Live now
Live now
Masquer
En Iran, des fillettes ont été empoisonnées à l'école // Source : Unsplash / MChe Lee
Actualités mondiales

Des élèves iraniennes empoisonnées pour contraindre leurs écoles à fermer

En Iran, la croisade contre la liberté des femmes n’épargne pas non plus les fillettes. Récemment, des élèves de primaire ont été empoisonnées pour que les écoles de filles ferment leurs portes. Des agressions gynophobes tièdement réprouvées par le régime.

L’éducation, et encore plus celle des filles, est une menace pour l’obscurantisme. Depuis le début du mois de novembre, des centaines d’élèves âgées d’une dizaine d’années originaires de la ville de Qom sont victimes d’empoisonnements intentionnels par les voies respiratoires. Prises de nausées, malaises et maux de gorge, certaines ont été hospitalisées. Face à l’ampleur du phénomène, les parents des victimes se sont réunis le 14 février dernier pour exiger l’ouverture d’une enquête et recevoir des explications. Le gouvernement leur a annoncé que les ministères des Renseignements et de l’Éducation collaboraient afin d’identifier la source de ces empoisonnements.

Ce dimanche 26 février, le ministre de la Santé Younes Panahi a finalement sous-entendu qu’il s’agissait d’intoxications volontaires perpétrées par « [des] individus [qui] voulaient que toutes les écoles, en particulier les écoles de filles, soient fermées. » Toujours selon le ministre de la Santé iranien, le poison utilisé contenait des « composés chimiques disponibles et non d’usage militaire, et il n’est ni contagieux ni transmissible. »

Un bras de fer sanglant contre les Iraniennes

Depuis, les agresseurs n’ont pas été officiellement identifiés ni interpelés. Certains dénoncent un climat d’impunité, ou d’indifférence, à l’instar de l’activiste et journaliste Iranienne Masih Alinejad :

Ces manœuvres d’intimidation ont malheureusement provoqué l’effet escompté en dissuadant de nombreux parents d’envoyer leurs filles à l’école. Les agressions surviennent après plusieurs mois de révoltes à l’encontre du régime d’Ebrahim Raïssi. Alors que les femmes iraniennes revendiquent courageusement leur droit d’être libres, leurs attaquants sont prêts à tout pour assoir leur domination.


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualités mondiales

Source : Musa Zanoun / Pexels
Actualités mondiales

Israël-Hamas : dans le cadre de la trêve, trois otages français ont été libérés

1
Mode

Élégants, hypoallergéniques et stylés : voici 7 bijoux Zag à ne pas rater pendant le Black Friday

Humanoid Native
Source : Capture écran / France24
Actualités mondiales

Anti-IVG, climatosceptique et ultralibéral : qui est Javier Milei, le nouveau président de l’Argentine

1
garde-reine-dangleterre
Actualités mondiales

En Angleterre, soixante femmes accusent le ministère de la Défense de sexisme et de harcèlement

Source : Canva Pro
Daronne

Guerre à Gaza : 31 bébés prématurés ont été évacués de l’hôpital al-Shifa

P. Diddy // Source : Daniel Incandela / Flickr
Culture

P. Diddy est accusé de multiples violences physiques et sexuelles par son ex-compagne Cassie

1
Source : Canva
Santé mentale

La solitude serait aussi nocive pour la santé que de fumer 15 cigarettes par jour

Camp de réfugiés au Kenya // Source : CARE France
Société

Les femmes en tête des actions climatiques à la COP28

mcdonald
Actualités mondiales

Chaque semaine, McDonald’s reçoit une à deux accusations de harcèlement sexuel au Royaume-Uni

Source : Musa Zanoun / Pexels
Actualités mondiales

Ce que l’on sait de l’opération militaire menée par Israël dans l’hôpital al-Shifa dans le nord de Gaza

Une personne de dos, tenant le drapeau des fiertés LGBTI // Source : Emma Rahmani de baseimage
Actualités mondiales

L’Autriche va indemniser les personnes condamnées pour leur homosexualité

La société s'écrit au féminin