Plan de déconfinement : l’essentiel du discours du gouvernement

Comment va se dérouler le déconfinement qui débute le 11 mai ? Le gouvernement a donné de nouveaux éléments de réponse.

Plan de déconfinement : l’essentiel du discours du gouvernement

Une nouvelle conférence du presse du gouvernement vient de se tenir, ce jeudi 7 mai, pour annoncer les détails du plan de déconfinement, sur lequel tu peux retrouver toutes les infos dans cet article.

Je t’explique ce qu’il faut en retenir !

Le gouvernement donne son feu vert pour un déconfinement progressif

La conférence de presse a commencé avec une bonne nouvelle : un « déconfinement progressif » pourra bel et bien se tenir à partir du 11 mai.

Le Premier ministre Edouard Philippe a en effet son vert, en évoquant cependant l’importance de conserver un « équilibre » entre la reprise de la vie sociale, économique ou encore scolaire, et les précautions pour empêcher l’épidémie de repartir.

Un déconfinement pour l’ensemble de la population

Contrairement à ce qui avait été annoncé pendant le discours d’Edouard Philippe devant le Sénat le 28 avril, le déconfinement concernera tout le monde.

Les personnes vulnérables (de par leur âge ou de motifs de santé) n’auront pas pour obligation de rester confinées.

Cependant, le Premier ministre les a exhorté à continuer à observer des règles de prudence très strictes « qui ressemblent à celles des deux derniers mois », pour leur protection et celle des autres.

Un plan de déconfinement différent selon les départements

Une des nouveautés dévoilées par le gouvernement est la carte finale des départements, classés en vert ou en rouge selon trois indicateurs :

  • La circulation active du coronavirus
  • La tension hospitalière, soit la capacité en réanimation
  • La capacité en tests virologiques

La France se retrouve ainsi « divisée en deux », selon les dires du Premier ministre.

Les départements verts, s’ils le restent dans les 3 semaines à venir, seront prêts pour une nouvelle étape avec la réouverture des cafés, des restaurants et des lycées.

Dans les départements rouges, le déconfinement se fera pour l’instant sans réouverture des collèges, ni des parcs et des jardins.

©Ministère de la Santé

Deux départements font néanmoins l’objet d’un traitement particulier :

  • Mayotte, qui connaît un faible nombre de cas mais qui augmente fortement : le déconfinement y est retardé.
  • L’Ile-de-France, qui connaît une baisse des contaminations mais dont le nombre de cas reste élevé, et qui fera l’objet d’une vigilance particulière.

Coronavirus en France : les tests et les masques

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que la France se trouvait en capacité de dépistage suffisante.

Si tu as des symptômes de coronavirus, il est nécessaire que tu appelles ton médecin afin de réaliser un test et de t’isoler si besoin. L’Assurance Maladie prend en charge en totalité la réalisation des tests.

Pour ce qui est des masques, Edouard Philippe a fait savoir qu’une enveloppe de 5 millions de masques serait distribuée chaque semaine par l’État « pour que les plus vulnérables puissent disposer de masques gratuits ».

Certains masques pourront être distribués gratuitement, d’autres achetés, et le gouvernement a « limité le prix des masques chirurgicaux », selon le Premier ministre.

Les modalités des retours en cours précisées par les détails du plan de déconfinement

Le gouvernement n’a pas bougé sur ce point-là : les lycées pourront peut-être rouvrir début juin, mais cela dépendra de l’évolution de la situation sanitaire, et sera décidé à la fin du mois de mai.

Si tu es au collège, ton établissement pourra rouvrir à partir du 18 mai s’il se situe dans un des départements verts.

Dès la semaine prochaine, entre 80 et 85% des écoles maternelles et élémentaires devraient rouvrir leurs portes, selon le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer, signant le retour en cours d’un million d’élèves.

Le ministre a réaffirmé la préoccupation sociale qui anime cette décision : le but est de lutter contre le décrochage scolaire, car tous les enfants ne bénéficient pas de « la même école à la maison ».

