Comment arrêter de culpabiliser de dépenser l’argent de ses parents ?

À 19 ans, Camille est consciente de la chance qu'elle a d'avoir des parents qui lui donnent de l'argent et subviennent à ses besoins. Mais ça ne l'empêche pas de culpabiliser...

Comment arrêter de culpabiliser de dépenser l’argent de ses parents ?
Un article signé Camille

Camille a 19 ans, elle est venue au mois de juin 2019 faire un stage de graphisme chez madmoiZelle, marrainée par Mélody.

Et elle en a aussi profité pour écrire un peu !

Qui dit été dit vacances et qui dit vacances dit s’amuser avec ses amis, mais à quel prix…

J’ai la chance d’avoir des parents qui m’ont toujours soutenue d’un point de vue financier.

Ils ne souhaitent pas que je travaille en parallèle de mes études de graphisme et lorsque les vacances se présentent, je pense plus aux plannings des activités qu’aux CV que je pourrai distribuer.

J’ai 19 ans et je n’ai pas encore eu de réel travail rémunéré, mis à part les quelques babysittings ponctuels. Et j’ai conscience de la chance que j’ai.

Je culpabilise de dépenser l’argent que mes parents me donnent

Mais cela ne m’a pas empêchée de culpabiliser et ça m’arrive encore parfois de me sentir indigne de dépenser cet argent que je n’ai pas gagné.

Parce que oui, je vais au cinéma, je vais manger au restaurant et je m’achète des vêtements.

Et ce ne sont pas les trente euros que je gagne en faisant de temps en temps du babysitting qui vont financer tout ça.

Alors je redoute le SMS de mon père me disant que j’ai trop abusé ce mois-ci.

Et le moment quand entre amis, on se demande nos programmes d’été et que lorsque c’est mon tour, j’en raconte seulement la moitié car j’estime que c’est déjà largement suffisant.

Je redoute la question fatidique :

« Et tout ça, tu le fais avec quel argent ? »

Je culpabilise donc d’une part auprès de mes amis car eux ont un vrai travail en parallèle de leurs études. Ils sont parfois « dans la galère » et moi à côté, je ne manque de rien.

À lire aussi : Quelques conseils pour trouver un job étudiant !

Et je culpabilise aussi vis à vis de mes parents car je dépense « leur » argent. Mais est-ce « leur » argent s’ils l’ont mis sur mon compte ?

J’ai eu ma réponse en en parlant avec eux. J’ai même trouvé des solutions pour me faire déculpabiliser, car finalement, pourquoi se faire du mal ?

Comment déculpabiliser de dépenser l’argent de ses parents ?

D’abord, s’ils me mettent cet argent à disposition, c’est qu’ils souhaitent que je le dépense et que j’en fasse ce que je veux.

Alors oui c’est « leur » argent, mais ils ont décidé de me le donner. S’ils le font, c’est qu’ils ont les moyens de le faire ou en tous cas, qu’ils souhaitent que cet argent me revienne, il en est de même pour toi.

Malgré tout, si comme moi tu as peur du « SMS reproches » disant que tu dépenses trop, discutes-en avec eux.

Demande-leur peut-être de poser leurs limites ou bien de mettre un peu moins d’argent sur ton compte s’ils ne veulent pas que tu en dépenses autant.

Et lorsque tu as finalement cette somme à ta disposition, c’est ensuite à toi de la gérer. Tu peux noter chacune de tes dépenses dans un carnet pour savoir où tu en es chaque mois.

À lire aussi : Le guide pratique pour s’épanouir même quand on est fauchée

Ou si tu es du genre à avoir du mal à être rigoureuse, tu peux demander à ta banque de bloquer ta carte lorsque tu n’as plus d’argent sur ton compte.

Ça t’évitera de tomber dans le rouge et d’être prise dans un engrenage infini de non-contrôle.

Ensuite, demande toi si cette situation te convient, si tu dépenses cet argent en toute conscience de cause.

Si la réponse est non, si c’est insupportable, demande-toi si c’est la situation que tu veux pour toi.

Tu es peut être au moment de ta vie où tu as envie d’être plus indépendante, et c’est sûrement le moment de prendre ton envol (ne t’envole pas trop tôt tout de même car il ne faudrait pas que tu le regrettes) !

Profiter de sa situation, ce n’est pas quelque chose de mal

Enfin, rappelle toi que tu es autorisée à profiter de ta situation, surtout si tu le fais en connaissance de cause.

Et si la culpabilité fait de nouveau surface, tu peux volontairement donner l’argent que tu as gagné en faisant des petits jobs directement à tes parents.

Ou bien, tu peux leur dire que lorsque tu auras un travail, tu leur rendras un peu de cet argent. Tu verras ce qu’ils te répondent.

Mais souviens toi que si cet argent est à ta disposition, c’est que tu peux le dépenser comme tu le souhaites et tout simplement profiter de cette chance.

Car, oui, tu as le droit d’avoir de la chance.

Apprendre à gérer mon argent

Personnellement, j’arrive maintenant (la plupart du temps) à gérer mes dépenses en regardant régulièrement sur l’application mobile reliée à mon compte bancaire.

Je peux le faire n’importe où et n’importe quand, c’est pratique ! Je sais alors où j’en suis et si je peux me permettre un petit plaisir, ou bien si je le réserve pour plus tard.

J’essaye aussi de garder un peu d’argent de côté au cas où.

J’appréhende cependant le jour où je devrai gérer l’argent que j’aurai gagné en travaillant. Quand cela arrivera, je ne pourrai compter que sur moi.

Mais j’ai confiance, et je sais que, s’il le faut, je mangerai des conserves pendant une semaine pour ne pas rester dans le rouge éternellement !

Et toi, est-ce que tu te sens parfois coupable d’avoir des parents qui t’aident beaucoup financièrement ?

À lire aussi : Comment avoir une vie sociale quand on a pas d’argent ?

Une madmoiZelle

Une madmoiZelle


Tous ses articles

Commentaires

emilyjane

Je pense qu'il ne faut pas culpabiliser si tes parents payent tes études, s'ils le font, c'est qu'il le peuvent.
Par contre, il y a quelque chose que je ne supporte pas, ce sont ceux qui se plaignent même si leurs parents leur payent tout (loyer, transports, bouffe), ça me met hors de moi. Ce genre de personnes ont tout sur un plateau d'argent mais ils trouvent toujours un moyen pour se plaindre, ce sont des éternels insatisfaits, ils n'arrivent pas à relativiser les choses.
J'avais une pote qui était comme ça : parents avocats, payant la totalité du loyer à Strasbourg (qui est une ville assez chère quand même), allouant un budget de 500 euros par mois à leur fille et donnant un job d'été (par piston bien sûr sinon ça ne serait pas juste) dans leur cabinet d'avocat. Et pourtant, elle trouvait toujours un moyen de se lamenter. :facepalm:
C'est super si les parents vous payent vos études mais parfois, il faut se confronter aux réalités de la vie, sortir de votre zone de confort et s'ouvrir l'esprit. Il faut surtout relativiser ! Pour vous donner un exemple, une ancienne camarade de classe m'a dit qu'elle touchait la somme la plus élevée possible pour la bourse mais qu'elle donnait 80% de ce qu'elle touchait à ses parents et elle travaillait en temps partiel au Mcdo tout en suivant des études de chimie.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!