Live now
Live now
Masquer
prenom-peu-commun
Témoignages

6 trucs que vivent les meufs avec un prénom peu courant

Personne n’a jamais réussi à écrire ou prononcer le nom et le prénom de Maïthili du premier coup. Elle raconte les galères auxquelles elle a fait face !

– Article publié le 17 janvier 2020

Cet article a été écrit par Maïthili, 14 ans, une stagiaire de troisième en observation pendant une semaine chez madmoiZelle !

Maïthili Rivoallanou-Drevet, un prénom et un nom de famille que je porte depuis maintenant plus de 14 ans.

Le premier est d’origine indo-iranienne, et correspond même au nom d’une langue à part entière : le maïthili.

Avoir un nom et un prénom pas très commun, ça n’a pas toujours été facile à la rentrée, ou en général quand je rencontre une nouvelle personne.

Avoir un prénom pas comme les autres

J’ai le genre de prénom qu’on doit répéter trois fois.

D’ailleurs, avant de dire aux gens comment je m’appelle, je préviens toujours que mon prénom est compliqué.

La première fois la personne en face ne retient que la première syllabe, la deuxième fois elle y est presque mais bafouille encore un peu, et la troisième fois c’est la bonne, on y est.

La rentrée c’est toujours la même boule au ventre. Est-ce que le prof va écorcher mon prénom ? Est-ce qu’il va se donner la peine d’essayer de lire mon nom de famille ?

Avoir un prénom et/ou un nom de famille peu commun, c’est :

  • ne jamais avoir eu de porte clé, de règle, de bol ou de trousse avec son prénom, donc se contenter de sa simple initiale,
  • être toujours obligée d’épeler son nom de famille et/ou son prénom, car sinon les fautes sont vite arrivées, personne ne sait l’écrire,
  • ne pas avoir de fête à son nom,
  • si comme dans mon cas c’est un prénom avec des origines étrangères, le voir transformé en prénom français. Dans mon cas Maïthili = Mathilde,
  • toujours voir son prénom souligné par le correcteur sur les ordinateurs,
  • avoir tout au long de sa vie de magnifiques surnoms à base de jeux de mot ou de rimes assez inattendues, comme Maïthili Ravioli,
  • ne jamais croiser quelqu’un qui a le même prénom, ou que trèèèèèès rarement.

Au sujet du dernier point, j’ai une petite anecdote… La seule femme que j’ai croisée avec le même prénom que moi était une vendeuse chez Monoprix.

Je devais avoir environ 2 ans et ma mère s’est écriée :

« Maïthili ! Reviens ici tout de suite ! »

La vendeuse s’est retournée un peu apeurée, il s’avérait qu’elle avait le même prénom que moi, et oui ! Et c’est la seule et unique autre Maïthili que j’ai croisée au cours de ma vie.

Aller à l’école la boule au ventre

Cela fait maintenant plusieurs années de suite que je suis dans la même classe qu’une camarade qui est juste au-dessus de moi dans l’appel.

À la rentrée je sais que juste après elle, je vais y passer ! C’est là que la pression monte, surtout si je n’ai jamais eu ce prof avant.

L’année prochaine je rentre au lycée avec un peu d’appréhension par rapport à tout ça, je ne connaîtrai pas tous les gens de ma classe et surtout pas les professeurs !

Alors c’est reparti la boule dans le ventre…

Et toi, si tu as un prénom peu commun, est-ce que tu as vécu d’autres galères ?!

À lire aussi : Voilà pourquoi tu devrais donner un prénom humain à ton animal

Témoignez sur Madmoizelle !

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

Les Commentaires
52

Avatar de Aalya
17 juin 2020 à 10h50
Aalya
@. Alaska. pas faux on étaient deux Sandrine et une Sandra dans ma classe, c’était agacant
0
Voir les 52 commentaires

Plus de contenus Témoignages

Témoignages
marre-evjf

Quand les EVJF deviennent un enfer : « La moindre notif me donnait envie de fuir »

Aïda Djoupa

27 nov 2021

10
Témoignages
nanowrimo-4-journal-de-bord

NaNoWriMo, journal de bord d’un échec programmé #4 : l’essentiel c’est de participer

Kalindi Ramphul

26 nov 2021

Témoignages
corps de femme

Je suis chirurgien, et je « répare » les clitoris des femmes victimes d’excision

Aïda Djoupa

25 nov 2021

10
Règlement de comptes
femme en train de faire des travaux

Gwendoline, 3900€ par mois à deux : « Mon conjoint n’achète rien à part des caleçons une fois par an »

Aïda Djoupa

25 nov 2021

3
Témoignages
meeko

Confession : je me masturbe devant les dessins animés de mon enfance

Une madmoiZelle

18 nov 2021

11
Règlement de comptes
Couple en train de discuter

Laurine, 2 577€ par mois à deux : « Je suis très mauvaise gestionnaire »

Aïda Djoupa

18 nov 2021

83
Témoignages
etudiante-prostitution-temoignage

Étudiante, je me prostitue pour rembourser mes dettes

Océane Viala

16 nov 2021

322
Témoignages
peur-gynéco

« Après avoir lu des témoignages de violences gynéco, je me suis dit : “Je n’irai jamais chez le gynécologue“ »

Aïda Djoupa

15 nov 2021

33
Témoignages
deux personnes en train de boire un verre avec leurs masques

« C’est plus facile de me trouver jolie » : celles qui aiment sincèrement le masque témoignent

Aïda Djoupa

13 nov 2021

8
Livres
journal-de-bord-challenge-nanowrimo

NaNoWriMo, journal de bord d’un échec programmé #2 — Autosabotage et mauvaises critiques

Kalindi Ramphul

12 nov 2021

4

La société s'écrit au féminin