Live now
Live now
Masquer
Une punaise de lit
Témoignages

J’ai vaincu les punaises de lit sans appeler d’exterminateur, voici mes secrets

Cette Madmoizelle a mené la guerre contre ces insectes particulièrement nuisibles : des punaises de lit. Dans ce témoignage, elle explique comment elle s’est débarrassée de ces parasites dont l’infestation devient un enfer.

Le 15 août 2017

J’ai survécu aux punaises de lit, mon matelas aussi. Mais… RIP mon sommier. Et oui, les punaises ont gagné une bataille, j’ai gagné la guerre, comme je le raconte également dans cet article bilan un an après ! Je vous partage ci-dessous mon plan d’attaque.

Les punaises, qu’est ce que c’est ?

Appelées bed bugs en anglais, les punaises de lit sont un vrai problème dont on ne parle que trop peu. On a cru s’en être débarrassé dans les années 1930, mais c’était une fausse alerte, elles sont revenues car elles sont devenues résistantes à certains insecticides.

Elles se multiplient vite (5 à 15 oeufs par jour) et, si elles sont sans danger pour la santé, les piqûres peuvent être urticantes et c’est dégoûtant de savoir qu’on en a chez soi.

Pourquoi c’est important de parler des punaises de lit

Les punaises de lit sont très présentes aux États-Unis, au Canada et dans beaucoup de grandes villes d’Europe, car elles voyagent dans les bagages et passent tranquilles d’appart en appart. Mais on n’en parle peu car c’est un sujet honteux, voire tabou, car on peut croire à tort que leur invasion résulte d’un problème d’hygiène. Or, ce n’est pas le cas : on peut se retrouver infesté chez soi après avoir acheté un vêtement de seconde main qui en contenait, ou après un séjour dans un AirBnB, ou même une nuit chez des potes parasités par ces vampires de matelas.

Il est difficile de trouver des article ressources fiables sur internet à propos des punaises de lit. Beaucoup d’intervenants sur les forums sont des professionnels qui cherchent à vendre leurs prestations.

Le problème n’est pas suffisamment pris au sérieux en France, alors qu’il existe.

Comment sait-on qu’on a des punaises de lit ?

Personnellement, j’avais cru avoir été piquée par un moustique. Mais à force d’être piquée toutes les nuits, j’ai commencé à douter, enquêter, et inpsecter mon matelas, à la recherche d’indice. En l’occurence, des crottes.

Les punaises de lit piquent la nuit, principalement lorsqu’on dort profondément. Dans un premier temps, la piqûre est anesthésiée, donc on ne la sent pas tout de suite.

Mais elle peut se réveiller au cours de la journée, ou non, cela dépend des personnes et des sensibilités. Si on dort à deux, elles peuvent ne piquer que l’une des deux personnes (encore, une fois, comme les moustiques).

Les punaises de lit sont fainéantes : elles se planquent là où elles peuvent grignoter des humains sans trop d’efforts : lit et canapé, par exemple. Mais lorsqu’elles deviennent trop nombreuses, elles se dispersent.

Elles ont 5 stades d’évolution : œuf, mini larve jaune, mini larve noire, moyenne larve noire, punaise de lit adulte.

Elles pondent à ce dernier stade, et bien sûr : elles ont besoin de piquer pour évoluer. C’est un peu une sorte de Pokémon (non !). Dernier point : elles peuvent survivre 6 mois à 2 ans sans manger.

Personnellement, j’ai fait une crise de panique lorsque j’ai décidé de vérifier s’il n’y avait pas une araignée dans mon lit après 5/6 boutons.

Je suis un peu phobique des puces, et ça ressemble à des puces géantes.

Une punaise de lit à côté d'une pièce de monnaie.
Voilà donc de quoi juger de la taille et de la gueule de la bestiole. De rien.

J’ai soulevé mon alèse, et j’en ai vu une qui est partie se planquer.

Il faut savoir qu’elles ont des capteurs pour la lumière et donc se réfugient dans les coins sombres. Et il y en avait d’autres. Pas beaucoup, mais d’autres.

Mon copain a aspiré les 3 bébêtes : à ce moment, j’hyperventilais.

On a retourné le matelas, le sommier. On n’a rien vu dans un premier temps, mais on a trouvé plein d’œufs et de larves contre une couture. On a tout aspiré, puis on a jeté le sommier en le protégeant (ben oui, on veut pas en refiler aux voisins).

Et là, je pense que nous avons fait une erreur : nous n’avons pas jeté tout de suite le sac de l’aspirateur.

Perso, j’ai jeté ma couette et mes oreillers (en les ayant enfermés dans un sac poubelle hermétique), j’avais trop peur.

Plan d’attaque contre les punaises de lit

Je vous préviens, si vous avez des punaises de lit, vous ne pouvez pas procrastiner. Vous avez intérêt à vous lancer dans la contre-attaque IMMÉDIATEMENT. Sachez-le, ce sera chronophage.

Et je vous recommande de dormir dans votre lit, sinon, elles changeraient de pièce avec vous…

Une punaise de lit barrée d'un signe "interdit".