Les parents peuvent toujours refuser de remettre leurs enfants à l’école et de continuer l’école à distance.

Déconfinement et transports

La ministre des Transports Muriel Pénicaud a expliqué que les transports en commun allaient reprendre à minimum 50% de leurs capacités à partir du 11 mai, avec des mesures particulières.

Certaines stations pourront en effet rester fermées et la ministre a demandé d’étaler les horaires de travail pour éviter une ruée de monde aux heures de pointe.

La ministre souhaite aussi limiter le nombre de voitures sur les routes avec les conséquences d’embouteillages et de pollutions que cela implique, et a encouragé à des modes de transports alternatifs comme le vélo.

Pour ce qui est des trains et des avions, leur offre restera volontairement limitée.

Les réservations seront obligatoires, seuls 50% des sièges seront utilisés dans les trains, les masques seront obligatoires, des distributeurs de gel hydroalcoolique seront installés.

En règle générale, tous les transports seront désinfectés « au moins une fois par jour », selon Muriel Pénicaud.

Je te rappelle que les déplacements à plus de 100km hors de ton département restent interdits, sauf motif familial ou professionnel impérieux.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a annoncé la mise en place prochaine d’une attestation spéciale pour ces types de déplacements, qui sera disponible en version papier ou numérique.

Le ministre a mis en garde : le non-respect des consignes comme le port du masque dans les transports ou des déplacements de plus de 100km sans motif valable entraînera une amende de 135€.

Des contrôles seront effectués sur les axes routiers et dans les gares.

La réouverture des commerces pendant le déconfinement

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a confirmé que la quasi-totalité des commerces rouvraient le 11 mai : centres commerciaux, salons de coiffure, commerces d’habillement, fleuristes, libraires…

Certains lieux culturels de proximité pourront être rouverts s’ils ne provoquent pas un trop grand afflux de monde, comme certaines salles de théâtres, certains musées et certaines médiathèques.

Cependant, les centres commerciaux d’une surface supérieure à 40 000m² ne pourront pas rouvrir en Ile-de-France. Les « lieux de convivialité » tels que les restaurants, bars et café non plus, pas plus que les salles de sport.

Les plages et les centres nautiques resteront eux aussi fermés.

Le ministre de l’Economie espère une reprise de l’activité économique « quasi-complète » d’ici la fin du mois.

Le succès du déconfinement repose sur la responsabilité collective

Pour clore la conférence de presse, Édouard Philippe a rappelé que le 11 mai ne signait pas le retour pur et dur à une « vie normale », et que le succès de la maîtrise de l’épidémie reposait sur une « discipline et une responsabilité collective ».

Le déconfinement ne doit pas être la « marque du relâchement de notre vigilance », selon le Premier ministre. En bref : continue à faire bien attention aux règles de distanciation sociale et aux gestes barrières !

Dans 3 semaines, le gouvernement évaluera si le déconfinement a été réussi, et dans ce cas, une deuxième phase de déconfinement sera enclenchée. Autrement, Edouard Philippe a prévenu :

Nous en tirerons les conséquences et nous adapterons.

Sur ce, je te souhaite une bonne fin de confinement, chère lectrice, et du courage pour la suite des efforts qui nous attendent pour endiguer cette épidémie ! ♥

À lire aussi : Le Premier ministre annonce de nouvelles aides pour les étudiants et jeunes précaires

Faustine M

Faustine M


Tous ses articles

Commentaires

TennanTen

Quand je vois le nombre de gens que ce soit dans les médias, sur YouTube, sur les réseaux sociaux et dans la rue qui portent leur masque à l'arrache. Je serais pas surprise d'une seconde vague. :facepalm:
Le masque doit recouvrir le nez et la bouche et ne doit pas être touché une fois mit. Sérieux, les gens soit le mettent à l'envers, soit recouvrent que la bouche, soit le laissent dans le cou ou sur le menton ou le tripotent sans arrêt. Et les gants sont inutiles. Les gens touchent tout avec.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!