Enfin une étude qui prouve l’efficacité de la coupe menstruelle

Sûre, économique et aussi efficace que les autres protections périodiques, la cup vient d'être adoubée par une toute première étude sur ce dispositif encore peu connu.

Enfin une étude qui prouve l’efficacité de la coupe menstruelle

Son invention ne date pas d’hier, mais la coupe menstruelle connait un véritable essor depuis quelques années.

Encore marginale par rapport aux serviettes et aux tampons, son utilisation vient de faire l’objet d’une toute première étude qui valide ses points forts. 

La cup, sûre, efficace et économique

Publiée le 16 juillet dernier dans la revue médicale The Lancet Public Health, cette enquête regroupe les résultats de 43 travaux précédents menés auprès de 3300 femmes.

C’est la première fois qu’une grande étude scientifique s’intéresse à cette protection périodique réutilisable qui récolte le sang des règles à l’intérieur du vagin.

Elle a notamment mis en évidence le fait que 70% des femmes ayant déjà utilisé la cup souhaitent continuer à le faire. 

Il existait jusqu’ici « peu d’études de qualité qui comparent les moyens de protection », explique l’une des auteurs de l’étude, Penelope Phillips-Howard.

Cette première étude a permis d’établir que la cup est aussi efficace que les tampons et les serviettes en termes de protection et de risques de fuite.

Elle a également souligné l’intérêt économique de la coupe menstruelle, dont le coût variable selon les pays, est amorti dans le temps, du fait de sa durée de vie.

Syndrome du Choc Toxique : quels risques avec la cup ?

Toujours selon cette étude, l’utilisation de la cup ne présenterait pas de risque supplémentaire d’infection par rapport aux tampons.

Comme toutes les protections internes qui impliquent que le sang stagne à l’intérieur, la cup est susceptible d’entrainer le Syndrome du Choc Toxique, du au staphylocoque doré.

Cinq cas ont été recensés à ce jour, mais le nombre total d’utilisatrices de cup restant inconnu, l’étude n’a pas pu déterminer si le risque était plus élevé qu’avec les tampons.

Ce risque dépend principalement de la bonne utilisation de la cup, qui doit être vidée toutes les trois à douze heures.

Et toi, tu as déjà testé la cup ? Convaincue ou déçue ? 

À lire aussi : Cette coupe menstruelle facilite la pénétration pendant les règles (on arrête pas le progrès)

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

JessyCat

Je lacherai ma cup pour rien au monde, même si elle m'a valu de me retirer mon sterilet façon violente il y a quelques mois (indice: ne pas avoir les fils trop long, c'est piegeux)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!