Live now
Live now
Masquer
pexels-photo-3799837
Santé sexuelle

Cette vaste étude sur un gel contraceptif « pour hommes » offre des retours concluants ! Un peu d’espoir ?

15 mar 2022
Cette étude sur un gel contraceptif pour hommes a débuté en 2018 et les premiers résultats sont très encourageant. Bientôt la fin de la charge contraceptive pour les personnes menstruées ?

En France, après la sortie en octobre 2021, de la très bonne bande dessinée Les Contraceptés de Guillaume Daudin et Stéphane Jourdain, les réflexions sur la contraception masculine se sont fait davantage entendre dans les médias et dans les discussions.

Les-contraceptes
(© Steinkis)

Pour vous procurer la bande dessinée Les Contraceptés. Enquête sur le dernier tabou, c’est par ici !

Le magazine Cosmopolitan US relaie une étude intéressante sur le gel hormonal contraceptif ainsi que des témoignages de participants, et cela donne de l’espoir !

Il y a eu diverses tentatives de contraception masculine plus ou moins concluantes, la piqure hormonale, la vasectomie, le slip chauffant ou encore l’anneau contraceptif.

L’on sait les inconvénients que présentent les différentes contraceptions féminines, il est donc urgent d’étudier sérieusement toutes les possibilités.

Est-ce que ce gel sera une réponse satisfaisante ? Nous ne le savons pas encore. Mais des témoignages de couples viennent nous éclairer sur les points positifs et négatifs.

C’est quoi ce gel à appliquer sur les épaules ?

Ce gel contraceptif masculin fait l’objet d’une vaste étude internationale depuis 2018. Les hommes doivent l’appliquer sur les épaules chaque matin. Il sentirait comme le gel hydro-alcoolique, comme le rapporte un des participants.

Le gel NES/T contient de l’hormone progestative, qui est habituellement sécrétée en milieu du cycle menstruel par les femmes, pour préparer une grossesse. Cela réduirait la production de spermatozoïdes. Le gel contient aussi de la testostérone, ce qui permet entre autres de maintenir la libido.

Selon le protocole, il doit être appliqué tous les matins sur chacune des épaules, après la douche (logique !).

Une étude internationale, et des témoignages

Les personnes participant à cette étude sont des hommes entre 18 et 50 ans dans des relations monogames avec des femmes entre 18 et 34 ans, et se sont engagés à avoir des relations sexuelles non protégées au moins une fois par mois pendant un an.

contraception
(© Pexels/Ron Lach)

Les participants acceptent d’utiliser le gel quotidiennement et d’effectuer des bilans sanguins et des études de leur sperme régulièrement.

Des études se tiennent dans quinze centres de recherche dans le monde. Cosmopolitan a récolté des témoignages des couples participants, qui, en 2019, ont tenté l’expérience, et ont accepté d’utiliser ce gel comme unique moyen de contraception.

La libido serait-elle boostée grâce à ce gel ?

Pour Seth Kinasts, participant à l’étude, dont les propos ont été relayés par Cosmopolitan, des érections plus vigoureuses sont apparues avec l’utilisation du gel. Il décrit :

« Beaucoup d’érections plus spontanées, un peu comme lorsque j’étais ado. »

Sa compagne Kaitlin ajoute qu’il a « un peu plus d’endurance ». Elle évoque une énorme énergie :

« Il était super heureux, un peu comme un jeune homme. J’aurais aimé que ma contraception me fasse le même effet. »

Des retours d’expérience qui sont assez encourageants. Effectivement, strictement rien à voir avec les potentiels effets très dérangeants de la plupart des contraceptions « féminines ».

pexels-photo-3799837
© Pexels/Cottonbro

Des points négatifs : contraintes physiques et atteintes au moral

Seth Kinasts explique que le gel met 4 heures à être absorbé par la peau. C’est un peu dérangeant notamment car il a un jeune enfant, qui ne doit absolument pas toucher le gel.

Il déplore aussi les contraintes en vacances, lorsque la famille était à Hawaï par exemple, et qu’il ne pouvait pas aller à la plage le matin. Ça paraît un peu anecdotique, mais on peut comprendre que ce soit énervant de ne pas pouvoir profiter de ses vacances.

