Live now
Live now
Masquer
femme-football
Sport

Ce bar ne diffuse que du sport féminin et guess what ? Il cartonne

À Portland, un nouveau bar sportif vient d’ouvrir. Sa particularité ? Retransmettre uniquement du sport féminin. Coup d’envoi d’un espace unique et inclusif ! 

À l’exception d’évènements spécifiques tels que les Jeux olympiques (et encore…), l’offre télévisuelle met plus en lumière les athlètes masculins que féminins. Sans surprise, le sport féminin reçoit peu d’attention médiatique.

Mais à Portland, dans l’Oregon, un nouveau bar, The Sports Bra — littéralement « soutif de sport », sauf que « bar » et « bra » n’ont qu’une inversion de lettres d’écart — espère enfin faire bouger la situation… 

Un bar pour mettre à l’honneur le sport féminin

The Sports Bra, qui a ouvert ses portes le 1er avril dernier, désire remédier à ce déséquilibre flagrant entre les genres dans la couverture sportive. Car si 40% des athlètes professionnelles sont des femmes, le sport féminin ne représente que 4% de l’ensemble de la couverture médiatique sportive, d’après une étude de l’UNESCO sur l’égalité des sexes. 

« Ce n’est pas un bar sportif pour femmes, c’est un bar pour les sports féminins », insiste l’initiatrice du projet, Jenny Nguyen auprès de la CBC. Cheffe et femme d’affaires, elle cumule les casquettes pour développer son idée ambitieuse : diffuser seulement des sports féminins dans son bar… et éteindre ses téléviseurs s’il n’y en a pas au programme, pour souligner le manque de couverture médiatique des athlètes féminines. 

Capture d’écran 2022-04-26 à 11.57.11
© The Sports Bra – Instagram

Un projet de bar unique pour répondre à un besoin 

L’idée a germé dans l’esprit de Jenny, comme elle l’explique à Good Morning America,  lorsqu’elle est sortie il y a quelques années avec ses amies dans un bar pour regarder un match de basket féminin. Et elles n’étaient pas au bout de leurs désillusions… 

« C’est le plus grand match de l’année, et nous avons trouvé ce bar qui diffusait du sport. Il y avait probablement plus de 30 téléviseurs là-bas et pas un n’était allumé sur le match de basket féminin.

J’ai demandé à la serveuse si elle pouvait changer de chaîne. Elle a accepté et nous a mis le match sur le plus petit téléviseur présent, dans un coin à l’écart, et sans le son bien sûr ! »

Quatre ans plus tard, ce qui a débuté comme une triste péripétie s’est transformé en projet de vie.  En pleine période de pandémie, les banques refusent un prêt à Jenny. Tant pis ! Grâce à une campagne Kickstarter, elle réussit à collecter plus de 100 000 dollars pour financer l’ouverture de son bar féministe et inclusif. 

Féministe et inclusif, des murs aux verres et jusque dans les assiettes

Son projet va au-delà des cinq écrans de télévisions accrochés aux murs parmi des affiches et des photos d’équipes féminines de multiples sports : le bar s’approvisionne uniquement auprès d’entreprises appartenant à des femmes et l’établissement propose des salles de bains non genrées, afin de respecter sa vision inclusive. 

Des murs aux assiettes, en passant par les verres, The Sports Bra met les femmes à l’honneur. La nourriture est une partie importante de l’identité du bar et de celle de Jenny : après qu’elle s’est rompue les ligaments croisés alors qu’elle jouait au basket-ball en équipe universitaire, la cuisine devient son plan B. Durant 15 ans, elle gravit les échelons de la scène culinaire de Portland. 

Au Sports Bra, le menu propose des plats de pub traditionnels avec des options végans et végétariennes. Même ses cocktails sont un clin d’oeil aux sports féminins — dont une boisson au gin appelée « Triple Axel » en hommage à Tonya Harding, une patineuse artistique originaire de Portland !

Et au Sports Bra, le succès est déjà au rendez-vous, comme le confie avec surprise Jenny à Good Morning America

« Je n’avais aucune idée de l’impact sur une telle diversité de personnes. Il y a des personnes qui n’ont jamais aimé le sport… Elles disent qu’ils n’ont jamais vu de match de sport de leur vie, mais qu’elles veulent être ici chaque jour, tout simplement à cause de mon engagement. » 

Le sport et les femmes, ce gros sujet

Évidemment, ouvrir un bar ne résoudra pas directement le problème du genre dans la couverture sportive. Mais Jenny espère que son projet chamboulera au moins les mentalités — un match à la fois. 

Car selon la Women’s Sports Foundation, le renforcement de la visibilité est un élément clé pour augmenter la participation des jeunes femmes aux sports. D’après leur dernier rapport, lorsqu’une fille atteint l’âge de 14 ans, elle est deux fois plus susceptible d’abandonner le sport qu’un garçon. Et si elle est racisée ou qu’elle appartient à la communauté LGBTI+, les taux d’abandon doublent. Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir ! 

À lire aussi : Règles, grossesse… les corps des sportives commencent enfin à être pris en compte

Image en Une : © The Sports Bra – Instagram

Les Commentaires
15

Avatar de AngeleLN
28 avril 2022 à 07h15
AngeleLN
Super initiative !
La couverture médiatique du sport féminin s'améliore depuis quelques années mais c'est encore famélique.
Après en général, les sports hors foot et rugby ont peu de visibilité médiatique ce que je trouve honteux globalement notamment sur les chaînes publiques. Les chaines privées, je peux comprendre qu'elles cherchent à avoir le plus d'audimat possible mais les chaines publiques se devraient de diffuser des sports moins connus.
0
Voir les 15 commentaires

Plus de contenus Sport

01gpxmmnj1f9azbs2ayd
Sport

La footballeuse Sara Björk Gunnarsdóttir révèle comment l’OL a coupé son salaire durant sa grossesse

beauté

Comment consommer des cosmétiques de manière plus raisonnée ?

Humanoid Native
Capture d’écran 2023-01-10 à 10.48.29
Société

« Il ne m’a jamais regardé comme un agent mais comme un bonbon à croquer » : Sonia Souid dénonce les comportements de Noël Le Graët

football coupe du monde foot
Actu mondiale

Qatar 2022 : pourquoi l’arbitre brésilienne Neuza Back n’a pas serré la main du cheikh ?

Camille Lamblaut

20 déc 2022

1
les nageuses film
Pop culture

Les Nageuses, l’histoire vraie de deux soeurs athlètes réfugiées est le film à voir sur Netflix

Maya Boukella

12 déc 2022

2
montre-connectee-pola-ignite-3-fitness
Lifestyle

Une montre connectée peut-elle améliorer son quotidien ?

arisa-chattasa-HZbqhd5aK3I-unsplash
Sport

À Cuba, les femmes sont (enfin) autorisées à faire de la boxe en compétition

Camille Lamblaut

07 déc 2022

Capture d’écran 2022-12-05 à 22.14.01
Sport

Longtemps boudé par le Brésil, le numéro 24 est de retour sur le terrain au Qatar, et voici pourquoi

Camille Lamblaut

06 déc 2022

sandrine rousseau mondial equipe de france pleutres
Sport

Qatar 2022 : Sandrine Rousseau fustige le manque de courage de l’Équipe de France

Maëlle Le Corre

29 nov 2022

2
Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Le blanc obligatoire à Wimbledon, c’est fini
Actualité mode

Le blanc obligatoire à Wimbledon, c’est fini, et c’est tant mieux pour les joueuses

Anthony Vincent

22 nov 2022

La vie s'écrit au féminin