Sherine raconte son enfance avec un ovaire en moins dans Cher Corps

Par  |  | 5 Commentaires

Sherine a subi l'ablation d'un de ses ovaires quand elle avait onze ans. Dans ce Cher Corps, elle se livre sur les questionnements qui l'ont traversée les années qui ont suivi.

Sherine raconte son enfance avec un ovaire en moins dans Cher Corps

Vivre avec un seul ovaire, ça change à la fois pas grand chose et beaucoup.

Ce constat, c’est celui de Sherine. À 23 ans, elle raconte d’une belle voix douce les nombreux questionnements qu’elle a traversés depuis qu’on lui a retiré l’un de ses ovaires à l’âge de onze ans.

La vidéaste Léa Bordier tire le portrait de cette belle personne dans le dernier épisode de Cher Corps, sa série où des femmes racontent leur rapport à elles-mêmes.

Cher Corps : Sherine raconte ce que ça fait de vivre avec un seul ovaire

À l’âge de onze ans, après de violents maux de ventre, Sherine explique qu’on l’emmène à l’hôpital. Elle ne comprend alors pas vraiment ce qu’il se passe et d’ailleurs, elle le dit : les médecins s’adressent plus à ses parents qu’à elle.

En fait, on lui retire un de ses ovaires.

Depuis, elle explique vivre avec la crainte de perdre l’autre et de devenir stérile.

Dans ce Cher Corps, la jeune femme raconte également son rapport à son nez.

Elle a mis longtemps à l’accepter, mais aujourd’hui, grâce à ses auto-portraits, elle l’aime.

Ce que j’ai particulièrement apprécié dans ce témoignage, c’est l’optimisme de Sherine. On sent que tout n’a pas été facile pour elle, mais qu’aujourd’hui, ça va… Et ça me fait toujours plaisir d’entendre ce genre de discours.

À lire aussi : Histoire d’une fille née sans utérus

 

7 surprises choisies par Elise, + de 35€ de valeur
18.90€ + livraison

Commentaires
  • Poppysrz
    Poppysrz, Le 9 février 2018 à 12h41

    Ça fait du bien d'entendre une personne parler de ça.. J'ai subi une ablation de la trompe pour les même raisons, à l'âge de 14ans. Et tout pareil, j'ai eu peur plusieurs fois quand j'avais mal au ventre , mais effectivement cette douleur tu ne l'oublies pas..
    Le fait d'être possiblement stérile m'a longtemps travaillé, pour des petites phrases entendues à l'époque, même si l'on me disait que je pouvais être enceinte et avoir des enfants, ça restait dans ma tête à certaines périodes ça devenait une obsession, je faisais des test de grossesse au moindre retard en ayant secrètement espoir qu'il soit positif, j'oubliais ma pilule inconsciemment consciemment.. Biensur je ne suis jamais tomber enceinte.
    Tout va mieux aujourd'hui et heureusement ! Surtout que je n'ai vraiment pas envie d'enfants avant des années. Alors je me dis qu'on verra plus tard ! j'ai réussi à parler de cette peur d'être stérile à mon copain au bout de 4 ans de relation, je me sentais si honteuse mais cela m'a libéré d'un poid! Enfin bref, tout ça pour dire, merci vraiment merci pour ce témoignage !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!