Live now
Live now
Masquer
Source : Pauline Kupper photographie
D'amour et d'eau fraiche

Annaëlle et Xavier, un mariage à 9 200 € : « c’est très rare de voir les mariés relax et profiter ainsi »

Cette semaine, dans notre rubrique « D’amour et d’eau fraîche » on s’attaque au budget du mariage d’Annaëlle & Xavier !

Dans notre rubrique « D’amour et d’eau fraîche », des lectrices ont joué le jeu et nous détaillent leur jour J, finances incluses. Allez hop, on s’attaque au mariage d’Annaëlle et Xavier, qui leur a coûté 9 200 € pour 50 invités.

Le mariage d’Annaëlle et Xavier

  • Le couple :  Annaëlle et Xavier
  • Âges : 29 ans
  • Ensemble depuis… : 2013 – bientôt 11 ans
  • Mariés depuis… : 2022
  • Métiers : Cheffe de projets culturels et vendeur en multimédias
  • Lieu de vie : Seine-et-Marne
  • Lieu du mariage : Haut-Rhin, dont ils sont originaires
  • Nombre d’invités : 50 invités
  • Total dépensé pour le jour J :  9 200 €

Avant le mariage

DAEDF_ANNAELLEXAVIER_DÉPENSES

Quand et où vous êtes-vous rencontrés ?

Nous nous sommes rencontrés au lycée, vers 2011-2012.

Au bout de combien de temps avez-vous décidé de vous marier ? 

Nous en avons parlé assez tôt dans notre relation (moins d’un an, je dirais), mais nous ne nous sommes mutuellement demandés en mariage qu’au bout de 7 ans, à la toute fin du confinement n°1.

Pourquoi avoir choisi ce mode d’union ? 

L’envie d’officialiser notre relation, de faire officiellement « famille » tous les deux, l’impression que le « statut » de boyfriend/girlfriend ne correspondait pas à notre relation.

Viviez-vous ensemble avant de vous unir ? 

Oui depuis environ 3 ans.

Comment avez-vous planifié votre célébration ? Combien de temps à l’avance ? 

Nous avons choisi des fiançailles longues (plus de 2 ans), pour avoir le temps et le choix, et dans le calcul que les mesures covid soient levées d’ici là.

Vous êtes-vous tous les deux autant investis dans les préparatifs ? 

Pas de la même façon, mais nous avons fait des points réguliers pour prendre les décisions et nous répartir les recherches à faire.

DAEDF_ANNAELLEXAVIER_img
Pauline Kupper photographie

Est-ce que la préparation a été source de stress ? 

Non, pas trop, à part les deux-trois semaines avant, où pas mal de petites choses étaient encore à régler, les préparatifs à distance ayant leurs limites.

À lire aussi : Delphine et Léo, un mariage à 9 532 € : « Je me sentais seule à gérer le projet »

Quelles étaient les choses dont vous ne vouliez vraiment pas à votre mariage ?

Un DJ avec des goûts de chiottes/des animations douteuses, le lot d’animations et de traditions dont nous n’aimons pas le message (jeux de la jarretelle, idée que le père de la mariée la refourgue au mari, etc), les invités qu’on connait à peine qui auraient été invités par obligation sociale, servir et payer pour de la viande alors qu’on est végétariens, le jetable/made in très loin/tout sauf éthique, etc., qui serait allé à l’encontre de nos convictions, les dragées dont personne ne sait quoi faire, un mariage religieux alors que nous ne le sommes pas…

Quel poste vous semblait le plus important à organiser ? Lequel l’était moins ? 

Le photographe était pour nous un des points les plus importants, puis sont venus le lieu et le traiteur.

Pas envie de nous prendre la tête sur des points comme plan de table, cadeaux pour les invités… et nous avons préféré ne pas prendre de DJ plutôt que d’en avoir un qui nous aurait déçus.

HD-11
Pauline Kupper photographie

Y a-t-il un moment où vous avez voulu faire marche arrière ? 

Non.

Avez-vous dû renoncer à des choses dans l’organisation pour rentrer dans votre budget ?

Nous aurions aimé prendre un groupe pour de la musique live pour une partie de la soirée. Des membres de la famille ont eu la gentillesse de jouer à la cérémonie laïque, mais ça leur aurait ajouté un stress, et nous n’aurions pas pu demander le même « résultat ».

Nous aurions sans doute aussi pris un autre lieu si l’argent n’avait vraiment pas été une question.

Comment avez-vous financé votre union ?