Un autre participant à l’étude, Dev Bellman, explique à Cosmopolitan les incidences négatives sur son moral, sur son humeur :

« Il y avait des moments où j’avais juste envie de pleurer. J’étais très émotif et quelque chose qui normalement ne m’aurait pas fait grand-chose me bouleversait. »

Tiens, tiens… Cela rappelle étrangement les effets de certaines contraceptions hormonales féminines.

De l’espoir pour les futures générations ?

En tout cas, aucune grossesse n’est à déplorer pour l’instant sur les personnes participant à l’étude. Et les désagréments indiqués paraissent gênants mais pas forcément insurmontables, d’autant plus que l’on sait que des femmes meurent chaque année à cause de la pilule contraceptive.

Les conclusions de cette étude seront rendues en 2023. Et une mise sur le marché est difficilement envisageable avant environ 10 ans, le temps de passer tous les tests. Mais les conclusions de cette étude sont tout à fait positives, comme nous l’indique Cosmopolitan :

« La réponse des hommes était : “On espère pouvoir continuer à utiliser ce gel. Quand est-ce que ce sera autorisé ?“ Et les femmes : “Je n’ai aucune envie de revenir à mon ancienne méthode de contraception. J’appréciais vraiment quand c’était lui qui s’en chargeait.“ »

Espérons que les futures générations puissent en bénéficier… Un petit massage d’épaules et hop, pas de bébé !

À lire aussi : La pilule contraceptive peut-elle causer des dépressions ?

Image en une : © Pexels/Cottonbro

L'affiliation sur Madmoizelle

Cet article contient des liens affiliés : toute commande passée via ces liens contribue au financement de Madmoizelle. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Les Commentaires
1

Avatar de jorda
15 mars 2022 à 18h00
jorda
ok je n'avais pas connaissance de ce gel. Bonne nouvelle (en espérant que ça ne soit pas un énième coup d'épée dans l'eau).
J'avais entendu parler du risug (dont on n'a plus de nouvelles...), mais du coup, c'est encore une autre solution contraceptive... Espérons que ça porte ses fruits, cette fois-ci.
ps : la vasectomie n'est pas une méthode de contraception à proprement parler, c'est une méthode de stérilisation, la réversibilité d'une vasectomie est extrêmement incertaine (plus de 50% de probas que la stérilisation soit définitive).
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Santé sexuelle

Société
Chrysoula Zacharopoulou- ordre des médecins-violences-sexuelles-femmes-viol

Zacharopoulou, Daraï, Hazout… L’Ordre des médecins protège-t-il ses praticiens accusés d’agressions sexuelles ?

Marie Chéreau

04 juil 2022

3
Santé
monika-kozub-95-cYFObGH0-unsplash

Saigner durant l’ovulation, est-ce grave ?

Marie Chéreau

25 mai 2022

Société
Des-podcasts-pour-comprendre-comment-aider-les-personnes-intersexes-1

3 podcasts pour comprendre l’intersexuation et soutenir les personnes intersexes

Anthony Vincent

14 mai 2022

Santé
cacommence

Sur France 2, des propos lunaires sur l’endométriose créent une vive polémique (et la déprogrammation d’une émission)

Camille Abbey

04 mai 2022

40
Santé sexuelle
sexe-allergie-latex-

Je suis allergique au latex, et ça ne complique pas que ma vie sexuelle

Marie Chéreau

02 mai 2022

4
Féminisme
Violences_sexuelles_TCA_V

Quand les violences sexuelles causent des troubles du comportement alimentaire

Marie Chéreau

29 avr 2022

3
Santé sexuelle
masturbation-poumons-santé-covid19-insolite

Un mec s’est déchiré les poumons en se masturbant, une première scientifique dont il se serait bien passé

Marie Chéreau

25 avr 2022

Sport
femme-abdominaux

Règles, grossesse… les corps des sportives commencent enfin à être pris en compte

Mathilde Linte

21 avr 2022

4
Conseils sexe
Une femme dans un lit prenant du CBD.

Le CBD a-t-il révolutionné ma sexualité ? J’ai testé pour vous l’alliance chanvre et galipettes

Pauline Ferrari

20 avr 2022

5
Santé sexuelle
femme-medecin

Comment les sages-femmes réconcilient les féministes avec la médecine

Anne-Marie Kraus

14 avr 2022

5

La sexualité s'écrit au féminin

1 2 3 4 5 6 7 8 9