Comment nous avons procédé (ceci n’est pas une méthode garantie, ni universelle) :

  • Nous n’avons pas acheté de bombe d’insecticide à grosse portée : nous ne voulions pas les faire fuir ailleurs dans l’appartement. Nous avons privilégié l’action mécanique.
  • J’ai mis du scotch double face tout autour des portes et des placards : elles ne pouvaient plus se déplacer facilement.
  • Nous avons passé l’aspirateur tous les jours, en jetant les sacs.
  • Je me suis servie de mon fer à repasser à vapeur, j’ai vapeurisé tout ce que j’ai pu. Pour la même technique, des appareils professionnels se louent.
  • J’ai acheté : une bombe pour pulvériser les bébêtes ciblées, une housse de matelas spéciale, une lampe de poche (pour les inspections), de la terre de diatomée, des pièges.
  • Je ne suis pas sûre que la terre de diatomée fonctionne mais on en a mis partout. C’est hyper galère à aspirer, mais bon : qui ne tente rien, n’a rien.
  • Les pièges servent uniquement à évaluer la situation : si tu en as beaucoup ou non. Ils ne tueront pas l’ensemble des punaises de lit.
  • Laver tout ce qui traîne (dont les draps, évidemment) à 60 degrés. Apparemment elles décèdent à partir de 46 degrés (va savoir…)
  • On peut constituer un rempart pour les meubles à pieds et son sommier. Il existe aussi des socles où mettre les pieds de son sommier afin qu’elles y restent pigées. J’en ai fait des maison à base de coupes pour pots de fleurs : on prend 2 tailles différentes, on mets la petite dans la grande et on remplit la grande d’eau. À moins qu’elles ne sachent faire un pont-levis, elles ne circulent plus.
  • J’inspecte jour après jour avec ma lampe de poche, voir si je trouve des traces suspectes (toujours cette histoire de caca).
  • On peut prévenir son syndic, si on habite dans un immeuble.
  • Je suis un peu tarée : j’ai mis du mastic dans les trous des plaintes. Hop, plus de cachettes.

Soyons honnêtes : je me suis réveillée plusieurs fois à 3h du matin, je n’étais clairement pas pépouze. J’en ai tué à cette heure-là.

Un mois sans piqûre, la fin du cauchemar ?

Heureusement, mes chats m’ont (vaguement) aidée en faignant un air de chasseur de temps en temps face à une punaise.

Pour info : elles ne restent pas agrippées aux animaux de compagnie, donc ils ne les baladent pas sur eux.

En revanche, elles peuvent les piquer, même si apparemment ça demande trop d’efforts. Donc si elles ont une cible sans poils, genre des humains, elles ne vont pas se gêner.

Pour nous, victoire : cela fait un mois que nous n’avons pas été piquées !

Je sais que ça ne veut pas dire qu’on est tirées d’affaire définitivement mais j’ai bon espoir.

Bref, on en vient à bout, il faut être patient et surtout, ne pas se renfermer sur soi-même en ne dormant plus : on attaque le problème petit à petit et on gagne du terrain.

À lire aussi : Les punaises de lit ENFIN dans le viseur du gouvernement

Crédit photo de Une : pexels-pixabay-35804

Témoignez sur Madmoizelle !
Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

Les Commentaires
63

Avatar de shampoo_
7 mars 2020 à 08h48
shampoo_
@Magnioliaforever Autour de 200 euros il me semble.
Mais tu as déjà fait beaucoup de choses, à mon avis ça ira, tu peux aussi acheter/louer/emprunter un nettoyeur vapeur, tout passer systématiquement dans les chambres, laver à 60 et congeler ce que tu peux. A part ton ordi, tu peux quasi tout y passer.
1
Voir les 63 commentaires

Plus de contenus Témoignages

Témoignages
Ball park brand / Unsplasn

« 5 ans plus tard, j’ai encore des papillons dans le ventre » : 5 lectrices racontent les amours de vacances qui les ont marquées

Aïda Djoupa

26 juin 2022

Mode
Sponsorisé

Roxy et Stella Jean s’associent pour une collection qui sent bon l’été

Humanoid Native
Témoignages
pexels-karolina-grabowska-8107537 (1)

Américaine et childfree, la loi anti-IVG au Texas m’a poussée à me faire stériliser

Aïda Djoupa

24 juin 2022

13
Règlement de comptes
femme sur un vélo

Bianca, 5 538 € par mois : « Je m’estime trop payée »

Aïda Djoupa

23 juin 2022

10
Société
Pexels / Karolina Grabowska

Une ligne d’écoute par et pour des personnes adoptées, c’était nécessaire et voici pourquoi

Aïda Djoupa

23 juin 2022

4
Témoignages
Femme sautant dans les airs dans un studio de yoga

Le yoga est-il réservé aux personnes minces, blanches, et riches ? Le studio Body Positive nous rappelle que non

Aïda Djoupa

21 juin 2022

13
Témoignages
Une femme qui regarde au loin

À 27 ans, je suis ménopausée

Une madmoiZelle

21 juin 2022

5
Témoignages
5 personnes aux identités et expressions de genre différentes en train de faire la fete

« Ma non-binarité a été la révélation de ma vie » : 4 personnes non binaires embrassent leur identité de genre

Val Leroy

20 juin 2022

Témoignages
« lettre-amour-pere-decede »

Lettre d’amour à mon père décédé

Manon Portanier

19 juin 2022

5
Témoignages
Un homme et une femme qui enlevent leurs aliances

J’ai divorcé… et mes amis m’ont larguée dans la foulée

Une madmoiZelle

18 juin 2022

3
Règlement de comptes
je_vis_largement_au_dessus_de_mes_moyens_hanna

Hanna, 1 800€ par mois : « Je sais que je vis largement au-dessus de mes moyens »

Aïda Djoupa

16 juin 2022

23

Témoignages