Les économies d’Annaëlle, qui a mis de côté depuis qu’elle travaille (pas forcément avec ce projet en tête).

Le jour du mariage

Étiez-vous stressée le jour J ? 

Pas vraiment. Avant le « lancement », un peu le sentiment de « plein de choses en tête, mais sans pouvoir rien y faire » donc un petit stress sur les questions de timing. Mais nous avions confié tout ce qui devait se faire le jour J à des proches (ouvrir au traiteur, installer la sono, installer la déco de la cérémonie en extérieur, etc.), et ils ont pris ce rôle très à cœur, nous enlevant nos téléphones pour gérer pour nous notamment.

HD-218
Pauline Kupper photographie

Mais aucun stress par rapport à l’évènement lui-même. Et dès notre arrivée, plus de stress du tout, on a complètement profité de cette journée. Pour ma part (Annaëlle), j’avais juste de l’appréhension au début de la cérémonie, peur de la perception qu’en avaient nos invités, s’ils passaient un bon moment, si ce n’était pas trop long pour eux… Il m’a fallu d’abord m’en détacher avant de profiter pleinement, et j’ai vite compris que j’avais stressé pour rien sur cet aspect.

Est-ce que tout s’est passé comme vous l’aviez prévu ? 

Plus ou moins, surtout parce que nous n’avons pas été control freak sur les détails et que nous nous sommes laissés des surprises (discours de nos témoins lors de notre cérémonie, animations). Nous avions du mal à imaginer ce qu’allait donner la déco une fois tous les éléments assemblés, et ç’a mieux donné que ce que nous pensions.

Nous pensions faire toute la soirée en extérieur, notamment parce qu’on trouvait notre salle moche, mais avons renoncé, car il faisait plus frais, et c’était mieux finalement, au niveau du confort de nos invités.

HD-22
Pauline Kupper photographie

Sinon à part quelques détails (un tapis vintage sur lequel nous n’arrivions plus à mettre la main le jour de la préparation de la salle, une guirlande louée pour l’occasion, mais bien plus lourde que prévu que nous ne sommes pas arrivés à installer), sur l’ambiance générale et le déroulé, c’est ce que nous avions imaginé.

Avez-vous regretté d’avoir investi autant / pas assez dans votre union ? 

Non, nous sommes en phase avec les choix faits.

Avez-vous regretté le choix des invités ? Auriez-vous aimé en inviter plus ? Moins ?

Non, ce fut une évidence dès le départ que nous ne voulions que nos proches, et ravis d’avoir fait ça.

HD-37
Pauline Kupper photographie

Pouvez-vous citer 3 moments qui vous ont marqués pendant cette journée ? Pour quelles raisons ? 

  • La cérémonie laïque : le moment qui cristallise cette célébration de notre amour, à la fois pleine d’humour et d’émotions, un moment dans notre bulle, et avec nos proches aussi qui y ont été pleinement intégrés (notre meilleure amie a mené la cérémonie, d’autres ont fait discours et lectures, la musique, amener les alliances, etc.)
  • Le vin d’honneur : après ce moment dans notre bulle de la cérémonie, reconnecter avec tous nos invités, se rendre compte qu’eux aussi ont été émus et touchés par notre cérémonie (quand une partie d’entre eux était assez critiques du principe d’une cérémonie laïque avant de venir). On a pleinement profité, parlé à tout le monde, fait des jeux — et ça, c’est aussi grâce au petit nombre d’invités. Notre photographe nous a confié plus tard que ça l’a marquée dans notre mariage, que c’est très rare de voir les mariés relax et profiter ainsi.
  • En troisième moment de la journée, je dirais… les jours d’après ! Ce sentiment d’être si entourés, sur notre nuage, sentiment incroyable qu’on n’avait pas anticipé, qui s’est aussi manifesté dans notre séance photo tous les deux en « day after ». 

Après le mariage, le debrief

DAEDF_ANNAELLEXAVIER_BUDGET

Dans quel poste de dépenses ne regrettez-vous pas d’avoir mis le paquet ? Pourquoi ? 

Nous sommes très contents de la photographe que nous avons choisie, avez qui nous avons eu un très bon contact et des photos que nous chérissons, que nous trouvons à notre image (au point que les deux couples présents au mariage et qui se sont mariés après nous, nous ont demandé son contact).

Très heureux également des alliances que nous avons choisies, que nous trouvons toujours aussi belles deux ans plus tard, et dont nous sommes heureux de les savoir étiques.

Si vous pouviez retourner en arrière, que changeriez-vous ?

