WE.WOMEN, un photoshoot qui prône l’acceptation de son corps

WE.WOMEN est un photoshoot pronant l'acceptation de son corps et la diversité des morphologies féminines.

La photographe Neringa Rekasiute et la journaliste Beata Tiskevic, toutes les deux d’origine lituanienne, ont invité une douzaine de leurs compatriotes à se dévêtir devant un miroir pour WE.WOMEN, un projet photo censé lutter contre les standards de beauté irréalistes soutenus par les médias.

La photographe raconte que chacune des femmes photographiées a souffert dans le passé d’une faible estime de son corps causée par la maladie (anorexie, boulimie…) ou les critiques de son entourage. On peut d’ailleurs voir l’émotion sur certains des beaux visages des modèles.

Chez madmoiZelle, on ne peut qu’encourager ce type d’initiatives bienveillantes et bien pensées, en espérant qu’elles aident les femmes à accepter et aimer leur corps !

À lire aussi : Lammily sort une nouvelle poupée modulable avec acné, vergetures, cicatrices…

Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Wendynette
    Wendynette, Le 29 septembre 2015 à 20h25

    Gehenn
    Bon je vais commencer par dire qu'il est bien ce projet, parce que je le pense.

    Mais j'en ai un peu marre que dans ces projets qui prônent l'acceptation de soi et de son corps, toutes les femmes qui posent soient désespérément imberbes. C'est comme pour la poupée Lamilly et la quasi-totalité des projets photos là-dessus: les poils n'existent pas.

    Là, du coup, je sens comme une hypocrisie... On accepte son corps QUAND IL EST PARFAITEMENT EPILE. Bah non. Je suis pas d'accord. On peut l'accepter poilu aussi.
    Donc moi au début je me suis dit "ah tiens cool un projet avec des photos de femmes normales et non retouchées", et puis après je me suis rendue compte que je ne me reconnaissais pas là-dedans et j'ai eu un instant l'impression que l'acceptation de son corps, c'est pour celles qui s'épilent. Donc pas pour moi.

    Ainsi, même les gens qui se battent pour la fin des diktats féminins en imposent toujours.
    Tout va bien dans le meilleur des mondes...
    Hey tu marques un bon point là. C'est vrai je n'avais jamais remarqué non plus, et maintenant ça me parait bizarre.
    Oui j'ai des poils et il m'arrive (très souvent) d'avoir la flemme de m'épiler, que ce soit les jambes, le maillot et tout le tatouin mais est ce que ca veut dire que je ne suis pas femme comparait a la fille parfaitement imberbe a coté de moi ? Je ne pense pas.

    Merci a toi pour ce coup de gueule Gehenne ! :top:

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)