surtout que tu n’es pas sûre de connaître la différence…

Comment reconnaître un déodorant ?

Le déodorant est un produit d’hygiène qui masque les odeurs à l’aide de parfum, d’huiles essentielles ou d’alcool qui va empêcher la prolifération des bactéries responsables de la puanteur.

Il peut aussi absorber l’humidité à l’aide de poudres minérales. Par exemple de nombreux déodorants utilisent les actifs de la pierre d’alun. Pour info l’alun est un sel d’aluminium naturel.

Interrogée par marieclaire.fr, l’experte en Recherche d’ingrédients cosmétiques chez Aroma-Zone, Emilie Jolibois indique que les sulfates d’aluminium de la pierre d’alun ne pénètrent pas la peau.

Le danger d’une assimilation par l’organisme est donc quasi inexistant.

Comment reconnaître un anti-transpirant ?

L’anti-transpirant, aussi appelé anti-perspirant, réunit les actions du déodorant mais va également boucher les glandes sudoripares qui sécrètent la sueur. Pour cela des sels d’aluminium sont inclus dans sa composition.

Pour reconnaître un anti-transpirant, il faut donc se tourner vers l’étiquette de composition.

Si tu y trouves un des composants suivants : aluminium chloryde, aluminium chlorohydrate, aluminium chlorydrex, aluminium zirconium, aluminium chlorydrex ou aluminium sesquichlorydrate; c’est un anti-transpirant.

L’anti-transpirant est-il dangereux pour la santé ?

L’anti-transpirant contient des sels d’aluminium qui sont liés dans l’opinion publique au cancer du sein, depuis une dizaine d’année. Il ont d’ailleurs fait l’objet d’études pour affirmer ou infirmer leur nocuité.

Le Pr. André-Pascal Sappino et le Dr. Stefano Mandriota ont publié une étude en 2016 au Bulletin du Cancer prouvant que les sels d’aluminium peuvent provoquer des cancers sur les souris.

À ce jour, aucune étude réalisée sur les êtres humains ne prouve la nocuité des sels d’aluminium.

L’hypothèse d’un risque sûr pour l’être humain n’est en tout cas soutenue ni par l’ANSM (l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) ni par le Scientific Committee on Consumer Safety (SCCS) rattaché à la Commission Européenne selon Le Figaro.

Certaines scientifiques prônent néanmoins le principe de précaution et utiliser ou pas un anti-transpirant est donc un choix personnel.

Tu en sais maintenant suffisamment pour décrypter les étiquettes et choisir le produit qui correspond le mieux à tes besoins !

À lire aussi : La transpiration, ton univers impitoyable (et humide)

Commentaires

JoeRabbit

@Sillysally Il y a aussi l'appli Cosmethics qui fonctionne de la même manière !
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!