Pas grand-chose, notre mariage a été à notre image, nous nous sommes sentis incroyablement entourés et tout a mieux rendu que ce que nous attendions.

Peut-être un temps de préparation moins long, car après plus de deux ans à y penser et à préparer, nous sommes arrivés à une certaine fatigue les dernières semaines.

Et peut-être que nous prendrions quand même un DJ, car l’ambiance sur le dancefloor aurait pu être plus folle, mais ce n’est même pas sûr, parce qu’on est assez précis sur nos goûts musicaux et que ç’aurait rapidement pu nous cringer.

Pensez-vous que le mariage a renforcé votre couple ? 

Oui, nous n’avons plus tout à fait la même façon de considérer les désaccords et l’avenir, et nous avons profité de ce « nouveau chapitre » pour mettre en place des rituels qui nous renforcent (des dates plus réguliers et organisés une fois par l’un, l’autre fois par l’autre, par exemple).

HD-79
Pauline Kupper photographie

Êtes-vous toujours ensemble actuellement ? 

Oui !

Quels sont vos futurs grands projets de couple ? 

Nos ambitions sont plutôt tournées vers nos vacances actuellement, mais quand les finances de mon mari (! vraiment, je ne m’y fais pas) seront plus stables, nous verrons pour un achat immobilier.

Est-ce que vous avez envie de partager des comptes Instagram ou autre qui vous ont aidé à préparer / ont inspiré votre célébration ?

Le Pinterest dédié, bien sûr !

Merci à Annaëlle & Xavier d’avoir partagé ce joli moment avec nous.

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

N’oubliez pas, dans les commentaires, que les personnes qui participent à la chronique sont susceptibles de vous lire. Merci de rester bienveillant.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

3
Avatar de Azala
27 mars 2024 à 10h03
Azala
Bonjour, je suis ladite Annaëlle! En effet, on aurait dû être plus précis sur ce point: Xavier ayant eu un parcours d’études plus chaotique que moi, il n’avait pas de boulot au moment de notre mariage et très peu d’épargne. J’ai donc avancé le plus gros des sommes comme j’en étais en capacité, même si Xav a aussi payé des éléments. Nous avons également demandé à nos invités des cadeaux financiers plutôt que matériels s’ils voulaient donner quelque chose, et c’est donc moi qui ai récupéré ces cadeaux, puis Xav a un échéancier de remboursement de dette auprès de moi pour sa part du mariage.
Merci pour le complément d'infos
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus D'amour et d'eau fraiche

Source : Crédits : William Steele
D'amour et d'eau fraiche

Noémie et Tom, un mariage à 7 780 € : « On a fini en boîte de nuit »

1
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
DAEDF_DELPHINE&LÉO_UNE_V
D'amour et d'eau fraiche

Delphine et Léo, un mariage à 9 532 € : « Je me sentais seule à gérer le projet »

4
Source : Fabien Leduc
D'amour et d'eau fraiche

Laure et Benjamin, un mariage à 22 670 € : « l’aide financière de nos parents nous a permis de doubler le budget »

DAEDF_LOUISE_ADRIEN_UNE_V
D'amour et d'eau fraiche

Louise et Adrien, un PACS à 550 € : « Je ne voulais pas de fête, pas de monde, pas de célébration ! »

5
DAEDF_HÉLÈNE_RAFIK_UNE_H
D'amour et d'eau fraiche

Hélène et Rafik, un mariage à 2 500 € : « On n’aurait jamais pu s’offrir tout ça en France ! »

1
Source : Chatsimo - Getty Images
D'amour et d'eau fraiche

Alexandre et Sarah, un mariage à 7 680 € : « Je regrette de ne pas avoir mieux fait les choses »

1
Source : Midjourney
D'amour et d'eau fraiche

Valérie et Jelle, un mariage à 23 604 € : « Au pire on se sépare, c’est triste, mais ce n’est pas la fin du monde »

6
AEF_TIPHAINE_SAM_V
D'amour et d'eau fraiche

Sam et Tiphaine, un mariage à 15 800 € : « Mes parents n’ont pas pu assister à notre mariage »

1
[D’amour et d’eau fraîche] Image de une • Verticale
D'amour et d'eau fraiche

Madi et Enzo, un mariage à 58 990 € : « On ne voulait pas d’oncles soûls qui crient partout »

27
Source : Thomas Cazorla
D'amour et d'eau fraiche

Éva et Max, un mariage à 10 000 € : « on a pas de regret sur l’argent »

13

Pour les meufs qui gèrent