Live now
Live now
Masquer
alison-wheeler-humeur-amour
Culture

Alison Wheeler prendrait bien du respect à la place de l’amour

Alison Wheeler ne croit pas en l’amour, et quoi de plus normal quand on regarde d’un peu plus près la morale des contes de fées ? À la fin, c’est toujours le Prince qui reste le mieux payé…

Tous les jeudis, j’actualise fébrilement la chaîne YouTube de France Inter, parce que je sais que La Drôle d’Humeur d’Alison Wheeler sera disponible en replay à tout moment. Tu me diras, je pourrais aussi l’écouter en live à 11h20, et je vais me noter l’idée, tiens.

Cette semaine, l’auteure-comédienne s’attaque à l’amour… On n’est pourtant pas la Saint-Valentin, et ce n’est pas censé être une chronique en rapport avec l’actualité, de près ou de loin ?

Patience mes agneaux, Alison Wheeler ne perd pas le nord… 

Mais il faut attendre les dernières minutes pour faire le lien avec l’actualité brûlante comme une répartie de meuf qui n’a pas le temps de rêver aux contes de fées dans ce monde sexiste épuisant.

« Je ne crois pas en l’amour », La Drôle d’Humeur D’Alison Wheeler

À partir du 7 novembre, les femmes ne sont plus payées

Alison rebondit sur cette information, partie d’Islande la semaine dernière, où les femmes ont cessé le travail pour protester contre les écarts de salaires entre les femmes et les hommes. En France, c’est le 7 novembre à 16h34 que nous arrêtons d’être rémunérées, selon Les Glorieuses qui ont fait le calcul, et appellent à faire grève à cette date.

Alors l’amour c’est bien joli, mais ça n’arrondit pas les fins de mois, comme le souligne si brillamment Alison pour clore sa chronique. Pour toi public, si tu n’as pas pu l’écouter en entier, je te livre en exclusivité sa chute magistrale :

« Visiblement, il y en a qui sont encore persuadés que les femmes se nourrissent d’amour et d’eau fraîche, alors remarquez pour l’eau fraîche, vu qu’on nous prend pour des cruches, l’un dans l’autre c’est pratique, et puis pour l’amour merci c’est gentil, mais on prendrait bien du respect à la place. »

Je réfléchis à me faire tatouer cette punchline sur le torse, personnellement.

rebel-wilson-micdrop


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

2
Avatar de Lifae
6 novembre 2016 à 12h11
Lifae
Mon dieu, c'est magnifique
1
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Culture

Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9
Booksmart
Culture

Netflix : les 7 meilleurs films lesbiens à voir et à revoir

Karl-lagerfeld-série
Culture

Au festival Canneséries, une longue standing ovation pour cette série Disney+

1

La pop culture s'écrit au féminin